Le Québec à l’aube du record des Jeux d’hiver

Red Deer (Alberta), 28 février 2019 – Aux Jeux du Canada de Prince George en 2015, l’équipe du Québec avait terminé en tête du classement des médailles avec 141. Quatre ans plus tard, avec deux jours de compétitions encore à disputer à Red Deer, le Québec est sur la bonne voie de dépasser cette marque record.

La délégation québécoise est montée onze fois sur le podium jeudi, dont sept fois sur la plus haute marche pour totaliser 137 médailles.

Tir à l’arc

Les archères Alexandra Paquette et Marie-Ève Gélinas sont montées sur la plus haute marche du podium dans leur catégorie respective.

En tête après les qualifications à l’arc à poulies, Alexandra Paquette a réussi son pari en rondes éliminatoires. L’athlète de Quyon, en Outaouais, a remporté tous ses duels pour atteindre la finale où elle s’est mesurée à la Prince-Édouardienne Kristen Kathleen Arsenault. La Québécoise s’est imposée par la marque de 145-138.

« Au début, j’étais vraiment nerveuse et tout s’est replacé. Je suis quand même contente de la façon dont ça s’est déroulé », a mentionné l’athlète de 18 ans qui visait la première marche du podium à Red Deer. « J’espérais avoir une médaille d’or, mais je savais qu’il y avait de la bonne compétition ici et c’était vrai. A la fin de la journée, tout a bien été et c’est ce qui compte. »

Entrevue avec Alexandra Paquette

Pour la Québécoise, remporter l’or aux Jeux du Canada est la conclusion d’un chapitre. « C’est la fin d’une étape et le début d’une nouvelle. Le Canada est fait, maintenant le monde ! »

Médaillée de bronze à Prince George en 2015, Marie-Ève Gélinas est à nouveau montée sur le podium quatre ans plus tard, mais cette fois sur la plus haute marche. Elle a battu la Britanno-Colombienne Adi Shapira en finale. « J’ai été en contrôle de mes moyens et la médaille, je la voulais. C’est ce qui a fait la différence. J’ai eu de la difficulté avec mon stress au départ, mais je me suis dit vas-y ! »

Entrevue avec Marie-Ève Gélinas

Chez  les hommes, Matthew Turcotte, est passé bien près de monter sur le podium à l’arc à poulies. Dans le duel pour l’obtention de la médaille de bronze, Turcotte et le Saskatchewanais Jacob Bourassa se sont retrouvés en prolongation et c’est finalement Bourassa qui l’a emporté.

À l’arc recourbé, Jacob Gagnon a pris le cinquième rang.

Trampoline – Rémi Aubin triple médaillé

Dernière journée de compétition en trampoline et une autre récolte de 2 médailles pour les athlètes du Québec. Rémi Aubin, de Rosemère, a remporté sa troisième médaille d’or en trois épreuves lors de la compétition de trampoline synchronisé avec son coéquipier Benjamin Lagacé, de Saint-Mathieu-de-Beloeil. Chez les femmes, Sara-Jade Berthiaume, de Trois-Rivières et Laurence Roux, de Blainville, ont gagné la médaille de bronze.

Après avoir remporté la première place en trampoline individuel et en équipe, Rémi Aubin a répété l’exploit en duo avec Benjamin Lagacé. Premiers à la suite des qualifications, les Québécois étaient donc les derniers à s’exécuter en finale. Les Ontariens sont alors premiers au tableau avec un score de 44,810. Après leur routine, Aubin et Lagacé passent premiers avec un score de 45,195 devenant ainsi champions des Jeux d’hiver du Canada 2019.

Après leur victoire, ils ont confié qu’ils n’avaient pratiqué ensemble que deux semaines avant la compétition. « Nous avons fait environ six passages en tout, ensemble en synchro, a expliqué Benjamin Lagacé. Ici, c’est la première compétition qu’on fait ensemble et ça s’est très bien passé, on est très content du résultat! »

Du côté féminin, Sara-Jade Berthiaume et Laurence Roux ont pris le troisième  rang derrière la Nouvelle-Écosse et la Saskatchewan. En entrevue, Berthiaume et Roux ont exprimé le fait qu’elles croient pouvoir faire mieux : « C’était une grosse semaine, on a eu beaucoup de compétitions, de longues journées, c’est sûr qu’avec la fatigue on a bien géré », a mentionné Roux.

