Judo Canada – Temple de la renommée de la Fédération internationale de judo

Nicolas Gill rejoindra Jigoro Kano, Kosei Inoue et David Douillet

GillNicolas_portrait
 
Nicolas Gill

Montréal, 12 septembre 2018 – Ce sera à Baku, en Azerbaïdjan, lors du Congrès annuel précédant les Championnats du monde le 18 septembre prochain que Nicolas Gill fera son entrée au plus prestigieux temple de sa discipline. La Fédération internationale de judo (FIJ) ouvrira les portes de son Temple de la renommée au judoka de 46 ans, le meilleur athlète de l’histoire de sa discipline au Canada.

« Je ne réalisais pas le regard que les autres avaient sur moi. À mes yeux, j’ai eu le succès que j’ai eu, mais ce n’était jamais assez. Il y aura toujours un sentiment de ne pas avoir fait tout ce que j’aurais aimé réaliser. Voir que pour les dirigeants du judo mondial c’était suffisant pour être intronisé, ça place les choses en perspective », a décrit Nicolas Gill, premier et seul Canadien parmi les 29 personnes reconnues internationalement jusqu’à maintenant.

« Dans mon cas, je ne pense pas que seule ma carrière d’athlète a été considérée, mais aussi mon séjour d’entraîneur. C’est la combinaison des deux », a-t-il tenu à ajouter.

En regardant la liste des judokas dont il fera partie en septembre, Nicolas Gill mesure la reconnaissance qu’il recevra. « Les judokas intronisés ne sont que des judokas exceptionnels, c’est un très bel honneur de me retrouver parmi ces légendes. Tous les plus grands de l’histoire sont présents. Ce sont des gens, quand tu commences à t’intéresser au judo, que tu admires et que tu ne penses même pas rencontrer un jour! Et là, mon nom sera à côté des leurs! »

Des alliés indéfectibles

Il y a 40 ans, lors de ses premiers pas sur les tatamis, celui qui est aujourd’hui ceinture noire, 7e dan, n’aurait pu imaginer l’avenir qui se dessinait devant lui. Denis et Louise étaient là. Ils ont épaulé leur fils sans retenue dès le premier jour et tout au long de son parcours. « Mes parents ont été des personnes clés dans mon cheminement. Sans leur engagement total dans ma carrière, cela n’aurait pas été du domaine du possible », a affirmé Nicolas Gill, leur octroyant une part de cette intronisation.

Une fierté pour la communauté du judo au Canada

Depuis plusieurs années, Nicolas Gill est la figure de proue du judo au pays. Ses différents rôles ont fait de lui le visage reconnu de sa discipline. Son entrée au Temple de la renommée international confirme également sa notoriété dans le monde entier.

« Judo Canada est extrêmement fière de l’intronisation de Nicolas Gill au Temple de la renommée de la Fédération internationale de judo. Athlète, entraîneur, directeur haute performance et directeur général de Judo Canada, M. Gill est le judo au Canada. Nous ne pourrions être plus fiers de voir ses collègues internationaux reconnaître son excellence et sa contribution à notre sport », a attesté Mike Tamura, président de Judo Canada.

Quelques faits saillants :

  • Quatre participations aux Jeux olympiques
  • Deux médailles olympiques : bronze à Barcelone en 1992 et argent à Sydney en 2000
  • Triple médaillé aux Championnats du monde
  • Vice-champion du monde en 1993
  • De 1990 à 2001, il accumule dix titres nationaux dans trois catégories différentes : moins de 86 kg (1990 à 1992 et 1994 à 1996), moins de 95 kg (1997) et moins de 100 kg (1998, 1999 et 2001)

Autres honneurs reçus :

  • Panthéon des sports du Québec 2006
  • Temple de la renommée de Judo Québec 2007
  • Temple de la renommée de Judo Canada 2008
  • Hall d’honneur des Jeux du Canada 2015
  • Panthéon des sports canadiens 2015

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

 

Informations :

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org