Gymnastique artistique – Coupe Challenge

Laurie Denommée deux fois sur le podium au Portugal

20180617gym
 


Montréal, 17 juin 2018 (Sportcom) – La Lavalloise Laurie Denommée vient de faire une importante percée sur la scène internationale de la gymnastique artistique alors qu’elle a remporté deux médailles à la Coupe Challenge de Guimarães, dimanche, au Portugal. L’athlète a terminé deuxième à la poutre et troisième au sol.

« Je suis très contente de mes deux médailles à ma première Coupe Challenge ! » a mentionné Denommée.

À la poutre, la jeune athlète qui a récolté 12,600 points a terminé derrière la Britannique Maisie Methuen (12,850 points) et devant la Canadienne Isabela Onyshko (12,600 points).

Après avoir chuté deux fois à la poutre aux derniers Championnats canadiens, la routine de la Québécoise lui a cette fois valu une place sur la deuxième marche du podium. « Je suis heureuse de cette médaille. C'est une grosse étape pour moi et je suis fière. »

Au sol, les Canadiennes se sont échangé les places obtenues à la poutre. Methuen (13,100 points) s’est à nouveau imposée devant Onyshko (13,100 points) et Denommée (13,000 points).

Samedi, Denommée s’était classée quatrième à la table de saut et cinquième aux barres asymétriques.

« Je suis quand même un peu surprise, car au départ, j'étais surtout venue pour remporter une médaille au saut et au sol. Finalement, j'ai fait quatre finales, mais je suis arrivée quatrième au saut ! Je reste très heureuse tout de même d'avoir gagné deux médailles », a souligné Denommée qui croit ne pas avoir eu un coefficient de difficulté suffisamment élevé au saut pour monter sur le podium. «Les autres gymnastes ont fait des sauts qui valaient plus alors que j'ai fait des sauts plutôt simples. Si j'avais augmenté la difficulté, j'aurais sûrement pu être sur le podium. »

Finaliste chez les hommes, René Cournoyer a terminé en huitième et dernière place aux deux engins, soit à la table de saut (13,300 points) et à la barre fixe (12,450 points).

Rappelons que samedi, le Lévisien Thierry Pellerin s’était couvert d’or au cheval d’arçons.