Entrevue avec Sara-Jade Berthiaume et Laurence Roux.

Patinage artistique

Les athlètes novices étaient en action sur la patinoire du Centre des Jeux du Canada Gary W. Harris et le couple de patineurs formé de Gabriel Farand-Paul, de Saint-Antoine-sur-Richelieu, et Jamie Fournier, de Brossard, est monté sur la plus haute marche du podium.

Les deux Québécois ont totalisé 110,25 points pour devancer les Saskatchewanais Caidence Derenisky et Raine Eberl (103,58). Les Ontariens Owen Brawley et Mackenzie Ripley (100,56).

En solo féminin, Mélaurie Boivin est aussi montée sur le podium, s’emparant de la médaille de bronze.L’Albertaine Kauya Ruiter et l’Ontarienne Gabriella Guo ont fini première et deuxième.

«  Mon but était d’être médaillé aux Jeux du Canada alors l’objectif est accompli », a raconté l’athlète de  Desbiens.

Entrevue avec Mélaurie Boivin

En danse, Émile Couture, de Boucherville, et Victoria Verrelli, de Montréal, ont fini quatrièmes, tout comme Maksim Chelmaev, de Laval, en solo masculin.

Dans la catégorie Olympiques spéciaux niveau 3 féminin, la Drummondvilloise Laurence Blondeau a remporté la médaille d’or. Elle a fini devant la Néo-Écossaise Jessica Lynn Cranton et la Britanno-Colombienne Molly Kane. « Je me sentais bien sur la glace et je suis très fière de moi  » a mentionné la patineuse qui a aussi tenu à remercier ses entraîneurs.

Ski paranordique

Pour la troisième journée consécutive, les Québécoises Lyne-Marie Bilodeau et Cindy Morin ont toutes deux remporté leur épreuve respective.

Lyne-Marie Bilodeau a réclamé sa troisième médaille d’or des Jeux, cette fois au 5 km assis. « J’ai accéléré pendant le deuxième tour. Je suis contente d’avoir rattrapé trois des gars qui étaient partis avant moi, a déclaré l’athlète d’Orford. Je suis heureuse d’avoir gagné trois médailles d’or aux Jeux du Canada. »

Cindy Morin, de Lévis, l’a imitée, complétant sa récolte de médaille d’or avec celle du 5 km en style classique debout. « Ça ne fait pas longtemps que je fais du style classique, alors cette épreuve n’était pas ma plus forte », a commenté l’athlète avec une déficience visuelle qui participe aux compétitions en compagnie de son guide Étienne Lavoie-Trudeau. « Dans le parcours, il y avait des montées abruptes, il fallait que je donne le tempo à Cindy à ces endroits-là. Ensuite, il y avait des descentes rapides avec des virages dans le bas, il était donc important d’indiquer la direction à Cindy », a-t-il expliqué.

« Un des défis pour moi en style classique est que je ne vois pas les tracés, c’est difficile lorsque l’on change de ligne de retomber dans les traces », a précisé Cindy Morin.

Charles Lecours a participé au 5 km en style classique debout, prenant le sixième rang.

Entrevue avec Lyne-Marie Bilodeau

Entrevue avec Cindy Morin et son guide Étienne Lavoie-Trudeau

Ski de fond

Les représentants du Québec ont tiré leur épingle du jeu lors des épreuves en style classique avec départ groupé présentées jeudi. Laura Leclair, de Gatineau, a gagné la médaille d’argent du 10 km, alors qu’un autre Gatinois, Antoine Cyr, a fait de même au 15 km.

À l’épreuve féminine, la Québécoise et la Britanno-Colombienne Jasmine Drolet, l’éventuelle gagnante de la course, ont distancé les autres compétitrices dès la fin du premier tour. « Je ne voulais pas skier dans un gros groupe longtemps. Je voulais me détacher du groupe rapidement. J’étais contente lorsque j’ai vu que nous n’étions que deux à se séparer du peloton », a raconté la Gatinoise.

Distancée par Drolet dans le troisième et dernier tour, Leclair a franchi l’arrivée 16,8 secondes derrière. Natalie Hynes, du Yukon, a terminé au troisième rang, 26,7 secondes après la gagnante.

