Gymnastique artistique – Coupe Challenge

René Cournoyer rafle l’or au saut

CournoyerRene2017
Photo Facebook Ablso/René Cournoyer 
René Cournoyer

Montréal, 8 juillet 2018 (Sportcom) – Le champion canadien du concours individuel multiple chez les seniors René Cournoyer a décroché la médaille d’or au saut dimanche à la Coupe Challenge, de Mersin, en Turquie.

Le gymnaste de Repentigny a devancé le Bulgare Dimitar Dimitrov (13,950 points) et le Roumain Robert Ghiuzan (13,900 points) grâce à une récolte de 14,150 points.

« Ça s’est super bien passé! L'exécution était meilleure! J'ai fait les mêmes sauts qu’en qualifications, mais mieux », a commenté Cournoyer qui avait pris le deuxième rang à cet engin en ronde qualificative avec 14,125 points.

Également de la finale aux anneaux, le Québécois a obtenu une note de 13,400, ce qui l’a placé sixième. Il s’était qualifié quatrième avec 13,800 points.

« Je suis satisfait. J'ai fait une excellente routine, mais j’ai mal réceptionné ma sortie, ce qui s'est avéré coûteux », a-t-il fait savoir.

Cournoyer avait aussi concouru au sol en qualifications, mais son pointage de 11,350, bon pour le 15e rang, ne lui avait pas permis d’accéder à la finale.

Pellerin rate la finale au cheval d’arçons

Fort d’une médaille d’or au cheval d’arçons lors de la Coupe Challenge de Guimarães, au Portugal, en juin dernier, Thierry Pellerin comptait répéter cet exploit.

Cette fois, le Lévisien a raté sa qualification au cheval d’arçons, seul engin auquel il concourait à cette compétition. Il a obtenu un pointage de 12,600, bon pour le dixième rang.

« J'ai fait une erreur dans le premier mouvement de ma routine, mon ciseau. Cette erreur m'a coûté plus cher qu'une chute! Par contre, je me suis rattrapé avec une excellente fin de routine. Je suis effectivement un peu déçu, mais encore une fois, j'ai pu prendre de l'expérience », a expliqué Pellerin.

Le gymnaste québécois a d'ailleurs déjà établi des plans d'urgences avec son entraîneur afin que ce genre d'erreur ne lui coûte pas autant de déductions à l’avenir.

« Ça consiste à reprendre le mouvement plus tard dans la routine pour éviter de perdre mon exigence. Ça va me permettre de perdre seulement en exécution, et non en note de départ. »