Canoë-kayak de vitesse — Coupe du monde

Journée de première pour Vincent-Lapointe et Poulin

VincentLapointeLaurence2018
Crédits photo : Bence Vekassy (ICF) 


Montréal, 26 mai 2018 (Sportcom) – Laurence Vincent-Lapointe et Katie Vincent se sont offert un record du monde en finale A du C-2 500 m alors que Pierre-Luc Poulin et Nicholas Matveev sont montés sur le podium du K-2 500 m pour la première fois en Coupe du monde de canoë-kayak de vitesse, samedi, à Duisbourg, en Allemagne.

Vincent-Lapointe, de Trois-Rivières, et Vincent, de Mississauga, se sont une fois de plus imposées au C-2 500 m. Elles ont abaissé leur marque mondiale établie le week-end dernier par plus d’une seconde. Elles ont fait un temps de 1 min 51,428 s. Les Chinoises Ma Yanan et Sun Mengva (1 min 54,509 s) ont terminé deuxièmes et les Allemandes Lisa Jahn et Sophie Ulrike Koch (1 min 57,905 s) troisièmes.

« Nous savions que nous étions capables ! Vendredi, nous avons fait 1 min 53 s dans les qualifications, ce qui était presque notre record du monde de la semaine passée, mais les conditions n’étaient pas rapides », a dit la spécialiste de canoë Vincent-Lapointe.

Même si les deux Canadiennes sont multiples médaillées, elles n’ont toutefois pas l’impression que leurs compétitrices ont changé leur attitude envers elles.

« Dans le milieu du canoë féminin, c’est compétitif, mais très cordial et positif. Je pense que je suis dans celles qui rament depuis le plus longtemps. Sans aucune prétention, il y en a beaucoup qui ont commencé après m’avoir vu courser. Les autres savent que nous sommes là pour gagner, mais je crois que nous sommes toutes contentes d’avoir la chance de faire ces compétitions. »

Des compétitions, il y en aura plusieurs au calendrier avant le grand rassemblement des Jeux olympiques de 2020 où les épreuves de Laurence Vincent-Lapointe feront leur entrée.

« Je suis tellement excitée ! Je vois nos temps s’améliorer et je veux voir jusqu’au où je peux aller. D’ici 2020, je veux descendre sous les 44 secondes en C-1 et sous 1 min 50 s en C-2. Ma partenaire et moi sommes très motivées à aller encore plus vite. Je suis peut-être classée première au monde, mais Katie est dans le top-3 international. »

Un plateau d’argent pour Poulin

Le Lac-Beauportois Pierre-Luc Poulin et le Torontois Nicholas Matveev ont franchi la ligne d’arrivée du K-2 500 m en deuxième place. Ils ont enregistré un chrono de 1 min 28,766 s.

« C’est notre premier podium en Coupe du monde, alors nous sommes doublement fiers et heureux. Cela prouve que nous avons une bonne progression en vue des Jeux olympiques de Tokyo, a dit d’emblée Poulin. Il reste beaucoup de travail à faire d’ici les qualifications du mois d’août 2019, mais cette médaille vient ajouter de la confiance et de l’expérience. »

Les Slovaques Peter Gelle et Adam Botek (1 min 28,627 s) ont été les plus rapides. Les Australiens Riley Fitzsimmons et Jordan Wood (1 min 28,854 s) ont complété le trio de tête.

« Nous avons eu une bonne course ! Nous savions que le podium était accessible, mais il fallait faire une course extraordinaire. Nous avons connu un départ canon et avons gardé la tête jusqu’aux derniers 10 mètres environ », a ajouté Poulin.

Des finales pour Roy-Cyr, Cochrane et Bissonnette

Également en action au C-2 500 m, Anna Roy-Cyr, de Lac-Beauport, et Rowan Hardy-Kavanagh, d’Ottawa, ont pris le sixième rang avec un chrono de 2 min 2,537 s.

Roy-Cyr et Hardy-Kavanagh ont aussi participé à la finale A du C-2 200 m où elles ont fini cinquièmes en 45,692 s. Hannah Macintosh, de Darmouth, et Nadya Crossman-Serb (45,193 s), de Winnipeg, ont terminé troisièmes. La Chine a réussi un doublé avec Lin Wenjun et Zhang Luqi (44,038 s) ainsi que Wang Jing et Zhang Yajue (45,093 s) aux premier et deuxième rangs.

En finale A du K-2 200 m, les Hongrois Levente Apagyi et Kolos Csizmadia (33,232 s) ont remporté l’or devant les Russes Kirill Lyapunov et Alexander Dyachenko (32,338 s) et les Français Franck Le Moel et Francis Mouget (32,470 s). Ryan Cochrane, de Lac-Beauport, et Alexander Scott (32,679 s), de Bedford, ont fini cinquièmes.

De leur côté, Lissa Bissonnette, de Sherbrooke, et Courtney Stott, de Pickering, pointent en huitième place de la finale A du K-2 500 m en 1 min 44,850 s. Le podium a été composé des Néo-Zélandaises Lisa Carrington et Caitlin Ryan (1 min 38,724 s), des Françaises Manon Hostens et Sarah Guyot (1 min 40,752 s) et des Belges Hermien Peters et Lize Broekx (1 min 41,090 s).

Résultats des qualifications

Épreuve

Athlètes

Résultat

C-1 200 m

Laurence Vincent-Lapointe

1re, passe en demi-finales

C-1 500 m

Anne-Sophie Lavoie-Parent (Trois-Rivières)

4e, passe en demi-finales

K-4 500 m

Nicholas Matveev, Ryan Cochrane, Marshall Hughes et Pierre-Luc Poulin

2es, passent en demi-finales

K-1 200 m

Lissa Bissonnette

5e, passe en demi-finales