Rugby en fauteuil roulant – Championnat du monde

Le Canada toujours en quête d’une victoire

CotePatrick-rugbyfauteuil
Photo Rugby en fauteuil roulant Canada 


Montréal, 7 août 2018 (Sportcom) – Vice-championne mondiale en titre, l’équipe canadienne est toujours à la recherche d’une victoire au Championnat du monde de rugby en fauteuil roulant qui est présenté à Sydney, en Australie.

Après avoir subi une défaite de 51-42 face à la France dimanche, le Canada a à nouveau perdu un match serré, lundi, cette fois 45-43 contre la Pologne. « Nos deux premiers matchs ont été très difficiles, en particulier nos débuts de match pour une raison que je recherche toujours. Nous avons commencé très, très flat, sans énergie et nous avons creusé notre tombe dès les cinq premières minutes de jeu. Nous sommes revenus très forts dans les troisièmes quarts, mais c’était toujours trop peu trop tard », a analysé l’entraîneur-chef de la formation nationale Patrick Côté.

« Ç’a été des matchs très difficiles pour nous, a renchéri le vétéran Patrice Simard. Nous avons connu de mauvais départs contre de très bonnes équipes et ça n’a pas fonctionné comme nous l’aurions voulu », a ajouté l’athlète de Québec.

Simard, Fabien Lavoie, Anthony Létourneau et leurs coéquipiers de l’unifolié ont tenté en vain de retrouver le chemin de la victoire mardi alors qu’ils étaient opposés aux Britanniques. « Nous savions que ce serait un match très difficile, car les Britanniques forment une équipe forte et sont notre bête noire depuis longtemps a affirmé Patrick Côté. Notre objectif était simple : avoir un bon début de match et c’est ce que nous avons réussi à faire aujourd’hui. »

Cependant, ce ne fut pas suffisant pour décrocher la victoire et la Grande-Bretagne l’a finalement emporté par la marque de 55-43. « La clé du succès est de bien entamer le match et de jouer notre style de jeu. Il faut revenir à la base et c’est ce qui va nous aider à revenir sur le chemin de la victoire », a expliqué Patrice Simard.

Les recrues répondent présentes

Classée troisième au monde, l’équipe canadienne de rugby en fauteuil roulant compte en ses rangs cinq recrues qui prennent part en Australie à leur premier mondial. En plus de Létourneau, de Boisbriand, les Ontariens Matt Delby, Eric Rodrigues et Shayne Smith de même que l’Albertain Branden Troutman en sont à leurs premières armes au sein de l’équipe.

« Je suis très surpris par le jeu de nos jeunes recrues, a indiqué Patrick Côté. Branden Troutman joue de façon exceptionnelle et Shayne Smith a eu un très bon shift au premier match et très bon match contre la Grande-Bretagne. Eric Rodrigues joue aussi de façon impeccable. »

Avec deux matchs à jouer dans la ronde préliminaire, rien n’est encore perdu pour les joueurs canadiens. La commande sera pourtant grande puisqu’ils se mesureront mercredi aux Colombiens, auteurs d’une fiche d'une victoire et trois défaites, et aux Américains, invaincus jusqu’à présent et médaillés d’argent aux Jeux paralympiques de Rio.

« Il faut s’assurer que chacun de nos alignements ait un impact dans le match et élever le niveau général de l’énergie de l’équipe pour qu'elle reste compétitive. Contre la Colombie, nous allons essayer d’y aller avec une pression défensive assez forte, question de contrôler le rythme du match et l’espace », a expliqué Patrick Côté.

La ronde préliminaire du Championnat du monde se terminera mercredi à Sydney tandis que les quarts de finale auront lieu le lendemain. Les matchs de médailles seront disputés vendredi.