Tennis – Coupe Davis

Le Canada à égalité avec la Slovaquie

AugerAliassimeFelix2019
Photo Facebook/Félix Auger-Aliassime 
Félix Auger-Aliassime

Montréal, 1er février 2019 (Sportcom) – Le jeune Félix Auger-Aliassime fait partie de l’équipe canadienne qui tente d’obtenir son billet en vue des finales de la Coupe Davis de tennis. Après deux rencontres de qualification au NTC Arena de Bratislava vendredi, c’est l’égalité 1-1 entre le Canada et la Slovaquie.

Au premier match de simple, l’Ontarien Denis Shapovalov, 25e mondial, a vaincu Filip Horansky, 219e mondial, en deux manches de 6-4 et 7-5, donnant le premier point au Canada.

À son tour, Auger-Aliassime, 106e, n’a pas été en mesure de faire plier l’échine à son adversaire Martin Klizan, 38e. Le joueur de L’Ancienne-Lorette s’est incliné en deux manches de 7-5 et 6-3.

« À la fin de la première manche, je livrais une bonne bataille. Je pense que j’ai manqué quelques occasions de marquer alors que je contrôlais le point. Lorsque c’était 5-2 [en sa faveur], j’ai fait une ou deux erreurs et mon adversaire a levé son niveau de jeu d’un cran. Il a été meilleur à partir de ce moment », a dit l’athlète de 18 ans.

Auger-Aliassime a ajouté qu’il se sentait en forme et qu’il n’est pas surpris par le calibre de jeu auquel il doit faire face.

« Ce n’est pas facile, personne n’a dit que ça le serait. C’est demandant physiquement, mais je suis prêt à relever le défi. Pour un début [en Coupe Davis], je ne pense pas que j’aurais pu avoir une meilleure ouverture de match. Mon adversaire a trouvé son rythme et a fait pression sur mes retours et services. En général, comme première expérience, c’était un bon match et il y avait une belle atmosphère », a-t-il ajouté, lui qui espère marquer son premier point pour le Canada samedi.

Programme double samedi

Shapovalov et Auger-Aliassime devraient être de retour en action samedi. Actuellement à l’horaire, qui est sujet à changement, ils commenceraient la journée avec un duel en double contre Filip Polasek et Igor Zelenay. Par la suite, l’Ontarien se mesurerait à Klizan, tandis que le Québécois aurait rendez-vous avec Horansky.

« Ce ne sera pas la première fois que je jouerai le simple et le double dans la même journée. Ce sera difficile pour les deux équipes », a conclu Félix Auger-Aliassime.

L’enjeu est grand à ces qualifications de la Coupe Davis, puisque le gagnant de cette fin de semaine entre la Slovaquie et le Canada aura son laissez-passer pour les finales qui auront lieu à Madrid, en novembre. Le pays pointe en 16e place du classement général et la Slovaquie au 29e échelon.

L’événement de l’automne prochain regroupera 18 pays, soit les quatre demi-finalistes de 2018 (Croatie, France, Espagne et États-Unis), ainsi que les 12 gagnants des qualifications de cette fin de semaine. Deux autres nations recevront un laissez-passer de la fédération internationale de tennis dans l’espoir de remporter le Saladier d’argent.