Voile – Championnats du monde

Quelques erreurs et des conditions difficiles relèguent Coralie Vittecoq au 88e rang

VittecoqCoralie_20182
Photo Facebook/Coralie Vittecoq 
Coralie Vittecoq

Montréal, 9 août 2018 (Sportcom) – Coralie Vittecoq a profité des quatre manches de la flotte argent des dériveurs de type Laser Radial pour améliorer son classement aux Championnats du monde de voile, une compétition qu’elle a conclue au 88e échelon vendredi, à Aarhus, au Danemark.

Classée 96e après les six régates préliminaires, la Montréalaise a enchaîné avec une excellente 5e place à sa première sortie dans la flotte argent. Elle a par la suite pris les 46e, 13e et 30e rangs dans les trois dernières courses de son groupe.

Vittecoq en était à sa première expérience aux mondiaux de voile. « C'est la première étape des qualifications pour les Jeux olympiques de 2020, donc tout le monde est là. C'est le calibre le plus élevé dans lequel j'ai coursé jusqu'à maintenant », a confirmé l’athlète de l’arrondissement Montréal-Ouest.

« J'avais comme objectif de me classer dans la flotte or afin de me battre pour aider à qualifier le Canada. J'ai bien commencé la compétition et j'étais proche, mais quelques mauvaises manches m'ont reclassée dans le groupe argent. »

Ces Championnats du monde en font voir de toutes les couleurs aux navigatrices. « Nous avons eu des conditions très variées et irrégulières, a expliqué la Québécoise. Il était difficile de prévoir ce qui allait se passer avec le vent. Malheureusement, ces conditions amènent un facteur chance plus élevé et ça n'a pas joué en ma faveur cette fois. »

« J'ai également fait des erreurs qui m'ont coûté très cher, comme un chavirage au départ et des décisions stratégiques qui auraient dû être mieux réfléchies. Je suis donc très déçue de ma performance, a avoué Vittecoq. Cela dit, plusieurs bonnes athlètes, dont certaines ont participé aux Jeux olympiques, n'ont pas accédé à la flotte or, rehaussant le calibre du groupe argent. J'ai navigué de bonnes manches avec elles, mais je dois encore travailler fort pour être plus constante. »

Sarah Douglas qualifie le Canada pour les Jeux de Tokyo

La course pour les médailles, réservée aux dix meilleures, sera disputée vendredi. La Belge Emma Plasschaert est présentement en tête avec une récolte nette de 56 points. L’Américaine Paige Railey est deuxième (65 points). Surprise, la Néerlandaise Marit Bouwmeester, championne mondiale et olympique en titre, se retrouve troisième (67 points).

L’Ontarienne Sarah Douglas participera aussi à cette ultime régate, elle qui est actuellement sixième avec 85 points. Elle est donc déjà assurée d’améliorer son résultat du Championnat du monde de Laser Radial de 2017, lors duquel elle s’était classée 12e.

Du côté des autres Canadiennes en action au Danemark, Isabella-Anna Bertold a terminé 37e, Brenda Bowskill 43e, Maura Dewey 69e et Clara Gravely 70e.

« Cette compétition brise la glace pour moi (dans le processus de qualification olympique). Je vais encourager (Sarah), qui fera partie de la course des médailles et qui a donc qualifié le Canada pour les Jeux », a conclu Vittecoq.