Cyclisme sur route – Paris-Nice

Le coéquipier d’Hugo Houle protège sa place en tête

HouleHugo_Astana
 
Hugo Houle

Montréal, 7 mars 2018 (Sportcom) – L’Espagnol Luis Leon Sanchez, coéquipier d’Hugo Houle chez Astana, a réussi à protéger sa place au sommet du classement général de Paris-Nice, une course du World Tour masculin disputée en France. Il s’est classé septième du contre-la-montre individuel de 18,4 kilomètres présenté mercredi entre La Fouillouse et Saint-Étienne.

Luis Leon Sanchez a accumulé un retard de 28 secondes sur le vainqueur, le Néerlandais Wout Poels (25 min 33 s) de l’équipe Sky. Grâce à sa victoire, Poels s’est faufilé au deuxième rang du classement général. Sanchez a une avance de 15 secondes sur lui.

« C’est une très bonne performance de sa part. Il va falloir se mettre au boulot jeudi pour conserver le maillot. Il y a aura beaucoup de travail d’équipe à faire. La course devrait se terminer en sprint si tout se passe comme prévu », a commenté le Québécois, qui sera sur la ligne de départ de la cinquième étape longue de 163,5 kilomètres entre Salon-de-Provence et Sisteron.

L’Espagnol Marc Soler (Movistar) a pour sa part fini deuxième de l’épreuve du jour et le Français Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) a pris le troisième rang. Ils ont respectivement accusé un retard de 11 secondes et 16 secondes.

De son côté, Hugo Houle (+3 minutes 5 secondes), originaire de Sainte-Perpétue, a fini 102e. « J’ai pris ça vraiment tranquille. Je n’ai pas l’habitude de faire des contre-la-montre sans donner mon maximum. Je devais rallier l’arrivée en conservant mon énergie pour être à l’avant du peloton dans les prochains jours. »

Actuellement, le Canadien pointe en 98e place du classement général. « C’est 100 % impossible que je sorte du peloton. Comme nous sommes les meneurs du Paris-Nice, c’est à nous de contrôler. Je vais rouler derrière les échappées. Je n’aurai aucune autre tâche que de protéger Luis Leon Sanchez et Jacok Fuglsang d’ici la fin de l’événement », a ajouté Houle.

Quelques erreurs de cohésion pour l’équipe de Duchesne

Antoine Duchesne (Groupama-FDJ) est pour sa part en Italie pour le 53e Tirreno Adriatico, une autre compétition du World Tour masculin. Sa formation a conclu en 15e place de la première étape de l’événement, un contre-la-montre par équipe de 21,5 kilomètres à Lido di Camaiore.

Les hommes de l’équipe française ont terminé avec un chrono de 23 min 13 s, soit un retard de 54 secondes sur les gagnants, les coureurs de BMC (22 min 19). Mitchelton (+4 secondes) a terminé deuxième et Sky (+10 secondes) troisième.

« Nous sommes un peu déçus du résultat. Nous avons fait un peu d’erreurs techniques ici et là dans la cohésion d’équipe. Nous n’avons pas fait beaucoup de courses ensemble encore. Par contre, nous avions la force et un bon rythme. Nous sommes à 8 secondes de la neuvième place, c’est donc assez serré pour le top-10 », a commenté Duchesne, originaire de Saguenay.

Également en action, le Montréalais Guillaume Boivin et son équipe Israel Cycling Academy ont fini au 21e échelon avec un retard de 1 minute 47 secondes.

Jeudi, la deuxième étape ralliera Camaiore à Follonica et sera longue de 167 kilomètres.

« Sur papier, nous ne sommes pas la plus grosse équipe. Demain, il y a une montée au départ, mais après c’est plat toute la journée. Ça va se finir en sprint. Ça sera une course assez difficile pour s’afficher de l’avant dans les grosses montagnes, mais dans les sprints, je pense que nous sommes capables de nous afficher contre les meilleurs avec Marc Sarreau », a conclu Antoine Duchesne.