Patinage de vitesse courte piste – Coupe du monde

Steven Dubois médaillé de bronze au 1500 mètres

DuboisSteven_2018
Crédit photo : Dave Holland 


Montréal, 10 novembre 2018 (Sportcom) – À sa deuxième Coupe du monde en carrière, le patineur de vitesse sur courte piste Steven Dubois a récolté la médaille de bronze au 1500 mètres, sa première à une épreuve individuelle, samedi, à Salt Lake City, en Utah.

« Je suis vraiment content pour ma médaille. C’est super, mais j’aurais pu faire mieux encore, car j’aurais pu être en avant et être mieux placé. Je suis encore fébrile de ma course, mais extrêmement content », a-t-il dit d’entrée de jeu.

Grâce à un chrono de 2 min 13,424 s, le Québécois a terminé troisième derrière le Néerlandais Sjinkie Knegt (2 min 13,113 s) et le Coréen June Seo Lee (2 min 13,214 s).

« C’était rapide et j’étais pris en arrière, mais je suis resté patient. La Coupe du monde de la semaine passée m’a donné beaucoup d’expérience et de confiance et je savais quoi faire dans cette situation. Je savais comment gérer mon énergie et remonter en avant », a expliqué le Terrebonnien.

« En arrivant en finale, j’étais moins stressé que dans les quarts et les demi-finales parce que mon but était déjà un peu atteint. Je me suis dit que je ferais de mon mieux et que j’essayerais d’aller chercher la médaille, mais j’étais déjà content ».

Également finaliste, Pascal Dion a pris le cinquième rang avec un temps de 2 min 13,654 s. Charles Hamelin a quant à lui fini 10e.

Toujours au 1500 mètres, mais chez les dames, Camille de Serres-Rainville (2 min 23,851 s) s’est classée cinquième. De son côté, Claudia Gagnon s’est arrêtée dans les demi-finales et pointe au 17e échelon.

« Je suis satisfaite de mon résultat, mais en même temps, j’en veux plus. J’avais fait une super course en demi-finales, donc je suis arrivée avec un bon plan de match en finale et j’aurais aimé encore plus », a commenté de Serres-Rainville.

« Par rapport à la semaine passée, j’ai déjà vu une grosse différence dans la manière dont j’ai géré mes courses et le stress. Les quelques courses de plus ont fait une bonne différence, mais c’est certain que je dois en faire beaucoup d’autres et qu’il me manque encore de stratégie pour gagner », a poursuivi la Montréalaise qui participe à sa deuxième Coupe du monde en carrière.

Ce sont les Coréennes Min Jeong Choi et Ji Yoo Kim qui ont été les médaillées d’or et d’argent, tandis que la Chinoise Xuan Li a remporté le bronze.

Alyson Charles et Charle Cournoyer au pied du podium au 1000 mètres

Après avoir mis la main sur trois médailles de bronze la semaine dernière à Calgary, Alyson Charles a cette fois terminé au pied du podium au 1000 mètres. La Montréalaise a été devancée par la Néerlandaise Suzanne Schulting, la Russe Sofia Prosvirnova et la Chinoise Kexin Fan en finale.

Recrue en Coupe du monde, Danaé Blais, de Châteauguay, a été pénalisée et éliminée au repêchage plus tôt samedi, prenant ainsi le 30e rang.

Au 1000 mètres masculin, Charle Cournoyer a lui aussi dû se contenter de la quatrième place. Son temps de 1 min 24,997 s l’a placé derrière le Hongrois Shaolin Sandor Liu, le Chinois Ziwei Ren et le Coréen Ji Won Park.

Samuel Girard, 20e, a été pénalisé et éliminé en quarts de finale, alors que Cédrik Blais l’a été dans les préliminaires.

L’équipe canadienne du relais mixte sera de la finale B dimanche

L’équipe du relais mixte, formée des Québécois Blais, de Serres-Rainville et Girard ainsi que de la Néo-Brunswickoise Courtney Lee Sarault, a fini quatrième de sa demi-finale et sera de la finale B dimanche.

« Nous avions eu de bonnes qualifications et nous visions vraiment la finale A. C’est une nouvelle épreuve, donc nous sommes encore en phase d’analyse et d’apprentissages, mais nous voudrons assurément remporter la finale B demain (dimanche) pour obtenir le plus de points possible », a mentionné de Serres-Rainville.

Cournoyer, Dion, Girard et Hamelin ont représenté le Canada au relais masculin. Premier de sa vague de quart de finale, le quatuor a vu son parcours se terminer en demi-finales en raison d’une pénalité.

Pour leur part, Charles, de Serres-Rainville, Gagnon et Sarault ont été stoppées dans les quarts de finale du relais féminin vendredi.