Rugby Québec

Neuf Québécoises s’envoleront au Royaume-Uni avec l’équipe canadienne

20181107RugbyQuebec-ThibaultHarveyTessier
 
Marie Thibault, Magali Harvey et Alexandra Tessier font partie des Québécoises sélectionnées.

Montréal, 7 novembre 2018 – Neuf Québécoises ont été sélectionnées parmi les 31 joueuses qui représenteront l’équipe canadienne de rugby à 15 lors de la tournée internationale de novembre qui se déroulera au Royaume-Uni du 11 au 27 novembre prochain.

De ce nombre, Sabrina Poulin (Saint-Georges-de-Beauce), Marie Thibault (Québec) et Maude Laliberté (Québec) en seront à leur première sélection nationale.

« Je suis très excitée d’entreprendre ce nouveau défi et choyée d’avoir cette opportunité. J’ai travaillé très fort durant les deux dernières années. Ce n’est que le début », a raconté Marie Thibault.

La joueuse de centre qui évolue d’ailleurs avec l’équipe du Québec de rugby à 15 depuis 2016 considère que d’avoir huit autres Québécoises à ses côtés, avec qui elle est habituée de jouer, sera avantageux et surtout, moins stressant pour les recrues.

Brianna Miller (Pointe-Claire), Alexandra Tessier (Sainte-Clotilde-de-Horton), Élissa Alarie (Trois-Rivières) et Magali Harvey (Québec) ont quant à elle aidé le Canada à terminer cinquième lors de la dernière Coupe du monde, en Irlande, en 2017. Elles sont motivées à l’idée d’entamer un autre cycle vers celle de 2021.

Les Montréalaises Ngalula Fuamba et Anaïs Holly sont les deux autres Québécoises sélectionnées.

Ayant en banque 17 participations à des matchs internationaux officiels, Alexandra Tessier a pour objectif de partager son expérience des dernières années et de rassembler l’équipe vers le même but.

« C'est un cycle complètement nouveau. De plus jeunes joueuses entrent dans le programme, ce qui me motive davantage à apporter l'expérience que j'ai vécue au courant des dernières années. Mon rôle est de leader l'équipe de façon à ce que nous travaillions toutes vers le même but ultime », a dit celle qui a fait ses débuts avec l’équipe nationale en 2015.

Cette tournée internationale marque le début d’un nouveau cycle vers la Coupe du monde de 2021. Elle représente une occasion de jouer des matchs de qualité qui s’avéreront très importants pour la préparation de l’équipe.

Selon Magali Harvey, l’une des joueuses les plus expérimentées du groupe, la tournée est essentielle afin que la progression de l’équipe se poursuive. « Nous n’avons pas beaucoup d’opportunités de jouer ensemble et nous sommes un gros pays, alors nous ne sommes pas toujours capables de pratiquer ensemble non plus. Si nous ne continuons pas à prendre les opportunités internationales, il va se créer un trop grand écart entre les meilleures équipes et nous », a-t-elle expliqué.

Pour François Ratier, directeur général et technique de Rugby Québec et entraîneur-chef de l’équipe canadienne de 2013 à 2017, il n’est pas surprenant qu’autant de Québécoises soient sélectionnées pour cette tournée.

« Le ratio de joueuses québécoises dans l’équipe canadienne se maintient entre 8 et 10 depuis 2013. Les Québécoises ont été championnes canadiennes cette année, donc ce nombre suit une certaine logique par rapport à leurs performances », a-t-il fait savoir.

L’équipe canadienne entreprendra son tournoi le 18 novembre contre l’Angleterre. Elle disputera un total de quatre matchs en dix jours.

Dimanche 18 novembre – Canada contre Angleterre

Mercredi 21 novembre – Canada “A” contre Angleterre “A”

Samedi 24 novembre – Canada contre Pays de Galles

Mardi 27 novembre – Canada contre Écosse

-30-

Rédigé par Sportcom pour Rugby Québec
Information : (514) 990-0966 ou (514) 252-3189