Antoine Valois-Fortier au repos forcé pour les prochains mois

valoisfortierantoine1
Photo Rafal Burza, Judo Canada 
Antoine Valois-Fortier

Montréal, 24 juillet 2018 – Le début du processus de sélection olympique en vue des Jeux de Tokyo 2020 devra attendre pour Antoine Valois-Fortier. Tout juste sorti de l’hôpital, le judoka québécois a été opéré dimanche pour soigner deux hernies discales.

« Mes premiers gros problèmes sont survenus en 2009. J’ai pu gérer la douleur pendant plusieurs années, mais c’était toujours des maux récurrents. Dernièrement, c’était plus intense, alors j’ai décidé d’y aller pour l’opération et régler ça une fois pour toutes », a expliqué le médaillé de bronze des Jeux olympiques de Londres qui sera au repos pour une période de 9 à 12 semaines. « J’ai hâte que ce soit une histoire du passé afin de m’entraîner et participer à des tournois pour montrer mon plein potentiel. Mon unique objectif est de bien faire en 2020 et la chirurgie était nécessaire pour y parvenir. »

D’ici le prochain mois, Antoine Valois-Fortier devra prendre du repos : prendre des marches sera la seule chose qui lui sera prescrite. « Le but sera d’essayer d’activer tout ça et réduire l’inflammation », a-t-il indiqué, rassuré d’être aussi bien entouré dans cette période quasi inactive. « J’ai la chance d’être très bien entouré grâce à ma copine, ma famille et mes amis. »

« Nous ferons tout en notre possible pour bien encadrer Antoine dans sa réadaptation afin qu’il revienne le plus rapidement possible à son plein potentiel en vue des Jeux olympiques de Tokyo », a pour sa part affirmé Nicolas Gill, directeur général et directeur haute performance à Judo Canada.

Si les judokas entament leur processus de sélection olympique cet été, Antoine Valois-Fortier ne devrait être de retour à la compétition qu’au cours de l’hiver, faisant notamment l’impasse sur les Championnats du monde. Cependant, le Québécois demeure confiant quant à ses chances de porter l’unifolié pour ses troisièmes Jeux olympiques en 2020.

« C’est un mal nécessaire si je veux me rendre jusqu’à Tokyo. Je suis convaincu avoir le talent et l’expérience pour me rattraper lorsque je serai de retour à la compétition », a-t-il conclu.

-30-

Information :

Nicolas Gill
Directeur général et directeur haute performance
Judo Canada
n.gill@judocanada.org
514-255-5836