Cyclisme sur route – Tour d’Espagne

« Je souffre énormément » – Antoine Duchesne

DuchesneAntoine_2018_3
Pressesports/Groupama-FDJ 
Antoine Duchesne

Montréal, 29 août 2018 (Sportcom) – Alors que son coéquipier Rudy Molard a mis la main sur le maillot rouge du meneur au classement général du Tour d’Espagne mercredi, Antoine Duchesne (Groupama-FDJ) éprouve beaucoup de difficulté à jongler avec les températures très chaudes depuis le début de cet événement.

« Ça ne va vraiment pas bien en ce moment. J’ai beaucoup, beaucoup de difficulté avec la chaleur. Je n’ai aucun ressenti. Je souffre énormément. Ce n’est même pas une question de forme. La semaine dernière, la santé allait super bien, mais je suis incapable de forcer et je respire mal. J’y vais une journée à la fois et j’essaierai de passer au travers des trois prochains jours dans le sud. Après, nous devrions perdre quelques degrés. J’espère que ça va se placer parce qu’en ce moment, je n’ai vraiment pas de plaisir! »

Plus tôt dans la journée, l’athlète originaire de Saguenay a pris le 142e échelon de la cinquième course dans un peloton de 47 coureurs, à 17 minutes 24 secondes du cycliste le plus rapide du jour, l’Australien Simon Clarke (EF Education First-Drapac p/b Cannondale). Ce dernier a franchi la ligne d’arrivée au sprint devant le Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo) et l’Italien Alessandro De Marchi (BMC), respectivement deuxième et troisième.

« Aujourd’hui, le plan était vraiment de rester autour de Thibaut Pinot (66e). L’équipe est à 100 % derrière lui sur cette Vuelta. Ç’a beaucoup bataillé pour faire l’échappée pendant 60 kilomètres environ. C’était difficile dans les côtes et très exigeant comme départ. Il y a un gros groupe qui est sorti, alors c’est sûr que c’était bien d’avoir quelqu’un de nous devant », a dit Duchesne, 26 ans.

 Rudy Molard s’illustre au général

Toutefois, c’est son compatriote français Rudy Molard qui a causé la surprise. Grâce à sa sixième place de cette étape longue de 188,7 kilomètres entre Granada et Roquetas de Mar, il s’est emparé de la tête du classement général. Il a désormais une avance de 1 minute 1 seconde sur le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky), provisoirement deuxième.

« C’est super pour Rudy. Depuis le départ, ce n’est pas un tour facile. C’était lui qui était le mieux placé au général dans l’échappée, a expliqué Duchesne. Qu’il réussisse à bien finir comme ça, c’est vraiment super pour lui. Nous allons essayer de défendre son maillot dans les prochains jours. »

Même si Molard porte le maillot rouge, l’équipe de Duchesne se laisse encore les portes ouvertes quant à son objectif au classement général avec Pinot qui pointe au 13e rang.

« Pour l’instant, Thibaut joue le général sans trop avoir de pression et sans avoir d’objectif de classement. Nous sommes tous autour de lui. Au départ, nous visions plus les étapes. Actuellement, il est bien placé et il n’a pas eu à trop forcer pour être où il est rendu. Il y a deux grosses étapes reines ce week-end, alors nous allons voir comment il s’en sort et faire le point lundi à la journée de repos. C’est sûr que s’il est encore dans la course au classement général après deux semaines, ça va devenir un objectif », a conclu le Québécois, 166e.

Également en action, le Canadien Michael Woods (EF Education First-Drapac p/b Cannondale) occupe le 43e rang du général.

La sixième étape, longue de 155,7 kilomètress sera présentée jeudi, entre Huércal-Overa et San Javier Mar Menor.