Boccia Canada – Open mondial BISFed de Montréal

Alison Levine médaillée d’argent chez les BC4

Montréal, 27 avril 2018 – La Québécoise Alison Levine a décroché la médaille d’argent dans la catégorie BC4 vendredi, à l’Open mondial BISFed de Montréal, disputé à l’aréna Maurice-Richard dans le cadre du Défi sportif AlterGo.

 

Alison Levine en action

En finale, la Montréalaise n’a pu l’emporter contre le Britannique Stephen McGuire, premier au classement mondial. Elle s’est inclinée 5-1.

« Je voulais gagner, mais je suis vraiment contente de la façon dont j’ai joué. J’ai fait quelques erreurs de placement et il m’a eue, mais j’ai réussi à me défendre tout le match. Il m’a battue à Montréal, mais je vais le battre à Liverpool un jour », a indiqué Levine, faisant référence au lieu où sera disputé les prochains Championnats du monde de boccia, en août prochain.

Le match de demi-finales de Levine s’annonçait aussi difficile. Même si la première manche ne s’est pas déroulée comme elle l’espérait, elle a finalement eu le dessus sur son adversaire, le Colombien Euclides Grisales, par la marque de 5-2.

« Je voulais vraiment le battre. C’était un match difficile. Je lui ai donné deux points en première manche et j’ai un peu paniqué. J’ai cependant réussi à me calmer. Je me suis dit qu’il fallait que je me fâche. Il est bon, mais je suis meilleure. J’ai ensuite réussi à reprendre le contrôle », a-t-elle raconté.

Plus tôt dans la journée, en quarts de finale, Levine avait vaincu Wai Yan Vivian Lau, de Hong Kong, par la marque de 4-1.

« J’étais vraiment contente d’affronter Vivian, parce que je n’avais jamais joué contre elle individuellement auparavant. Je la respecte beaucoup comme joueuse. J’étais dans ma zone. J’ai pris le contrôle du match dès le début en prenant le contrôle du jack et je ne lui ai pas laissé de chances de gagner », a-t-elle dit.

Quatrième, Iulian Ciobanu a obtenu le deuxième meilleur résultat canadien du tournoi individuel chez les BC4. En finale pour le bronze, il s’est incliné par la marque de 8-2 face à Grisales.

« J’étais déjà pas mal fatigué. Je suis satisfait du résultat. J’ai seulement été battu par des joueurs de top-5 et top-10. Je finis quatrième pour la première fois de ma carrière dans un Open mondial », a commenté Ciobanu, défait 6-1 par le Britannique Stephen McGuire en demi-finales.

En quarts de finale chez les BC4, le Montréalais a dû affronter son coéquipier Marco Dispaltro et il l’a battu 6-3. Le match s’est joué en première manche. Ciobanu a commencé en lion et a réussi à marquer quatre points, laissant peu de chances à Dispaltro de combler l’écart.

« C’était une bonne première manche qui a donné le ton au match. Nous avons déjà joué l’un contre l’autre souvent. Nous savions donc quoi faire et quoi ne pas faire », a expliqué Iulian Ciobanu.

Selon l’entraîneur des deux représentants de l’unifolié César Nicolai, Ciobanu a bien su tirer avantage des quelques erreurs de son coéquipier pour l’emporter. « Marco a raté des occasions et Iulian les a prises et a remporté le match. Il a vraiment très bien joué aujourd’hui. Il va avancer dans le classement mondial. C’est vraiment bon pour sa confiance. Il a vraiment progressé. C’était la meilleure performance de sa carrière », s’est-il exclamé.

Ciobanu était lui aussi très heureux de sa quatrième place.

« À chaque compétition, j’apprends des choses. Pour la première fois, j’ai conservé ma confiance jusqu’à la fin. Défaites ou victoires, je me sentais concentré », a-t-il conclu.

L’entraîneur-chef de l’équipe canadienne, Mario Delisle, était lui aussi vraiment fier de la journée des joueurs BC4 aujourd’hui. « Je suis content des performances de mes athlètes BC4. Nous allons vraiment vers l’avant avec eux. Je suis particulièrement content de la façon dont ils ont géré la pression. Ce n’est que du positif », a-t-il mentionné.

La compétition se poursuivra samedi et dimanche à l’Open mondial BISFed de Montréal où les épreuves en équipe et en double seront à l’honneur.

À propos de Boccia Canada 
Boccia Canada est le « maître d’œuvre » de l’Association canadienne de sports pour paralytiques cérébraux (ACSPC), l’organisme national de sport qui régit le boccia, un sport paralympique. Boccia Canada s’efforce d’offrir aux athlètes et aux individus, quels que soient leur âge et leur niveau d’aptitude, la chance de pratiquer un sport paralympique unique. En collaboration avec nos partenaires, L'ACSPC efforçent de faire en sorte qu’un nombre de plus en plus élevé de Canadiennes et Canadiens ayant une paralysie cérébrale ou des limitations semblables pratiquent un sport ou une activité physique, tout en menant, développant et favorisant l’essor local du boccia dans le but former des champions du monde et paralympiques.

À propos du boccia
Le boccia est un sport paralympique de précision et de stratégie similaire au boulingrin ou au curling qui est pratiqué par des athlètes ayant une paralysie cérébrale, une dystrophie musculaire ou une déficience connexe. Il s’agit de l’un des deux seuls sports paralympiques n’ayant pas d’équivalent olympique. Les athlètes concourent dans l’une des quatre catégories existantes, en fonction de leur niveau et de leur déficience : BC1, BC2, BC3 et BC4. Pour de amples renseignements sur le boccia, visiter www.bocciacanada.ca.

-30-