« Le style classique, c’est un peu ma bête noire, alors je suis très contente de ma course et du résultat », a expliqué la fondeuse québécoise.

Lors de l’épreuve masculine, Antoine Cyr était, dès le premier tour, dans un groupe de trois athlètes en tête de la course. « On s’est échappé, moi, un gars de la Colombie-Britannique (Rémi Drolet) et un Albertain. On s’est battu jusqu’à la fin », a-t-il raconté.

C’est le Britanno-Colombien Rémi Drolet, le frère de la gagnante de l’épreuve féminine, qui a remporté la course, devançant le Québécois par 17,2 secondes. Largué pendant le troisième tour, l’Albertain Samuel Hendry a complété l’épreuve 1 minute 0,9 seconde derrière le vainqueur pour remporter la médaille de bronze.

« J’ai eu un début de semaine un peu difficile et je ne crois pas être au sommet de ma forme, mais j’avais une bonne endurance aujourd’hui », a conclu le médaillé d’argent.

Anne-Marie Petitclerc (4e), de Saint-Ferréol-les-Neiges, Tove Halvorsen (7e), de Chelsea, et Alexandra Racine (16e), d’Orford, étaient les autres Québécoises participant à l’épreuve de 10km. Du côté masculin, Olivier Léveillé (7e), de Sherbrooke, Félix-Olivier Moreau (13e), de Saint-Ferréol-les-Neiges, et John Lindfors (21e), de Gatineau, ont aussi représenté le Québec sur les pistes au 15 km.

Les épreuves de ski de fond se termineront samedi avec le relais mixte.

Snowboard

Le jeune athlète de 15 ans, Jacob Legault de Saint-Bruno-de-Montarville, a été le meilleur Québécois dans l’épreuve de slopestyle jeudi après-midi, à la station de ski Canyon. Il a obtenu la note de 82,50 points, nettement supérieure à sa qualification (71,80 points) pour finir quatrième.

Julien Canniccioni, de Neuville, a démontré de la constance dans ses sauts en qualifications et en finale, pour finalement prendre le cinquième rang de la compétition avec 80,00 points.

Les Québécoises se sont arrêtées aux rondes de qualifications avec une 10e place pour Luna Pishum Napess (43,60 points) de Mingan, et le 15e rang pour Rose Desjardins (28,60 points), de Saint-Sauveur. Juliette France-Pellechat de la Colombie-Britannique a eu la meilleure note en qualifications, avec un pointage impressionnant de 95,20 points, mais a terminé sur la 2e marche du podium en finale.

« Du côté masculin, les gars ont fait de superbes performances, ils sont arrivés tout juste derrière des athlètes de l’équipe nationale de développement, qui sont sur le circuit des Coupes du monde, donc c’est un super accomplissement pour les athlètes du Québec, en plus d’avoir rempli leur objectif de bien atterrir leur descente. Du côté féminin, ce fut plus difficile, car le parcours était un bon défi pour elles. Luna était près de se qualifier, mais elle a fait une petite chute à sa première descente, ce qui lui a coûté sa place en finale. En gros, je suis très fier des athlètes et nous allons s’amuser en demi-lune demain », a résumé Gabriel Dussault, entraîneur en slopestyle pour l’équipe du Québec.

Résumé de l’entraîneur de slopestyle, Gabriel Dussault

Cinq planchistes se dirigent à Calgary vendredi pour l’épreuve de demi-lune, soit Julien Canniccioni, Jacob Legault, Tristan Wiltshire Bell, Rose Desjardins et Luna Pishum Napess.

Hockey

La formation québécoise a dominé l’équipe de la Nouvelle-Écosse en quart de finale du tournoi de hockey féminin, en l’emportant par la marque de 5-1.

Les Québécoises ont marqué en début de match, grâce à un but de Maya Labad. Lors de la deuxième période, les représentantes du Québec ont creusé l’écart en inscrivant trois buts, retraitant au vestiaire avec une confortable avance de 4-0.   

L’équipe québécoise a continué sur sa lancée en troisième période, lorsqu’Émilie Lavoie a compté son deuxième but du match. Profitant d’un avantage numérique, la Nouvelle-Écosse est parvenue à s’inscrire au pointage dans la dernière minute du match.

