Boccia – Championnats du monde

Levine, Dispaltro et Ciobanu éliminés dans les quarts de finale

DispaltroLevine_action
 
Marco Dispaltro et Alison Levine

Montréal, 17 août 2018 (Sportcom) – L’équipe de double BC4 formée d’Alison LevineMarco Dispaltro et Iulian Ciobanu a été éliminée dans les quarts de finale aux Championnats du monde de boccia présentés à Liverpool, au Royaume-Uni. Avec ce résultat, les Canadiens se classent au sixième rang de la compétition.

Ce sont les Allemands Bastian Keller, Boris Nicolai et Anita Raguwaran qui ont mis fin au parcours des Canadiens dans les quarts de finale en les défaisant par la marque de 3 à 1. 

« Je suis évidemment très déçue en ce moment. C'était un match que nous aurions certainement pu gagner. Ils sont à notre niveau. En fait, nous pouvons battre tout le monde, mais nous n’avons pas été à notre meilleur et lorsque nous sommes aux Championnats du monde et en quarts de finale, nous devons absolument jouer à notre meilleur pour gagner. Nous ne l'avons pas fait aujourd'hui », a commenté Levine, de Côte-Saint-Luc.

« Ç’a été difficile de perdre ce match-là, mais il faut garder la tête haute. C’est décevant, nous avons beaucoup de travail à faire encore, mais nous savons que nous avons le potentiel pour battre n’importe qui au monde et pour grimper sur le podium, alors à un moment donné, ça va être le tour du Canada en BC4 de se hisser sur le podium », a ajouté Dispaltro, de Saint-Jérôme.

Dans la ronde préliminaire, Levine, Dispaltro et Ciobanu avaient signé une fiche de trois victoires et aucune défaite.

Ils avaient d’abord vaincu la Russie, classée huitième au monde, par la marque de 5-3, avant de se mesurer à la première puissance mondiale, la Slovaquie. Lors de ce deuxième match, le Canada a eu le dessus 5-2.

Grâce à leurs deux premières victoires, les Canadiens étaient déjà qualifiés pour les quarts de finale, indépendamment du résultat de leur troisième et dernier match préliminaire les opposant aux États-Unis.

Même si ce duel n’avait aucune importance pour les représentants de l’unifolié, ils ont tout de même réussi une victoire sans équivoque de 13-0 face aux Américains.

« Nous avons encore beaucoup de choses à travailler, mais les choses semblent vraiment positives pour l’avenir et nous avons déjà hâte à la saison prochaine », a dit Levine.

« Ce n’est pas mission accomplie, mais nous sommes tellement proches de la terre promise que c’est vraiment encourageant pour le futur », a conclu Dispaltro.