Surf des neiges alpin – Coupe du monde

« On a déjà un soutien, disons, très limité. Là, il était nul » – Sébastien Beaulieu

BeaulieuSebastien2018
Canada Snowboard 
Sébastien Beaulieu

Montréal, 17 février 2019 (Sportcom) – « C’était un peu particulier, nous étions seuls ici. » Laissé à lui-même, sans entraîneur, sans physiothérapeute, ni technicien, Sébastien Beaulieu déplore le manque de soutien offert à l’équipe canadienne à la Coupe du monde de surf des neiges (alpin) disputée à Pyeongchang ce week-end.

« On a déjà un soutien, disons, très limité. Là, il était nul. En général, je trouve ça très frustrant de ne pas avoir les outils nécessaires pour compétitionner à force égale avec les autres nations. Cette fois-ci, nous n’en avions aucun! Les Italiens se sont occupés de ramasser nos dossards et c'est pas mal ça », a fait savoir le Sherbrookois, qui a parlé à l’entraîneur de l’équipe canadienne avant de partir pour la Corée du Sud.

Il poursuit en expliquant que ses coéquipiers sont dans le même bateau que lui. L’entraide est présente entre les porte-couleurs de l’unifolié, mais ce n’est pas évident à gérer.

« Quand tu es toutes les pièces de ton propre casse-tête (technicien, entraîneur et physiothérapeute), tu es débordé et ta priorité, c'est ta performance à toi, a expliqué l’athlète de 28 ans. Mais si je faisais les finales et que les autres ne se classaient pas, c'est certain qu’ils m’auraient aidé à ce moment-là! Malheureusement, ça ne s'est pas produit. »

Aucun représentant du pays n’a accédé au tableau des huitièmes de finale du slalom géant en parallèle dimanche. Le meilleur résultat a été obtenu par le vétéran de Lac-Supérieur, Jasey-Jay Anderson, avec une 17e place. Il a fini à égalité avec le Suisse Dario Caviezel à 0,25 seconde de la 16e place qui lui aurait permis de passer à l’étape suivante.

L’Ontarien Darren Gardner (20e), Sébastien Beaulieu (25e) et le Montcalmois Arnaud Gaudet (30e) suivent au classement.

« J'ai fait ma meilleure première descente de la saison, malgré une erreur sur un virage talons où ma hanche est allée frapper le sol. J’étais 10e de mon parcours. Je voulais vraiment faire les finales. Je sais qu'en réalité, j’étais plutôt l'équivalent du 20e rang. Malheureusement, j'étais mal positionné sur quelques virages orteils lors de la deuxième descente et j'ai commis des erreurs qui m'ont grandement ralenti », a conclu Beaulieu.

L’Autrichien Andreas Prommegger a remporté l’or, le Français Sylvain Dufour a mis la main sur l’argent et le Sud-Coréen Sangho Lee a récolté le bronze.

Le week-end prochain, les planchistes seront en action à la Coupe du monde de Secret Garden, en Chine, pour un slalom géant en parallèle et un slalom en parallèle. Sébastien Beaulieu a fait savoir que deux entraîneurs seront sur place.