Open panaméricain et Coupe européenne junior

Alex Marineau cinquième au Pérou

Montréal, 18 mars 2018 – Fort de sa médaille d’or obtenue à Santiago (Chili) la fin de semaine dernière, Alex Marineau espérait pouvoir monter de nouveau sur le podium dimanche, à l’Open panaméricain de Lima, au Pérou. Le judoka en action chez les moins de 81 kg a dû se contenter du cinquième rang.

Dans son combat pour l’obtention de la médaille de bronze, le Montréalais s’est avoué vaincu face au Brésilien Edu Lowgan Ramos. « Je suis vraiment déçu, a admis l’athlète de 20 ans. J’avais l’impression d’avoir perdu ma lancée et j’ai mal réagi quand il a lancé son attaque et je suis tombé. »

Pourtant, sa journée se passait plutôt bien quand, au deuxième tour, il s’est défait du Brésilien Tiago Pinho. « C’est un athlète contre qui j’avais déjà perdu et qui avait gagné plusieurs tournois juniors l’an passé. J’étais content de finalement le battre. » 

Le vent a tourné en demi-finale. Le Français Armann Khalatian lui a infligé un ippon, l’empêchant du même coup d’atteindre la finale. « Le combat avait bien commencé, mais j’ai perdu ma concentration une seconde et il m’a projeté. »

Également en action chez les moins de 81 kg, Danil Neyolov a fini septième. Défait à son deuxième combat du tableau principal, il a ensuite baissé pavillon au premier tour du repêchage.

Dans la catégorie des moins de 90 kg, Maxim Côté a vu son parcours se terminer après un combat.

Coupe européenne junior : Joe Casey Andres sur la deuxième marche

Tout comme l’avait fait Camélia Pitsilis samedi, Joe Casey Andres a décroché la médaille d’argent dimanche à la Coupe européenne junior de Coïmbre, au Portugal. En finale de la catégorie des plus de 100 kg, l’Albertain s’est incliné par ippon face au Russe Dzhamal Gamzakhanov.

« Ce n’est pas le résultat que je voulais, mais je n’ai pas bougé sur le tatami comme je l’aurais voulu. Je dois prendre de l’expérience face à des judokas européens et c’est ce que je pratiquerai cette semaine », a raconté celui qui est d’origine japonaise.

L’adversaire d’Andres était beaucoup plus grand et plus lourd que lui. « Il faisait 140 kilos.  Nous avions une certaine stratégie, mais l’autre était très pesant. Quand Joe Casey a bougé et qu’il a fait une petite erreur, il s’est fait projeter par waza-ari et s’est fait tenir au sol », a raconté l'entraîneur national Jean-Pierre Cantin.

Sa journée avait d’abord commencé avec deux victoires dans la phase préliminaire. Il avait vaincu tour à tour le Finlandais Erkka Kari et le Néerlandais Rick Zomer. Sa victoire face à Zomer s’est soldée par un ippon après un combat qui aura duré plus de six minutes.

Il faut croire que le judoka canadien avait encore de l’énergie en demi-finale, puisqu’il a infligé un ippon au Russe Artur Kamalov pour ainsi se rendre en grande finale de la compétition.

« Je l’avais observé dans ses autres combats et j’avais un plan en tête. Je l’ai exécuté et ç’a bien fonctionné », a mentionné Joe Casey Andres.

 « C’est une première médaille pour lui et il a battu de bons gars, a ajouté Jean-Pierre Cantin. Maintenant, nous allons continuer de travailler et de trouver des stratégies contre ces athlètes plus lourds. »

Benjamin Kendrick (-90 kg) s’est classé septième avec trois victoires et deux défaites. Après avoir remporté ses deux premiers combats, il a subi la défaite au troisième tour face à l’Italien Andrea Fusco, futur médaillé d’or, qui l’a vaincu par ippon.

« Ben menait le combat contre l’Italien, mais il a fait une petite erreur et son adversaire a maximisé là-dessus. Je crois qu’il aurait pu aller cherche une médaille », a mentionné Cantin.

Kendrick a ensuite perdu au deuxième tour du repêchage contre le Serbe Darko Brasnjovic. « Cette défaite est discutable. Je crois qu’il aurait dû combattre pour le bronze. »

Annabelle Darlow (-78 kg) et Shianne Gronen (-70 kg) ont elles aussi fini septièmes. Darlow a signé une fiche de deux victoires et deux défaites et sa journée s’est terminée au deuxième tour du repêchage face à la Britannique Shelley Ludford. Gronen a fait trois victoires et deux défaites. Elle a été stoppée dans le repêchage par l’Israélienne Maya Goshen.

De leur côté, Alexandre Arencibia (-81 kg) et Ian Ryder (-90 kg) ont pris le neuvième rang. Arencibia s’est incliné au troisième tour après avoir gagné ses deux premiers combats. Il a de nouveau subi la défaite au repêchage contre le Français Paul Livolsi. Ryder a quant à lui perdu son premier combat du jour, mais s’est bien repris en l’emportant en première ronde du repêchage contre l’Italien Lorenzo Ferretti. Au deuxième tour du repêchage, il a été défait par ippon par le Russe Rasim Dasaev.

« Alexandre est d’âge cadet et est classé présentement au premier rang mondial aux sélections pour les Jeux olympiques de la jeunesse. Pour lui, venir dans une Coupe européenne junior, c’est une expérience et c’est très bon pour lui. Il apprend beaucoup. »

Anne Martin (-63 kg), Hanako Kuno (-63 kg), Alicia Fiandor (-70 kg), Allayah Copeland (-78 kg), Ethan Vandersanden (-81 kg), Luka Khatelishvili (-81 kg) et Yohan Chouinard (-100 kg) ont perdu à leur premier combat de la journée et n’ont pas obtenu de classement.

« Les jeunes ont quand même bien performé en général. Il y a des choses qu’il faut ajuster et je suis confiant pour la suite », a conclu Jean-Pierre Cantin.

Les judokas d’âge cadet seront de retour à l’action en Bosnie-Herzégovine la semaine prochaine à la Coupe européenne cadet de Sarajevo. Du côté des seniors, ils seront sur les tatamis pour l’Open panaméricain de Buenos Aires.

-30-