Société de sauvetage – Augmentation des noyades en 2018

Les acteurs du milieu aquatique rappellent l’importance d’apprendre à nager

SocieteSauvetage
 


Montréal, le 6 septembre 2018 – Le constat est lourd : 49 personnes se sont noyées au Québec depuis le début de l’année 2018 selon les données non officielles des noyades recensées par la Société de sauvetage du Québec. Ce nombre représente une augmentation frappante de 22.5 % comparativement à 2017 où l’on dénombrait 40 noyades. 

Plusieurs facteurs pourraient expliquer cette augmentation de cas pour l’année en cours. D’emblée, les canicules et les températures bien au-dessus des normales saisonnières ont eu des répercussions directes sur l’achalandage des piscines, des cours d’eau et des installations aquatiques. Toutefois, selon ces mêmes données, la plupart des victimes se seraient avérées être des nageurs avec peu ou aucune expérience de nage.

C’est avec ces chiffres et constats alarmants que plusieurs organisations du milieu aquatique ont décidé de lancer un appel commun à la population : la Société de Sauvetage, Plongeon Québec, la Croix-Rouge canadienne, Québec, la Fédération de natation du Québec, l’Association des responsables aquatiques du Québec (ARAQ), Waterpolo Québec, Synchro Québec et Triathlon Québec.

Leur message est clair : il est essentiel que les Québécois apprennent à nager !

« Savoir se baigner ou s’amuser dans l’eau, c’est bien différent que de savoir suffisamment nager pour survivre à une chute dans l’eau. Il faut surtout développer les habiletés nécessaires pour profiter de l’eau en toute sécurité afin de prévenir la noyade et favoriser l’activité physique », relate Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage.

Pour les parents cherchant justement à aider leurs enfants à acquérir ces habiletés, la directrice prévention et sécurité à la Croix-Rouge canadienne, Québec, Michèle Mercier, rappelle que les inscriptions pour les différentes activités aquatiques ont lieu en ce moment même. « À l’instar des écoles, les clubs aquatiques et les services de loisirs municipaux sont en période de rentrée et offrent à la population une programmation diversifiée (ex. : cours Croix-Rouge, natation, plongeon, waterpolo, nage synchronisée, sauvetage, triathlon, etc.). Le mois de septembre est d’ailleurs le meilleur mois pour les inscriptions ».

Isabelle Ducharme, directrice générale de la Fédération de natation du Québec, souligne également qu’une noyade est pratiquement toujours évitable. « Il faut être conscient des risques lorsque l’on pratique une activité aquatique. C’est pourquoi il faut améliorer les capacités aquatiques de la population en exprimant un message fort et clair sur l’importance de savoir nager ».

Lucie Roy, présidente de l’Association des responsables aquatiques du Québec (ARAQ), invite d’ailleurs les citoyens à consulter les programmations de sport des municipalités. « La plupart des villes au Québec offrent à leurs résidents l’accès à une piscine publique ainsi qu’à une vaste gamme de cours en sport aquatique pour tous les âges. C’est une belle occasion d’incorporer ces activités aquatiques dans les habitudes de vie des familles ».

 

Pour plus d’information concernant chaque sport :

  • Fédération de natation du Québec : 514 252-3200 / fnq.qc.ca
  • Croix-Rouge canadienne, Québec : 1 800 363-7305 / croixrouge.ca
  • Association des responsables aquatiques du Québec : 514 252-4254 / araq.net

-30-

Renseignements :

Société de sauvetage
Raynald Hawkins, directeur général
Courriel : alerte@sauvetage.qc.ca
Téléphone pour les médias : 514 435-5342