Basketball en fauteuil roulant – Championnats du monde

Les Canadiennes cinquièmes au monde

BasketballFauteuilFemmes2018
Photo Courtney Pollock/Basketball en fauteuil roulant Canada 
L'équipe canadienne féminine de basketball en fauteuil roulant

Montréal, 25 août 2018 (Sportcom) – L’équipe canadienne féminine a conclu en cinquième place des Championnats du monde de basketball en fauteuil roulant grâce à une victoire de 68-53 sur la formation américaine, samedi, à Hambourg, en Allemagne.

« Nous avons très bien joué et nous ne pouvons pas mieux finir, même si ce n’était pas notre objectif de terminer cinquièmes. Nous avons beaucoup appris et nous sommes une très jeune équipe. Nous avons quand même le sourire aux lèvres », a dit la vétérane de 29 ans Cindy Ouellet, dont la formation a égalé son classement des Jeux paralympiques de Rio en 2016.

Kathleen Dandeneau, Pender Island, a été la première à ouvrir la marque 2-0 dans cet affrontement avec l’aide de Rosalie Lalonde, de Saint-Clet. Cette dernière a d’ailleurs marqué 6 points dans cette rencontre. Plus tard, à la mi-temps, les représentantes du pays menaient 37-22 sur leurs adversaires.

« Nous savions que nous étions plus fortes qu’elles et nous ne devions pas trop en faire et prendre soin des petites choses. La première demie était quand même assez serrée et nous savions que ce n’était pas gagné d’avance, mais nous étions en confiance que ça allait bien aller », a enchaîné Maude Jacques, 26 ans.

La Québécoise Cindy Ouellet a été nommée joueuse du match avec 20 points en un peu plus de 26 minutes sur le terrain. Maude Jacques (Lac-Beauport) et Élodie Tessier (Saint-Germain-de-Grantham) ont toutes deux marqué deux points.

« Nous étions fortes et prêtes. Nous avons eu une bonne défense, de bons blocs et nous avons bien marqué. Ça fait juste deux ans que nous jouons ensemble et nous avons fait une très belle progression depuis notre match contre les Américaines l’an dernier à la Coupe des Amériques, en Colombie, a fait savoir Ouellet. Cette année, nous étions seulement à 8 ou 9 points des deux équipes qui ont joué pour l’or. Nous sommes vraiment, vraiment près des meilleures au monde. Nous avons encore deux ans pour nous préparer et dire que nous sommes une puissance. »

La veille, la formation de l’entraîneur-chef Marc-Antoine Ducharme a vaincu celle de la France par la marque de 77-38 dans son premier match de classement. Dans les quarts de finale, les Chinoises ont mis un terme aux chances de médailles des représentantes du pays en les battant 63-56. Précédemment, dans les préliminaires, les Canadiennes ont signé une fiche de trois victoires et deux défaites.

« Nous avons grandi dans notre défaite en quart de finale. Ce n’était vraiment pas le résultat que nous voulions. Nous nous sommes reprises en main et nous avons terminé le tournoi en force. Nous avons fait nos deux meilleures performances hier et aujourd’hui. Ça montre que nous avons du caractère et que nous sommes capables de pousser jusqu’au bout. Si nous regardons à long terme, nous avons des chances de nous rendre en finale aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020 », a conclu Jacques.

Sandrine Bérubé, de Beauharnois, a aussi fait partie de l’équipe.

 Les Canadiens 12es

Du côté de la compétition masculine, Vincent Dallaire (Québec), David Eng (Montréal), Jonathan Vermette (Sherbrooke) et leurs compatriotes ont conclu au 12e rang après avoir perdu leur dernier match de classement 70-66 face aux Italiens.

À la mi-temps, le Canada tirait de l’arrière 39-31 malgré les 11 points, 2 rebonds et 1 aide de Nik Goncin (Regina). Il aura fallu attendre au dernier quart pour que les représentants de l’unifolié créent l’égalité 66-66, mais les Européens ont eu le dernier mot dans les dernières secondes de jeu.

Goncin a été nommé joueur du match avec un total de 30 points, 7 rebonds et 3 aides.

Mardi, les Canadiens ont perdu 79-68 face aux Polonais, ce qui les a empêchés d’atteindre les quarts de finale. Ils ont aussi fait deux victoires et deux défaites dans leur groupe de préliminaires.