Ski acrobatique bosses – Coupe du monde

Kingsbury en or et Justine Dufour-Lapointe en bronze

KingsburyMik20181
 
Photo Twitter/Freestyle Canada

Montréal, 18 mars 2018 (Sportcom) – Un peu plus d’un mois après son sacre olympique à Pyeongchang, Mikaël Kingsbury a remporté dimanche, à Megève, en France, la Coupe du monde de bosses en parallèle et du même coup, son septième globe de cristal de suite en ski acrobatique. Justine Dufour-Lapointe a quant à elle récolté la médaille de bronze de cette dernière compétition de la saison.

« Cette année, j’avais deux objectifs : gagner les Jeux olympiques et gagner les globes de cristal. Ç’a été mission accomplie. Ce sont mes 14e globes et je suis pour la septième fois champion de la Coupe du monde, donc c’est une belle saison qui se termine avec mon pire résultat qui est une deuxième place. Je ne peux pas demander mieux avec tout ce qui s’est passé cette année. J’ai juste hâte de rentrer à la maison pour aller célébrer avec ma famille et mes amis », a commenté le « roi des bosses ».

En grande finale, Kingsbury a gagné son duel face au Français Benjamin Cavet. Il avait d’abord éliminé tour à tour le Français Anthony Benna ainsi que l’Américain Emerson Smith et en demi-finale, il a défait un autre porte-couleurs des États-Unis, Bradley Wilson, médaillé de bronze du jour.

« Je n’avais jamais gagné ici. Aujourd’hui (dimanche), j’avais vraiment envie de bien finir la saison avec une victoire, donc je me suis bien préparé et j’ai eu de bons entraînements. Je n’avais pas un parcours facile aujourd’hui avec mes duels, mais j’ai réussi à me rendre jusqu’au bout et à aller gagner en finale. »

Battu en quart de finale par Cavet, Marc-Antoine Gagnon a conclu sa dernière Coupe du monde en carrière avec une septième place.

Justine Dufour-Lapointe en bronze

Justine Dufour-Lapointe a quant à elle battu l’Allemande Laura Grasemann en petite finale pour ainsi décrocher la médaille de bronze.

« Ça m’a fait du bien de finir en force. Je pense que ç’a été une longue et éprouvante saison pour tout le monde, surtout pour moi, donc c’est une belle façon de la terminer. La fatigue commençait à retomber, mais j’ai vraiment eu du plaisir pour vrai. Le parcours a beaucoup changé dans les derniers jours en raison de la mauvaise température, mais j’ai su m’adapter », a mentionné la cadette des soeurs Dufour-Lapointe, finissant cinquième au classement général de bosses cette saison, tout juste derrière Andi Naude.

Pour Justine, cette médaille de bronze conclut bien la saison. « C’est le clou d’un chapitre. Avoir réussi à gagner une autre médaille aux Jeux olympiques, c’était ça mon seul objectif de la saison. Donc d’avoir réussi à focuser sur le plan de match à Pyeongchang et de le refaire encore aujourd’hui (dimanche), surtout que nous n’avions pas fait d’épreuves en duels de la saison, ça me rend vraiment fière. »

« De voir ce que j’ai été capable de faire cette saison, ma médaille olympique et ma médaille de bronze aujourd’hui, ça me motive pour la saison prochaine et les années à venir. Ça me donne confiance. Maintenant, j’ai hâte de rentrer à la maison, de me reposer et de voir ma famille surtout. Je pense que c’était le temps que ça finisse », a-t-elle dit en riant.

C’est la Française Perrine Laffont, médaillée d’or aux Jeux olympiques de Pyeongchang et gagnante du globe de cristal, qui a freiné la séquence de victoires de Justine, dimanche, en la devançant dans la demi-finale. Laffont a toutefois dû se contenter de la médaille d’argent, battue par l’Américaine Jaelin Kauf en grande finale.

Chloé Dufour-Lapointe a pris le 7e rang, tandis qu’Audrey Robichaud a fini 9e et qu’Alex-Anne Gagnon a terminé en 14e place. De son côté, Andi Naude pointe au cinquième échelon.

La fin d'un beau chapitre

Si pour Justine Dufour-Lapointe et Mikaël Kingsbury, ce n’est qu’une saison qui se termine, le chapitre qui se ferme aujourd’hui est beaucoup plus important pour Alex-Anne et Marc-Antoine Gagnon ainsi que pour Audrey Robichaud.

« J’ai un petit mot pour mes coéquipiers qui arrêtent, pour Marc-Antoine qui a été un coéquipier pendant si longtemps, qui m’a poussé tous les jours, qui a été un ami extraordinaire et surtout quelqu’un de qui je vais rester proche pour le restant de ma vie. C’était une journée remplie d’émotions d’avoir skié avec lui aujourd’hui (dimanche). Audrey et Alex-Anne ont aussi été de super bonnes amies et de bonnes coéquipières pour moi », s’est permis d’ajouter Kingsbury.