Patinage de vitesse sur courte piste – Coupe du monde

Kim Boutin ne perd pas de temps !

Boutin Kim
Julien Heon - www.julienheon.com 
Kim Boutin à la Coupe du monde de Montréal

Montréal, 8 décembre 2018 (Sportcom) – C’était la première Coupe du monde de la saison pour Kim Boutin et elle n’a pas perdu de temps avant de s’illustrer. Retour à la compétition a aussi voulu dire retour sur le podium pour la Sherbrookoise qui a remporté la médaille d’argent au 1000 m, à Almaty, au Kazakhstan.

« Le but était simplement de me remettre dedans et de retrouver mes sensations sur la glace. Je suis contente parce que ce n’est pas évident de retrouver la motivation après une année olympique, mais j’étais dans la bonne zone et je suis très satisfaite de ma journée. »

Seule la Néerlandaise Suzanne Schulting (1 min 28,887 s) a devancé Boutin qui a fait un temps de 1 min 28,974 s. La Coréenne Ah Rum Noh (1 min 29,128 s) a été la médaillée de bronze.

Également en action à cette épreuve, Danaé Blais a été éliminée dans les quarts de finale et a terminé 17e.

Malgré son jeune âge, Boutin, qui fêtera son 24e anniversaire la semaine prochaine, est la plus expérimentée de la troupe féminine canadienne. Comment gère-t-elle ce nouveau rôle de leader de l’équipe ?

« J’essaye encore de retrouver mes repères, alors je me concentre surtout sur mes performances. Je suis plus du genre à prôner par l’exemple, mais les filles savent que si elles en ont envie ou si elles ont besoin d’aide, je suis là et elles peuvent venir me parler. Je ne pousse clairement pas les choses, je suis encore jeune quand même ! » a-t-elle raconté en riant.

La triple médaillée olympique a d’ailleurs pris part à ses premières courses de relais de la saison vendredi et samedi. Elle et ses nouvelles coéquipières du relais féminin, Danaé Blais, Alyson Charles et Camille de Serres-Rainville se sont qualifiées pour la finale A qui aura lieu dimanche.

« La chimie est bonne, les filles sont super motivées et veulent apprendre. L’énergie est positive et le défi est beau ! » a dit Boutin.

Du côté masculin, Steven Dubois est passé bien près de récolter une médaille au 1500 m. Devancé par trois Coréens en finale, il a enregistré un temps de 2 min 19,419 s et a fini au pied du podium. Également finaliste, Samuel Girard (2 min 19,660 s) a terminé sixième. Charles Hamelin a pris le neuvième rang au classement, après avoir été le deuxième à rallier l’arrivée de la finale B.

Au 1000 m, Pascal Dion (1 min 28,060 s) a gagné la finale B devant Charle Cournoyer (1 min 28,583 s), troisième. Dion, de Montréal, et Cournoyer, de Boucherville, ont respectivement pris les 6e et 8e échelons, tandis que Cédrik Blais, de Châteauguay, a été pénalisé et s’est arrêté en demi-finales.

Quatrième de la finale B du 1500 m féminin avec un chrono de 2 min 33,296 s, Alyson Charles s’est classée en 11e place. La Montréalaise Camille de Serres-Rainville et la Britanno-Colombienne Alison Desmarais ont toutes les deux été stoppées dans les demi-finales.

Les relais féminin, masculin et mixte se sont tous les trois taillé une place en finale A dimanche, jour où auront également lieu le 500 m et un deuxième 1500 m.