Open international multisports ADAMA

Montréal accueille la plus importante compétition d’arts martiaux adaptés au pays

Montréal, 3 mai 2018 – Fort de son succès en 2017, l’Open international multisports de l’Association de développement des arts martiaux adaptés (ADAMA) aura lieu pour une seconde année, le samedi 19 mai, au Complexe récréatif Gadbois, à Montréal.

ADAMA a pour objectif l’inclusion des personnes avec des besoins particuliers et vise la participation de plus de 150 athlètes à cette compétition multisports spécifiques aux arts martiaux adaptés unique en son genre au Canada. En plus du karaté, du judo, du jiu-jitsu brésilien et de la boxe déjà présentés l’an dernier, le taekwondo et l’aïkido figureront aussi au programme de 2018 grâce à l’adhésion de deux nouveaux dojos membres : Club Défense Expert et Agatsu Aïkido.

« Notre événement donne des larmes aux yeux aux gens. Nous voyons des gens qui prennent leur place dans la société malgré toutes les difficultés qu’ils rencontrent. Ils méritent que nous les appelions des champions. Un champion est quelqu’un qui n’abandonne jamais, peu importe le résultat », a commenté Mohamed Jelassi, président fondateur de l’ADAMA et entraîneur de karaté adapté.

L’Open international multisports ADAMA ne sera pas seulement une compétition, mais une occasion de fêter le courage des participants. Tous les athlètes recevront une médaille et des pancartes « Bravo championne ! » ou « Bravo champion ! » seront brandies dans les airs à la fin de chaque démonstration.

« Ça prend beaucoup de courage pour une personne vivant avec des besoins particuliers de faire une compétition et de vivre l’immersion d’une foule. Pour nous, c’est un pas de plus vers l’inclusion sociale. Ça nous rappelle que nous sommes chanceux et que nous nous plaignions souvent un peu pour rien. Ces gens nous inspirent et nous montrent que rien n’est impossible. »

De la grande visite internationale

Nouveauté cette année, la présence d’athlètes internationaux avec des représentants de la Belgique, du Maroc, du Brésil et des Pays-Bas. Le Néerlandais Dave Kengen, multiple champion du monde en karaté adapté, saura sans doute attirer les foules.

« Il est né sans bras et jambes. C’est vraiment inspirant comment il fait les katas ! Il y a eu 10 millions de visionnements pour sa dernière vidéo YouTube, a dit M. Jelassi. J’ai eu la chance de le rencontrer lors d’un séminaire en Belgique et il a accepté mon invitation. Son entraîneur Eric Bortels et lui ont déjà leur billet. Nous attendons aussi la confirmation d’une équipe de la Hongrie. »

D’autres personnalités connues du milieu des arts martiaux adaptés feront des démonstrations. L’Ontarienne Patricia Wright, championne du monde de parakaraté et présente l’an dernier, sera une des quatre têtes d’affiche.

« En vedette, nous avons deux personnes avec un trouble du spectre de l’autisme, Tommy Doan Leduc et Valérie Desroches, ainsi que deux autres avec une limitation physique, Patricia Wright et Dave Kengen. Ces deux derniers ont beaucoup performé sur la scène internationale. Ils vont consolider le slogan de l’ADAMA : nous sommes tous capables ! »

Les spectateurs et athlètes auront également droit à la visite d’Eric Bortels, président de l’Inclusive Karate Federation. Les partenaires de l’ADAMA, sans qui cet événement ne pourrait avoir lieu, soit l’Académie sportive de Montréal, la Fondation de l’autisme, Desjardins et Judo Québec, seront aussi représentés.

« Il n’y a pas beaucoup d’associations qui se spécialisent en arts martiaux adaptés. En Amérique du Nord, ADAMA est celle qui en fait le plus la promotion. Nous ne travaillons pas seulement le volet compétitif, mais principalement initiation et récréation », a conclu M. Jelassi.

À propos de l’ADAMA

L'association de développement des arts martiaux adaptés (ADAMA) est une association fondée le 9 mars 2012 dans le but de promouvoir l'inclusion des personnes avec des besoins spécifiques par le biais des arts martiaux adaptés, en particulier les jeunes avec un TSA, une DI et une limitation physique.

ADAMA est une association qui vise également à soutenir les différents clubs d'arts martiaux qui veulent inclure des personnes avec un TSA, une DI ou une limitation physique, en offrant conseil et soutien dans leurs démarches. ADAMA s'engage à former leurs entraîneurs, les outiller et les certifier afin que cette nouvelle activité dans leurs clubs soit une réussite.

Notre vision des arts martiaux adaptés couvre trois volets essentiels : santé, sécurité et social.

-30-

Source : Mohamed Jelassi
Président de l’Association de développement des arts martiaux adaptés (ADAMA)
Téléphone : 514-817-4614