Taekwondo – Tournoi international de Paris

Médaillé d’argent, Maxime Potvin apprivoise sa nouvelle catégorie

potvinmaxime1
 
Maxime Potvin

Montréal, 19 novembre 2018 (Sportcom) – Changer de catégorie de poids dans un sport de combat n’est pas chose facile. Quand il se battait chez les moins de 68 kg, Maxime Potvin était parmi les plus grands. Chez les moins de 80 kg, ce n’est plus le cas. En remportant la médaille d’argent au Tournoi international de Paris, l'athlète s’est prouvé ce week-end qu’il pouvait vaincre plus grand que lui.

« Il s’agissait de mon deuxième Open depuis mon retour à la compétition et il était de calibre très relevé. Je suis plutôt fier de ma performance, surtout que j’affrontais des adversaires de qualité. Mes esquives au visage se sont améliorées et ça fait la différence contre les plus grands, entre autres », a-t-il indiqué.

Son duel de finale a été chaudement disputé, se terminant 19-15 en faveur du Moldave Aaron Cook. « Je l’avais battu en finale de la Coupe du président il y a un mois. C’était vraiment serré. Je me suis bien battu », a commenté Potvin.

Après un gain par forfait, l’athlète de 27 ans n’a pas eu de répit. Son deuxième adversaire, le Français Ismaël Coulibaly, était aux derniers Jeux olympiques et compte deux médailles des mondiaux à son palmarès. Le résident de Québec l’a vaincu 15-9. « Je m’attendais à un combat très physique et ç’a été le cas. Il était un peu plus grand que moi, mais j’étais plus fort que lui tactiquement. Je l’ai atteint plusieurs fois au visage. »

Potvin a ensuite eu le dessus sur Fawal Sawadogo, du Burkina Faso, puis sur le Grec Apostolos Telikostoglou, en demi-finale.

« Encore là, ma stratégie était de jouer avec ma vitesse et mon jeu de distance. Mes bonnes frappes rapides au visage mont permis d'avoir la victoire », a indiqué celui qui se préparera maintenant pour la sélection de l’équipe nationale en vue des prochains Jeux panaméricains, une compétition qui se déroulera dans son Québec natal, en janvier.

Également en action chez les moins de 80 kg, le Montréalais Christopher Iliesco a disposé de l’Espagnol Adrian Pombo Romero, puis de l’Américain Mauricio Newman, avant de déclarer forfait en raison d'une blessure face à Telikostoglou.

Dans la même catégorie, Cédric Ndzouli a aussi atteint les quarts de finale. L’athlète de Québec a vaincu le Tchèque David Simek et le Portoricain Elvis Barbosa. Il a ensuite été contraint à l'abandon sur blessure contre le Turc Huseyin Kartal.

Chez les moins de 68 kg, Hervan Nkogho Mengue, de Québec, a savouré deux victoires, avant d’être arrêté en huitième de finale, alors que Viviane Tranquille, de Champlain en Mauricie, a triomphé à sa première sortie avant de s’incliner en quart de finale des moins de 49 kg.

Quant à Camille Dallaire-Leblanc (-49 kg), de Québec, Marianne Leclerc (-62 kg), de Saint-Stanislas, Jade Meunier (-49 kg), de Repentigny, Frédérique Santerre (-57 kg), de Québec, et Marc-André Bergeron (+87 kg), également de Québec, ils ont été éliminés à leur premier duel.

Écarté par l’éventuel vainqueur de sa catégorie, le Sud-Coréen Minseo Kim, Bergeron aura la chance de se reprendre cette semaine lors de la finale des Grands Prix, à Fujaïrah, aux Émirats arabes unis.