Basketball en fauteuil roulant – Championnats du monde

Une victoire qui remonte le moral des Canadiennes

LalondeRosalie2
Photo Dan Galbraith, CPC 
Rosalie Lalonde

Montréal, 24 août 2018 (Sportcom) – L’équipe canadienne féminine de basketball en fauteuil roulant a signé une victoire sans équivoque de 77-38 contre la France dans son premier match de classement du Championnat du monde présenté à Hambourg, vendredi.

La troupe de l’entraîneur Marc-Antoine Ducharme conserve donc ses espoirs d’égaler son classement obtenu aux Jeux paralympiques de Rio, soit une cinquième place.

Rien n’était acquis avant la rencontre, car la défaite du Canada subie contre la Chine 63-56, jeudi, en quart de finale, a laissé des traces chez les joueuses de l’unifolié.

« Je ne vais pas mentir, c’était très dur de se motiver après une défaite comme ça. Nous n’avions rien à perdre et nous voulions nous battre pour tous les efforts faits cet été afin de finir en beauté », s’est exprimée Rosalie Lalonde, de Saint-Clet, qui participe à ses premiers mondiaux seniors.

« Ça représente beaucoup de choses pour nous et ce n’est jamais le fun de finir un tournoi avec une défaite. Nous voulons donner le ton pour l’année prochaine », a poursuivi celle qui a marqué 4 points en une douzaine de minutes de jeu. « C’est le premier gros tournoi où j’ai autant d’impact dans l’équipe et c’est une bonne expérience pour apprendre. Ce que je retiens, c’est que même après une défaite, tu veux avoir le sentiment d’avoir tout donné. »

Arinn Young a mené l’attaque canadienne avec 26 points. Cindy Ouellet (Québec) et Kathleen Dandeneau ont pour leur part marqué 10 points chacune.

Maude Jacques (Lac-Beauport) a marqué 7 points, tandis que Sandrine Bérubé (Beauharnois) et Élodie Tessier (Saint-Germain-de-Grantham) ont toutes les deux inscrit 2 points.

« Nous avons joué sept fois contre la France cette année et c’est notre meilleur match, a déclaré Marc-Antoine Ducharme, qui est lui aussi une recrue aux Championnats du monde à titre d’entraîneur-chef.

« Nous étions ici avec l’intention de finir dans les quatre premières équipes. Ici, nous avons une équipe assez jeune et j’ai dit aux filles que nous pouvions avoir le même résultat que la cinquième place de Rio. Ce serait exceptionnel avec cette jeune équipe qui sera à son plein potentiel en 2024. »

Samedi, les Canadiennes joueront contre l’Espagne ou les États-Unis dans le match pour la cinquième place.

L’équipe canadienne masculine sera quant à elle opposée à l’Italie.