Ski acrobatique sauts – Coupe du monde

Meilleur résultat en carrière pour Félix Cormier-Boucher

Felix_Cormier_Boucher.jpg
Courtoisie 
Félix Cormier Boucher

Montréal, 16 février 2019 (Sportcom) – Le Québécois Félix Cormier-Boucher a conclu au cinquième rang samedi de la Coupe du monde de ski acrobatique sauts à Moscou, ce qui représente son meilleur résultat en carrière sur ce circuit.

Auparavant, son plus haut classement était celui de l’étape de Lake Placid, en janvier, avec une 25e place.

« Je n'avais jamais atteint le top-12, donc fait de finale avant aujourd’hui. Me classer cinquième, c’est assez incroyable! C’est aussi la première fois que je participe à cette Coupe du monde, mais après mon entraînement, je me sentais en confiance », a dit le jeune homme de 22 ans.

En Russie, le skieur de Saint-Mathias-sur-Richelieu s’est rendu jusqu’en super finale où il a obtenu 88,69 points, sa note la moins haute de la journée.

Précédemment, l’athlète de 22 ans a terminé 10e des qualifications avec 99,78 points et 6e de la première finale avec 109,80 points.

Cette saison, Cormier-Boucher a ajouté trois nouveaux sauts à son répertoire. « Deux d’entre eux sont actuellement ceux que je fais en compétition, soit le Lay Double Full Full et le Full Full Full. C’est juste assez pour me classer si je les exécute bien. Il me reste encore quelques sauts à apprendre pour me faciliter l’accès à la super finale. »

Le Russe Stanislav Nikitin (128,96 points) a remporté la compétition devant ses partisans. Le Chinois Wang Xindi (123,08) a fini deuxième et le Suisse Noe Roth (119,91) a pris le troisième rang.

Un coup de vent écarte Lavallée de la super finale

De son côté, Catrine Lavallée pointe au 12e échelon. En finale, elle a récolté 40,00 points. Plus tôt dans la journée, elle a fini quatrième des qualifications avec 82,84 points.

« J'ai vraiment eu une bonne journée, je sautais super bien. J’ai tout atterri en entraînement. Toutefois, en finale, j'ai eu un coup de vent de face et j'ai manqué de vitesse. Je suis tombée punch front et j’ai fini dernière du groupe », a dit l’athlète de 23 ans.

La Bélarusse Aliaksandra Ramanouskaya (105,93 points) a gagné l’épreuve devant l’Australienne Laura Peel (97,64) et la Chinoise Xu Mengtao (89,88), respectivement deuxième et troisième.

Lavallée a fait savoir qu’elle n’avait pas de grandes attentes à cette compétition après sa contre-performance à l’épreuve individuelle des Championnats du monde il y a quelques jours.

« Par contre, je suis très contente d’avoir fini quatrième des qualifications, ça veut dire que je suis capable et que ça va venir. J'améliore ma position chaque fois, ça s'en vient! »

D’ailleurs, la Montréalaise travaille sur un nouveau saut, qu’elle n’a pas encore exécuté en compétition.

« C’est un Full Double Full. C’est très payant, c'est celui que l'Australienne a fait pour remporter l'argent aujourd'hui. Je ne sais pas encore quand je vais le faire. Je le réserve pour une super finale puisque je n'en ai pas besoin pour m’y rendre avec mes Full Full. C'est un secret pour surprendre la compétition », a-t-elle conclu.

Les deux Québécois seront de retour en action samedi prochain pour la Coupe du monde de Minsk, au Bélarus.