Cyclisme sur piste – Coupe du monde

Joël Archambault franchit une ronde de plus

CyclismePiste
Photo Cyclisme Canada 


Montréal, 16 décembre 2018 (Sportcom) – Hugo Barrette et Joël Archambault ont tous les deux été stoppés en ronde des 16 du sprint individuel masculin de la Coupe du monde de cyclisme sur piste de Londres. Respectivement 14e et 27 des qualifications, Barrette et Archambault ont ensuite vu leur parcours s’arrêter en ronde éliminatoire dimanche, dans la capitale britannique.

Barrette (9,893 secondes) a été éliminé par le Français Melvin Landerneau qui l’a devancé de seulement 4 millièmes de seconde. Archambault (10,138 secondes) a quant lui été éliminé par Jair Tjon En Fa du Surinam, accusant un retard de 0,604 seconde.

Le Néerlandais Harrie Lavreysen s’est imposé en finale pour l’or devant l’Australien Matthew Glaetzer.

Malgré cette élimination hâtive, l’athlète d’Acton Vale a tout de même réussi une première en Coupe du monde, soit de franchir de la ronde des qualifications.

«  Je me suis fait surprendre et tactiquement. Je ne suis pas satisfait et il y a du travail à faire, mais au moins, ma performance en qualification m’a permis de me classer dans les coureurs qualifiés. J’ai pu prendre un peu d’expérience et voir les différences de tactiques et de vitesse à ce niveau », a analysé Archambault, qui conclut son séjour européen où il a pris part à trois étapes de la Coupe du monde.

« J’ai réussi à améliorer mon temps de qualification à chacun des événements et je me sentais plus en contrôle. Bien sûr que pour l’avenir je devrai améliorer mes qualités physiques, mais ce fut très enrichissant de pouvoir me mesurer à l’élite, d’autant plus que c’était devant la plus grande foule de ma carrière. Les gens connaissent vraiment le sport, alors ils encouragent beaucoup les athlètes lors des sprints. C’est vraiment stimulant! » a-t-il poursuivi.

Archambault a décidé de faire l’impasse sur la prochaine étape du circuit mondial qui aura lieu à Cambridge, en Nouvelle-Zélande, à la mi-janvier.

« Je viens de réaliser un mois de course en Europe. Je vais retourner me reposer à la maison et ensuite faire un gros bloc d’entraînement afin de me préparer en vue des Mondiaux qui auront lieu à la fin février. Ma sélection n’est pas encore confirmée, mais je veux profiter de ce moment pour retourner m’entraîner fort. Si je veux être plus compétitif, je dois être plus rapide. »

Le Canada aura droit à deux places au sprint masculin aux mondiaux de Pruszkow, en Pologne.