Ski alpin – Coupe du monde

22e, Laurence St-Germain apprend de sa journée

St-GermainLaurence
Photo: GEPA 


Montréal, 9 décembre 2018 (Sportcom) – Si une 22e place n’était pas le résultat espéré par Laurence St-Germain au slalom en parallèle de la Coupe du monde de Saint-Moritz, en Suisse, la skieuse québécoise a su tirer des apprentissages de sa journée.

St-Germain a exécuté une descente de qualifications en deçà de ses attentes, ce qui lui a valu la toute dernière place disponible pour les rondes éliminatoires de duels.

« C’est sûr qu’après les qualifications, j’étais pas mal déçue parce que j’espérais me qualifier mieux que ça. Je me suis entraînée beaucoup en duel, mais pas en slalom individuel, donc la descente en qualifications, je ne l’ai pas autant attaquée qu’en un contre un. C’est pour ça que j’étais un peu loin dans le classement », a fait savoir St-Germain.

Qualifiée 32e, elle s’est donc mesurée à la meneuse du classement général de la Coupe du monde, Mikaela Shiffrin, dans un duel en seizièmes de finale. Bien que St-Germain ait effectué une très bonne descente, l’Américaine a eu le dessus.

« J’étais quand même contente de me qualifier et de pouvoir faire les rondes éliminatoires, mais c’est sûr qu’être contre Mikaela, ça ne laisse pas beaucoup de chances. Je me suis dit qu’en une descente, tout pouvait arriver avec la pression et l’adrénaline et c’est sur ça que j’ai essayé de me concentrer », a dit l’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges.

« J’ai bien skié, surtout en première manche. Dans le plat au début, j’étais près d’elle. C’est dans le pitch ensuite qu’elle a pris l’avance et que j’ai fait une petite erreur. J’étais quand même contre la meilleure au monde, donc je peux en retirer du positif. »

La skieuse de 24 ans a appris de cette journée. « Si j’avais skié ma qualification de la même façon que je l’ai fait contre Mikaela, je me serais plutôt qualifiée aux 14e ou 15e rangs et j’aurais donc été contre la 14e ou la 15e. J’aurais eu plus de chances d’accéder aux rondes suivantes. »

« Il faut que je me donne à 100% même s’il n’y a personne à côté de moi dans le slalom en qualifications. Il faut que j’amène l’énergie et la passion que j’ai amenées dans mon duel contre Mikaela. J’avais une bonne attitude de compétitrice. »

Shiffrin a obtenu sa cinquième médaille d’or de la saison dimanche et accentue ainsi son avance au classement général du circuit. En grande finale, elle l’a emporté contre la Slovaque Petra Vlhova.

Le slalom de la Coupe du monde de Val d'Isère, en France, auquel devait prendre part le Québécois Simon Fournier, a été annulé en raison des mauvaises conditions météorologiques.