Cyclisme sur route – Tirreno-Adriatico

Un bilan positif pour Duchesne en Italie

DuchesneAntoine2018
Photo Twitter/Équipe cycliste Groupama-FDJ 


Montréal, 13 mars 2018 (Sportcom) – La Tirenno-Adriatico s’est conclue avec un contre-la-montre individuel qui servait de septième étape de cette course de cyclisme sur route présentée en Italie. C’était le premier contre-la-montre de la saison d’Antoine Duchesne (Groupama-FDJ).

« C’était mon premier chrono individuel de l’année. J’étais un peu fatigué, mais j’ai quand même réussi à faire un effort correct. C’était la deuxième fois que je roulais avec le vélo, donc je suis quand même satisfait. Ce n’est pas quelque chose que j’ai beaucoup travaillé encore cette année, alors étant donné tout ça, je suis content et surtout content du général de la semaine. Je ressors bien, pas trop fatigué et avec une bonne santé, donc ça devrait être bon pour la suite », a fait savoir le cycliste québécois.

Malgré tout, Duchesne a réussi à parcourir la distance de 10 kilomètres dans les rues de San Benedetto Del Tronto en 12 min 9,91 s, ce qui l’a classé 59e de l’étape. Il a pris 55,10 secondes de plus que le vainqueur de cette ultime course, l’Australien Rohan Dennis (11 min 14,81 s), de l’équipe BMC.

Le Québécois Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy) a pris le 101e rang avec un temps de 12 min 41,30 s. Ce sont le Néerlandais Jos Van Emden (Lotto NL-Jumbo) et l’Espagnol Jonathan Castroviejo (Sky) qui ont complété le top-3 de cette septième course.

Duchesne dresse un bilan positif de sa semaine en Italie. « La journée en échappée est celle dont je suis le plus satisfait. J’étais content de faire une bonne journée », a-t-il mentionné, faisant référence à sa course de samedi où il a participé à sa plus longue échappée en carrière.

« C’était une semaine où nous n’avions pas vraiment de gros leader pour le classement général, donc cette course nous servait surtout à prendre la forme et à essayer de progresser pour les gros objectifs qui s’en viennent dans les trois prochaines semaines. »

« C’était très dur toute la semaine. Il y avait des journées où il ne faisait pas très beau. Ç’a été une semaine très vite et très dure, donc il n’y a pas eu de moments en particulier plus atroces, mais c’était une semaine usante en général », a dit celui qui a finalement pris le 61e rang au classement général, à 28 minutes et 13 secondes du gagnant, le Polonais Michal Kwiatkowski (25 h 32 min 56 s), de l’équipe Sky.

De son côté, Boivin a fini 97e, avec un temps de 45 minutes et 49 secondes de plus que Kwiatkowski. L’Italien Damiano Caruso (BMC) a pris le deuxième rang et le Britannique Geraint Thomas (Sky) a complété le trio de tête. Ils ont respectivement accusé un retard de 24 et de 32 secondes sur le Polonais.