Patinage de vitesse longue piste – Championnats du monde par distance individuelle

Laurent Dubreuil se rachète au 1000 m

DubreuilLaurent2017
Photo Twitter/Patinage de vitesse Canada 
Laurent Dubreuil

Montréal, 9 février 2019 (Sportcom) – Après sa déception au 500 m vendredi, Laurent Dubreuil s’est bien repris sur 1000 m, samedi, aux Championnats du monde par distance individuelle de patinage de vitesse longue piste qui sont disputés à Inzell, en Allemagne.

Le Lévisien a pris le 13e rang grâce à un chrono de 1 min 8,867 s. Il a terminé à 1,46 seconde du vainqueur, le Néerlandais Kai Verbij.

Auteur d’un temps de 1 min 7,399 s, Verbij a terminé en tête d’un triplé des Pays-Bas. Thomas Krol (1 min 7,672 s) et Kjeld Nuis (1 min 7,814 s) ont repectivement terminé deuxième et troisième.

 « Terminer, 13e au 1000 m, je ne dirais pas que c’est la course rêvée, mais ce n’est pas une mauvaise course du tout. C’est quand même vraiment bien », a pour sa part mentionné Laurent Dubreuil, qui avait pour objectif initial de finir parmi les 10 premiers.  « Mon objectif de top-10 était ambitieux, car je n’en avais fait qu’un depuis le début de la saison », a-t-il expliqué.

Une chose est certaine, le patineur québécois a connu une meilleure course que la veille au 500 m, où il juge avoir tout simplement mal patiné. « Ç’a mieux été, même si j’ai eu de la difficulté dans le premier virage et que mon temps d’ouverture n’était pas aussi rapide que je l’aurais voulu. Mais après, c’était quand même bien et ça m’a donné un tour rapide. C’était une belle course en général. »

Gélinas-Beaulieu respire et progresse

Également parmi les inscrits au 1000 m, le Sherbrookois Antoine Gélinas-Beaulieu a pris le 21e rang en stoppant le chronomètre à 1 min 9,617 s.

« Je suis vraiment satisfait de l'exécution de ma course », a raconté Gélinas-Beaulieu qui a noté sa progression depuis sa dernière course de 1000 m, à la Coupe du monde de Hamar, le week-end dernier, où il avait été pris de panique.  « J’ai beaucoup mieux fait, j’étais relaxe, je respirais bien et j’avais une bonne vitesse sans trop avoir à ''courir'' sur la glace, a-t-il indiqué. Il me manque juste de la vitesse dans mes départs et je sens que je pourrais vraiment être compétitif. C’est de bon augure pour la suite. »

La suite aura lieu dimanche pour le Québécois qui sera sur la ligne de départ de 1500 m.