Escrime – Coupe du monde

Deux tops-16 en équipes pour les escrimeurs

vanhaastermaximilien
Photo Facebook 
Maximilien Van Haaster

Montréal, 11 novembre 2018 (Sportcom) – Les escrimeurs québécois Maximilien Van HaasterPamela Brind’Amour et Gabriella Page étaient tous les trois en action en équipes à leur Coupe du monde respective dimanche. Van Haaster était du côté de Bonn, en Allemagne, où il a aidé le Canada à prendre le 16e rang, tandis que Brind’Amour et Page ont classé le pays 13e à Orléans, en France.

Le fleurettiste Van Haaster a fait équipe avec Mikhail Sweet et Eli Schenkel. Le trio a signé une fiche d’une victoire et de quatre défaites dans ce tournoi par équipe pour conclure au 16e rang.

« Ça fait un bout que nous n'avions pas fait de top-16 en équipe, alors c’est un bon départ », a commenté Van Haaster.

Le Montréalais et ses coéquipiers canadiens ont d’abord remporté un match très serré de 45-44 contre l’Australie dans le tableau de 32. Ils ont toutefois enchaîné les défaites par la suite, soit de 45-22 face à l’Italie, 45-27 contre le Danemark, 45-34 face à l’Égypte et finalement, 45-27 contre la Hongrie.

« Nous aurions aimé gagner notre match contre l'Égypte pour rentrer dans le top-12. Malheureusement, nous n'avons pas été en mesure de le faire. Ils ont été plus constants que nous. Ils ont pris une avance vers le milieu du match et après ça, nous n'étions plus dans le match », a expliqué l’escrimeur de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

« Au moins, nous avons gagné notre match dans le tableau de 32 contre l'Australie. Nous avons bien tiré dans ce match. J'ai réussi à ramener le pointage à mes deuxième et troisième relais. Nous perdions 40-37 avant le dernier relais et j'ai mis les 8 touches qu'il nous fallait pour gagner ».

Les États-Unis, l’Italie et le Japon ont été les pays médaillés.

Du côté des dames, Brind’Amour, de Sainte-Martine, et Page, de Blainville, ont joint leurs efforts à ceux de l’Albertaine Marissa Ponich et de l’Ontarienne Rebecca Jeffrey.

Les représentantes du pays ont d’abord eu un laissez-passer dans le tableau de 32, avant de s’incliner 45-35 face aux Chinoises dans le tableau de 16. C’est par le même pointage qu’elles ont ensuite perdu contre l’Allemagne. À leurs deux derniers matchs, les sabreuses canadiennes ont eu le dessus 45-36 sur le Bélarus et 45-43 sur Hong Kong.

Le quatuor canadien pointe donc en 13e place de la compétition par équipes remportée par les Françaises. Les Russes et les Italiennes ont été médaillées d’argent et de bronze.