Paracyclisme sur piste – Championnats du monde

Huitième du 500 m, Molnar se prépare pour la poursuite

MolnarMarieClaude2018
Photo Facebook/Marie-Claude Molnar 


Montréal, 22 mars 2018 (Sportcom) – À sa première course aux Championnats du monde sur piste de Rio de Janeiro, au Brésil, Marie-Claude Molnar a pris le huitième rang du contre-la-montre sur 500 mètres.

En action chez les C4, la Longueuilloise a enregistré un chrono de 43,030 s, bon pour le huitième rang. Après la première moitié de la course, son temps de 24,691 s l’avait provisoirement placée en septième place.

N’étant pas son épreuve de prédilection, la course sur 500 mètres était cependant un bon test pour Molnar en vue de la poursuite et du scratch qui auront lieu samedi.

« Au sujet du 500 mètres, il avait été discuté avec mon entraîneur que c’était une répétition finale en vue de mon épreuve, la poursuite. Je suis bien sortie de la gate, mais il y a des ajustements à faire au niveau des deuxième et troisième coups de pédale, où je dois me concentrer sur le gainage du haut du corps. Je n’ai pas passé les six derniers mois à travailler avec Cory, en musculation, et Martin, en nutrition, pour rien! » a raconté Molnar.

Son travail de préparation pendant la saison morte lui a notamment permis de travailler avec des charges plus élevées et lui a fait perdre du poids et diminuer son pourcentage de gras.

« J’ai quand même de la difficulté à accepter le résultat, qui est pourtant un de mes meilleurs à vie. Le 500 mètres n’est pas ma spécialité, mais je suis une compétitrice d’abord et avant tout. Je n’ai pas de contrôle sur le résultat, malgré le processus que l’équipe et moi avons mis en place il y a six mois avec comme objectif d’arriver ici et de faire mieux qu’auparavant. »

C’est la Chinoise Jianping Ruan (38,437 s) qui a remporté l’épreuve. La Néo-Zélandaise Katherine Horan (39,932 s) et l’Australienne Emily Petricola (41,409 s) ont complété le podium.

Dans la même catégorie, la Canadienne Keely Shaw (47,249 s) a fini 10e à sa toute première course internationale.

« Nous sommes dans la même catégorie, mais je la vois plus comme une alliée qu’une adversaire. Elle dit que son objectif est de me dépasser. Je lui ai dit que je lui souhaitais, mais pas avant les Jeux olympiques de Tokyo. Je ne vais pas lui donner tous mes trucs tout de suite », a dit Molnar en riant.

Le Britanno-Colombien Tristen Chernove a remporté la médaille d’or à la poursuite individuelle sur trois kilomètres chez les C2, alors que l’Albertain Ross Wilson a terminé deuxième à cette même épreuve chez les C1.

En 2017, Molnar avait remporté trois médailles d’argent, au contre-la-montre sur 500 mètres, à la poursuite individuelle et à la course scratch.

« La poursuite aura lieu samedi, tout comme le scratch. Je suis confiante du temps que je peux livrer en poursuite. Pour le reste, l’histoire le dira, mais je suis prête à livrer une grosse performance », a-t-elle conclu.