Patinage de vitesse sur courte piste – Coupe du monde

Récolte de cinq médailles au Kazakhstan

GirardSamuel1
Photo Julien Heon - www.julienheon.com 
Samuel Girard

Montréal, 9 décembre 2018 (Sportcom) – Les patineurs de vitesse sur courte piste québécois ont conclu leur année 2018 avec une récolte de pas moins de cinq médailles à la Coupe du monde d’Almaty, au Kazakhstan.

C’est Samuel Girard qui a parti le bal pour l’équipe canadienne en remportant la médaille d’or au 500 mètres devant le Hongrois Shaoang Liu et le Kazakh Abzal Azhgaliyev.

« Ça fait du bien de renouer avec le podium. Dans les premières Coupes du monde, nous n’avions pas eu les résultats que nous voulions, mais nous avons travaillé sur nos lacunes et nous sommes revenus en force cette fin de semaine, autant moi que toute l’équipe », a commenté le patineur de Ferland-et-Boileau.

« Je ne ressentais pas vraiment de pression pour gagner une première médaille cette saison. Je prends la saison comme une base pour les quatre prochaines qui s’en viennent, donc ce n’est pas un focus important pour moi. C’est sûr que quand tu gagnes, ça prouve que ce que tu travailles fonctionne, alors il n’y a que du positif à en tirer. »

Kim Boutin, qui en est à sa première Coupe du monde de la saison, a suivi et a mis la main sur la médaille de bronze au 1500 mètres. La médaillée d’argent du 1000 mètres de samedi a fait un temps de 2 min 28,476 s, ce qui l’a placée derrière la Coréenne Min Jeong Choi (2 min 28,264 s) et la Néerlandaise Suzanne Schulting (2 min 28,320 s).

Boutin et Girard ont par la suite fait équipe ensemble, en compagnie de Cédrik Blais et d’Alyson Charles, en finale du relais mixte. Le quatuor a mis la main sur la première médaille de l’histoire du pays à cette épreuve, soit l’or devant les équipes coréenne et chinoise.

« Nous n’avons pas beaucoup d’expérience en relais mixte, mais nous voulons tous apprendre, alors c’est juste d’être créatif et d’amener une bonne énergie à l’équipe. Honnêtement, je suis vraiment satisfaite de ce que nous avons pu faire avec le peu de temps et d’entraînement que nous avons eu », a raconté Boutin.

« Remporter la première médaille du pays au relais mixte, et que ce soit l’or en plus, c’est sûr que nous sommes assez contents », a ajouté Girard.

Comme si ce n’était pas suffisant, Boutin et Girard ont tous les deux récolté une médaille de plus, portant leur total respectif du jour à trois. La triple médaillée olympique a mené l’équipe féminine du relais jusqu’à la médaille de bronze, tandis que le champion olympique du 1000 mètres des Jeux de Pyeongchang et ses coéquipiers masculins sont montés sur la deuxième marche du podium.

La Sherbrookoise a joint ses efforts à ceux de Danaé Blais, Alyson Charles et Camille de Serres-Rainville au relais féminin de 3000 mètres. Les relayeuses canadiennes ont été décorées de bronze grâce à leur chrono de 4 min 12,193 s. Les Néerlandaises l’ont emporté et les Coréennes, malgré une chute dans les derniers mètres de la course, ont été les médaillées d’argent.

« Nous travaillons fort, l’équipe est nouvelle et il y a déjà une belle synergie. J’adore ça parce que chaque fois que nous faisons des petites erreurs, nous nous en reparlons et nous nous améliorons. Ça s’annonce vraiment bien parce que nous étions en finale contre de grosses équipes plus expérimentées et nous avons réussi à gagner le bronze, donc c’est vraiment encourageant », a dit Boutin.

L’équipe du relais masculin formée de Pascal Dion, Steven Dubois, Samuel Girard et Charles Hamelin a gagné sa première médaille de la saison. C’est l’argent que les patineurs ramèneront à la maison après avoir enregistré un temps de 6 min 56,750 s, leur permettant de se classer derrière les Néerlandais (6 min 49,973 s), mais devant les Chinois (7 min 2,021 s).

« Nous sommes assez satisfaits du relais masculin. Notre demi-finale était incroyable et nous allons nous baser là-dessus pour les prochaines compétitions. En finale, Charles a eu un déséquilibre et a fait une petite chute, mais nous nous sommes bien repris et nous avons continué pour rester le plus proche possible du groupe », a expliqué Girard.

C’était la dernière Coupe du monde de 2018 pour les spécialistes de courte piste. Ils seront de retour à l’entraînement afin de se préparer pour la prochaine Coupe du monde, celle de Dresden, en Allemagne, qui aura lieu au début du mois de février.

Autres résultats québécois

500 mètres féminin
Camille de Serres-Rainville – 11e
Danaé Blais – 23e

500 mètres masculin
Cédrik Blais – 11e
Charles Hamelin – 18e

1500 mètres féminin (2)
Alyson Charles – 11e
Claudia Gagnon – 36e

1500 mètres masculin (2)
Pascal Dion – 6e
Steven Dubois – 14e
Charle Cournoyer – 15e