Judo Canada – Open européen et Open international belge Adidas

Trois médailles pour le Canada en Belgique

JudoCanada
 


Montréal, 2 février 2019 – Plusieurs Canadiens ont fait bonne figure à l’Open international belge Adidas présenté à Herstal (femmes) et Visé (hommes), où l’équipe du pays a remporté l’or et deux fois le bronze.

Constantin Gabun a été sacré champion des -73 kg. Il a signé une fiche parfaite et s’est défait de l’Allemand Robert Barwig en clôture de tournoi. « J’ai essayé plusieurs attaques en golden score pour finir plus vite, mais il a esquivé plusieurs fois. J’ai réussi à l’attraper et à faire waza-ari! »

« Il a été très constant tout au long de la journée et a su s’imposer facilement à ses cinq premiers combats, qui ont duré environ une minute chacun. En finale, ç’a été plus difficile contre l’Allemand, qui était très explosif. Par contre, Constantin a fait preuve de beaucoup d’endurance malgré la fatigue. Il a réussi à le lancer en prolongation, ce qui lui a permis de gagner. Tous ses efforts des derniers mois ont été récompensés », a commenté l’entraîneur national Michel Almeida.

Dans la même catégorie, Keagan Young a pris le cinquième rang après sa défaite contre le Français Omar Tejoiani, médaillé de bronze. Young a aussi une fiche de quatre victoires et une défaite, contre Barwig, le médaillé d’argent.

Deschênes surmonte sa fatigue

Chez les +100 kg, le Lavallois Marc Deschênes a mis la main sur le bronze grâce à sa victoire contre le Belge Edouard Capelle.

« Il était un peu déçu. Il a trois victoires, mais un gain en raison du fait que son adversaire ne s’est pas présenté. Cela a réduit le nombre de points reliés à sa médaille », a dit l’entraîneur.

Deschênes a renchérit en avouant que ce n’était effectivement pas la couleur de médaille qu’il espérait. « Je pense vraiment que je n’aurais pas dû perdre mon premier combat, ma seule défaite. J’ai été un peu nonchalant au sol et je me suis fait prendre en clé de bras alors que le combat se passait quand même très bien. Je me suis blessé à la cheville en novembre et ma préparation n’a vraiment pas été optimale. Je suis quand même content de la façon dont je me suis battu les deux dernières semaines. »

Kevin Gauthier a quant à lui perdu à son premier combat et à son affrontement du repêchage, cette fois contre l’Allemand Benjamin Bouizgarne, septième.

Chez les femmes, Hanako Kuno (-70 kg) repartira d’Europe avec le bronze autour du cou en raison de sa victoire sur la Française Issoufi Kaila au repêchage. Plus tôt dans la compétition, elle a gagné trois de ses matchs et en a perdu un.

Une occasion d’acquérir de l’expérience

La journée d’Annabelle Darlow (-78 kg) s’est terminée au repêchage lorsqu’elle s’est inclinée devant Fiona Gratton, éventuelle cinquième. La Canadienne a également fait deux victoires et deux défaites dans ses combats préliminaires et n’a pas obtenu de classement.

Warren Seib (-73 kg), Virginia Nemeth (-48 kg) et Shianne Gronen (-78 kg) ont aussi participé à la compétition.

« Cet événement, qui n’est pas sur le circuit de l’IJF, est avant tout pour les jeunes athlètes qui ont encore besoin de prendre de l’expérience avant de passer au niveau de compétition supérieur. Les femmes ont l’occasion de faire plus de combats. Par exemple, Virginia a fait ses trois matchs même si elle les a tous perdus, au lieu d’être éliminée après le premier », a conclu Almeida.

Marc Deschênes
(deuxième à partir de la droite)
Hanko Kuno
(à droite)
Constantin Gabun
(deuxième à partir de la gauche)

Bradley Langlois pris de court

L’Ontarien Bradley Langlois (-73 kg) a conclu au septième rang de sa catégorie à l’Open européen d’Odivelas, au Portugal. Sa journée s’est terminée au repêchage lorsque le Roumain David Laszlo l’a vaincu par ippon en 21 secondes.

« J’étais assez surpris, je ne m’attendais pas à cette attaque. Je suis heureux de mes performances, à l’exception de ce combat. Je pense que j’aurais pu battre Laszlo. Je me sentais vraiment en confiance et j’espérais une médaille étant donné que j’ai très bien fait aux Championnats nationaux élites », a dit Langlois.

Selon lui, l’affrontement aurait pu avoir un autre dénouement s’il avait fait preuve de plus d’agressivité au début. « Je pense que j’étais trop relaxe. Je devrai regarder mon combat », a ajouté Langlois, qui participera à deux camps d’entraînements (Visé et Paris) avant de prendre part à l’Open européen de Rome.

Dans les préliminaires, le judoka a réalisé deux victoires et encaissé une défaite, face au futur médaillé d’argent, le Français Pierre Duprat.

De son côté, le Montréalais Gueorgui Poklitar (-60 kg) a été éliminé à son premier combat par le Français Vincent Manquest, éventuel cinquième.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada
Information : 514-990-0966 | 1-866-990-0966

Information:

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
(514) 668-6279