Patinage de vitesse sur courte piste – Coupe du monde

Quatre autres médailles pour les Québécois à Turin

20190210 CharlesAlyson_BoutinKim
Photo: Patinage de Vitesse Canada 


Montréal, 10 février 2019 (Sportcom) – À la dernière Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste de la saison, Kim Boutin s’est offert la médaille d’or au 1000 m, à Turin, en Italie. Ses compatriotes Alyson Charles et Steven Dubois n’ont pas été en reste puisqu’ils ont tous les deux remporté la médaille de bronze à cette même épreuve.

Kim Boutin, Alyson Charles et la Coréenne Min Jeong Choi se sont partagé la tête du peloton en finale du 1000 m. Boutin a réussi un dépassement avec deux tours à faire et n’a plus quitté les devants à partir de ce moment.

 « C’était une course différente que d’habitude, j’étais un peu plus derrière. Je pense que c’est important que je peaufine un peu mon coffre à outils et que je sois capable de faire différentes stratégies dans mes courses, donc je suis assez contente de ma journée », a affirmé Kim Boutin.

Les deux Québécoises ont bien travaillé dans cette finale. Kim Boutin a enregistré un chrono de 1 min 32,508 s et Alyson Charles a fait un temps de 1 min 32,891 s, bon pour la médaille de bronze. La Coréenne s’est finalement taillée une place entre les deux Canadiennes sur le podium.

« Alyson course super bien et elle aime ça elle aussi être devant. Sur cette course-là, elle a été excellente de vouloir prendre la tête rapidement. Nous avons fait une bonne équipe dans cette course. »

« Nous avons notre propre plan, mais nous savons que nous allons courser contre, donc nous ne nous faisons pas de coups chiens pour nous sortir de la course. Pour moi, avoir eu Kim en finale, c’était un peu rassurant. C’était spécial aussi parce que je ne l’avais jamais vécu », a ajouté Alyson Charles.

La Montréalaise avait connu une journée plus difficile vendredi. Victime d’une chute au 500 m, elle ne s’est pas qualifiée pour les rondes finales de samedi à cette épreuve.

« Aujourd’hui, je voulais me rendre en finale et je savais que j’en étais capable parce que je l’avais déjà fait. C’est sûr que ça me donne de la confiance pour la suite et je sais que je vais devoir continuer à me battre pour faire ma place et aller le plus loin possible. J’ai beaucoup appris cette fin de semaine et les erreurs que j’ai pu faire, je ne les répéterai pas et ça va m’aider pour la suite », a-t-elle dit.

Steven Dubois a pour sa part mis la main sur sa deuxième médaille de la fin de semaine. Après avoir remporté le bronze au 1500 m samedi, il a répété son exploit au 1000 m dimanche.

« Le 1000 m n’est vraiment pas ma spécialité, donc de sortir avec une médaille, c’est super! C’était la première fois que je faisais une finale sur cette distance, donc je ne savais pas trop comment l’aborder », a fait savoir Steven Dubois.

« J’étais vraiment stressé parce que je savais que je pouvais gagner une médaille et que ça allait être difficile, mais je ne l’étais pas autant qu’hier, au 1500 m. Hier, la médaille était vraiment mon objectif. »

Cette deuxième médaille en deux jours donne une bonne dose de confiance à l’athlète de Lachenaie qui en est encore à ses débuts sur le circuit. « De savoir que, peu importe dans quelle situation je me retrouve, je suis capable de m’en sortir, ça me donne beaucoup de confiance en vue des Championnats du monde. J’ai gagné beaucoup d’expérience depuis les premières Coupes du monde de ma carrière au début de la saison. »

Dubois a fait un temps de 1 min 27,583 s en finale et a fini derrière deux Coréens, Dae Heon Hwang (1 min 27,257 s) et Ji Won Park (1 min 27,494 s).

Le relais mixte décroche l’argent

Les Québécois Kim Boutin, Samuel Girard et Charles Hamelin, ainsi que la Néo-Brunswickoise Courtney Lee Sarault, ont décroché la médaille d’argent au relais mixte, derrière les Russes et devant les Américains.

« Ç’a été une belle finale. C’est sûr que nous aurions aimé gagner l’or. Nous avons encore besoin de travailler plusieurs choses sur cette distance. Les aspects principaux à travailler vont être de perdre le moins de vitesse possible quand c’est le gars qui pousse la fille parce que les gars nous poussent assez fort et nous, les filles, nous ne sommes pas habituées à autant de vitesse », a mentionné Kim Boutin.

Autres résultats des patineurs québécois :

Samuel Girard – 4e au 500 m
Cédrik Blais – 8e au 1000 m
Pascal Dion – 10e au 500 m
Charle Cournoyer – 19e au 1000 m
Claudia Gagnon – 22e au 500 m
Kasandra Bradette – 23e au 500 m
Charles Hamelin – 53e au 500 m
Camille de Serres-Rainville  – pas de classement au 1000 m