Patinage artistique – Internationaux Patinage Canada

Défi relevé pour Alicia Pineault

Laval séduite par Alicia Pineault, Camille Ruest et Carolane Soucisse

PineaultAlicia_portrait
 
Alicia Pineault

Laval, 26 octobre 2018 (Sportcom) – Patiner à la maison devant une foule conquise dans un Grand Prix. Peu ont cette chance dans une carrière, mais Alicia Pineault, Camille Ruest, Carolane Soucisse ont toutes les trois pu savourer ce moment, vendredi, au premier jour des Internationaux Patinage Canada qui se tiendront jusqu’à samedi à la Place Bell à Laval.

« À la base, je suis quelqu’un qui aime performer devant les gens. Ça me donne une plateforme pour partager ma passion et promouvoir le sport artistique. J’adore cette combinaison de l’art et des capacités physiques. J’ai pu me servir de tous ces gens pour avoir une meilleure performance », a souligné Alicia Pineault.

Âgée de 19 ans, la patineuse a su il y a à peine deux semaines qu’elle serait de la compétition en sol québécois, le premier Grand Prix senior de sa carrière. « Il a fallu accélérer le processus d’entraînement, mais j’étais sur la glace, j’étais bien et je pense que j’ai démontré aux gens que j’avais ma place. Je suis super contente de ce que j’ai montré », s’est réjouie l’athlète de Varennes qui a obtenu une note de 59,02 à son programme court pour prendre provisoirement le neuvième rang chez les femmes.

Peu importe le résultat, la glace est brisée pour la Québécoise et sa mission semble déjà accomplie. « Le but est de m’améliorer dans mon développement pour les quatre prochaines années. Je peux juste être contente de ça. Ma progression est constante et j’aimerais qu’elle soit exponentielle. »

Également de la compétition, l’Ontarienne Alaine Chartrand pointe au huitième échelon avec 60,47 points.

Ramener un peu de Laval à l’international

Premier arrêt de leur saison de Grand Prix, Camille Ruest et Andrew Wolfe savouraient vendredi après-midi le fait de pouvoir commencer à la maison. « C’est excitant d’être ici chez nous. C’est confortable d’être avec notre famille et nos amis proches qui sont venus nous voir. Durant tout le programme, j’ai essayé de savourer chaque seconde », a admis la Rimouskoise.

« Nous allons utiliser le soutien que nous recevons ici pour les événements internationaux qui s’en viennent pour le futur. C’est bon de sentir que les fans canadiens sont derrière nous », a ajouté Wolfe.

Quelques erreurs techniques ont placé Ruest et Wolfe septièmes sur les huit couples en lice au programme court. Qu’à cela ne tienne, les deux patineurs, qui ont amassé 57,53 points, étaient fiers de leur première sortie de la saison en Grand Prix. « Nous ne sommes pas venus ici pour être parfaits, mais pour apprendre, a mentionné le Montréalais originaire de Calgary. Nous nous sommes concentrés sur nos transitions et notre performance en général. »

Camille Ruest et Andrew Wolfe poursuivront sur la même voie samedi, lors du programme libre. « Nous garderons le même état d’esprit. Nous voulons simplement nous concentrer sur notre patin et notre connexion sur la glace », a mentionné Ruest.

Danse : une chute pour Soucisse

L’entrée en scène de Carolane Soucisse et Shane Firus a fini sur une moins bonne note en danse rythmique. Une chute dans un élément en fin de programme a fait mal à leur pointage. « Nous sommes restés pris dans nos patins. C’est une grande leçon que nous apprenons. C’est sûr que ça coûte cher, mais il ne faut pas nous arrêter à ça. Jusqu’à la chute, nous étions contents de notre performance », a souligné Soucisse, de Beauharnois.

Entraînés par Marie-France Dubreuil, Soucisse et Firus sont présentement neuvièmes avec 51,71 points. Les Américains Madison Hubbell et Zachary Donohue (80,49 points) sont en tête, tandis que les Canadiens Piper Gilles et Paul Poirier (66,95) occupent actuellement le sixième rang. L’autre duo canadien, formé de Haley Sales et Nikola Wamsteeker (57,09), est pour sa part 10e.

Soucisse et Firus auront l’occasion de se reprendre samedi. « Nous ne nous arrêterons pas à notre performance d’aujourd’hui. Nous sommes super fiers du programme que nous présenterons demain », a conclu Soucisse.

Rien n’est encore joué à la Place Bell qui accueillera samedi les programmes libres en couple, en solo et en danse. Une dernière occasion pour Alicia Pineault, Carolane Soucisse et Camille Ruest de briller devant les leurs à Laval.