Ski de fond – Tour de ski

« Je m’attendais à mieux aujourd’hui », Alex Harvey

HarveyAlex_20182019_Libre_1
Modica/NordicFocus, Ski de fond Canada 
Alex Harvey

Montréal, 1er janvier 2019 (Sportcom) – La fierté de Saint-Ferréol-les-Neiges Alex Harvey a dû se contenter d’une 37e place mardi lors de la troisième étape du Tour de ski, une course de 1,4 km sprint style libre à Val Müstair, en Suisse.

Son résultat des qualifications a été insuffisant pour poursuivre la compétition. L’Olympien a terminé à 0,73 seconde de la 30e place détenue par le Russe Gleb Retivykh, qui lui aurait permis d’accéder aux quarts de finale.

« Je m’attendais à mieux aujourd’hui. La dernière fois que j’avais compétitionné ici, je m’étais rendu en finale. Je savais que c’était un parcours exigeant, mais qui me convenait mieux que celui d’il y a trois jours à Toblach. Ç’a passé proche, alors c’est certain que je suis déçu de ne pas atteindre au moins les quarts de finale », a fait savoir le médaillé de bronze du sprint libre de la Coupe du monde de Lillehammer en novembre dernier.

Le Norvégien Johannes Hoesflot Klaebo a remporté cette étape avec une avance de 2,35 secondes sur son plus proche poursuivant, l’Italien Federico Pellegrino. Le Russe Sergey Ustiugov est monté sur la troisième marche du podium. Les Ontariens Bob Thompson (62e) et Len Valjas (72e) étaient aussi en action.

Après trois étapes, Klaebo conserve la tête du classement général devant Ustiugov (+12 secondes) alors que le Québécois est 21e.

« Le classement général a pris un coup, je pense que je suis rendu trop loin. Je vais plus me concentrer à faire de bons résultats sur des courses individuelles. Le positif aujourd’hui est que j’ai ménagé mon énergie par rapport à ceux qui ont fait les finales. Nous sommes déjà en route pour l’Allemagne, c’est une grosse journée avec 4 à 5 heures de voiture. »

Casse-tête météo à l’horizon

Mercredi, Harvey sera sur la ligne de départ de la quatrième étape du Tour de ski, un 15 km classique en départ groupé présenté à Oberstdorf.

« C’est le premier départ groupé de la saison, ça sera excitant! Normalement, nous en avons un ou deux avant le Tour de ski, mais pas cette année. J’ai hâte! »

Selon le fondeur, les conditions météorologiques pourraient causer des maux de tête aux farteurs.

« Il annonce vraiment beaucoup de neige et une température autour du point de congélation. Il faudra sélectionner les bons skis, surtout en classique. Je pense que ce sera vraiment une journée casse-tête pour toutes les équipes. C’est souvent un gros défi à relever à Oberstdorf et ça ne sera pas différent cette année », a-t-il conclu.