Voile – Coupe du monde

33e, Coralie Vittecoq est très satisfaite de sa performance

VittecoqCoralie_2018
Photo Facebook/Coralie Vittecoq 
Coralie Vittecoq

Montréal, 2 février 2019 (Sportcom) – La Québécoise Coralie Vittecoq a réussi une très belle performance à la Coupe du monde de voile de Miami, en Floride. Malgré certaines malchances et un virus, elle s’est classée 33e dans la catégorie Laser Radial. C’est une belle progression pour la navigatrice de Montréal-Ouest qui avait terminé 57e l’année dernière à cette même compétition.

Son meilleur résultat de la semaine a été une cinquième place à la huitième régate. Elle a obtenu un pointage total de 252,00 pour ses dix courses.

« J'ai fait ma meilleure performance en Coupe du monde et je suis contente du travail que j'ai fait avec mon entraîneur, car j'ai atteint une bonne vitesse en entraînement et j’ai réussi à la maintenir en compétition. Nous avons eu une semaine avec des conditions jamais vues qui donnaient beaucoup d'opportunités de perdre ou de gagner des positions en peu de temps », a indiqué Vittecoq.

« C’est mon meilleur résultat en carrière en Coupe du monde en termes de classement dans une grosse flotte comportant la majorité des compétitrices les mieux classées au monde. J'ai déjà fini 16e en Chine, mais c’était une petite flotte. »

En plus de sa cinquième place à la huitième course, la Québécoise a aussi terminé 14e et 16e aux sixième et septième régates.

« Je sens que mon entraînement des dernières semaines paie. J'ai été parmi les meneuses dans plusieurs courses dont un top-5 même si dans l'ensemble, quelques malchances et un mauvais virus m'ont reléguée à la 33e place après avoir remonté jusqu'en 25e lors de l'avant-dernière journée », a fait savoir Vittecoq.

À bord d’un 49erFX, Audrey Staples, de Beaconsfield, et sa partenaire néo-écossaise Madeline Gillis ont terminé au 35e et dernier rang de leur catégorie, puisqu’elles n’ont pris part qu’aux cinq des neuf régates de la compétition.

« Je me suis blessée durant une course et j'ai dû abandonner. J'ai une déchirure partielle d'un tendon de la coiffe du rotateur », a fait savoir la Québécoise.