La gardienne néo-écossaise a connu un match fort occupé, les Québécoises totalisant 53 tirs au but.

« Moi, sans mes coéquipières, je n’ai pas deux buts aujourd’hui. Les filles, on se donne la rondelle et on marque des buts en équipe. En prévision du match de demain face à l’Ontario, nous allons ajuster notre travail en zone défensive », a expliqué l’auteure de deux buts.

Les Québécoises seront opposées aux Ontariennes en demi-finale vendredi.

Curling

Les équipes québécoises ne participeront pas aux rondes éliminatoires de Red Deer 2019. Elles ont rencontré en matinée les deux formations du Manitoba, avant de se mesurer aux équipes de Terre-Neuve-et-Labrador en soirée.

L’équipe féminine de la skip Hannah Gargul, de Beaconsfield, s’est inclinée 4-5 face aux Manitobaines. En soirée, Gargul et ses coéquipières se sont forgé une avance de 6 à 1 après quatre bouts, mais ont laissé échapper la victoire en accordant deux bouts de trois points à Terre-Neuve-et-Labrador, pour s’incliner par la marque de 8-9.

« En venant ici, nous voulions faire les éliminatoires et nous avions un oeil sur le bronze. Nous avons eu des matchs perdus à la dernière pierre, comme ce soir, nous n’aurions pas dû les perdre » a résumé Neil Gargul, entraîneur de l’équipe féminine.

Chez les hommes, équipe Maurice a perdu ses deux matchs de la journée, soit 3-8 contre l’équipe le Manitoba et 3-5 contre Terre-Neuve-et-Labrador. En soirée, comme du côté des filles, les gars ont pris les devants en menant 3-1 après cinq bouts. Mais au 7e bout, malgré l’avantage de la 7e pierre, ils ont laissé leurs adversaires marquer trois points pour prendre les devants 5-3. Le 8e bout est devenu une formalité puisque Terre-Neuve-et-Labrador a vidé la maison, pierre après pierre, pour forcer le Québec à abandonner.

« Nous ne connaissions aucune équipe ici, donc nous n’avions aucun objectif précis. Par contre, ce qui est dommage, c’est que nous avons échappé des matchs et les gars n’ont pas joué à leur plein potentiel », a commenté Marc Pedneault, entraîneur de l’équipe masculine.

Avec des fiches respectives de deux victoires et sept défaites pour les gars, et trois victoires et six défaites chez les filles, ils affronteront, vendredi matin, les deux équipes ontariennes, lesquelles ont toutes deux une fiche de huit victoires et une défaite.

Squash

Journée de compétition par équipe au squash ce jeudi alors que les athlètes féminines affrontaient la Colombie-Britannique dans un match de demi-finale. Défaites 4-0, Jasmine Boucley, Désirée Defour, Iman Shaheen et Joelle Adriana Vega tenteront de monter sur la troisième marche du podium samedi dans un match pour la médaille de bronze contre l’Alberta.

Du côté masculin, Karim Michael, Romain Salmon, Marat Sargsyan et Cyrus Sarmad, ont également subi une défaite en demi-finale 4-0 contre la Colombie-Britannique et tenteront de se hisser sur le podium samedi, dans un match pour la médaille de bronze contre l’Alberta.

Badminton

Jeudi avait lieu la compétition par équipe mixte en badminton. En préliminaires, l’équipe du Québec a remporté son premier match contre le Nouveau-Brunswick avec un score de 5-0. Elle a ensuite affronté l’Alberta dans un match serré qui a tenu les spectateurs réunis au Centre Garry Harris en haleine.

Dans un premier match en simple masculin, Mathieu Morneau subit une défaite en 3 manches. La victoire du second match en simple féminin est donnée à Eliana-Roubing Zhang. Le Québec remporte également le troisième match en double féminin en deux manches grâce au jeu de Camille Leblanc et Alyson Ruan. Au quatrième match, Andrew Choi et Xavier Laperrière subissent une défaite en deux manches. La victoire va finalement aux Québécois qui remportent le dernier match en double mixte au troisième set.

La compétition en équipe se poursuit vendredi.

À surveiller vendredi (*** HNE ***)

Badminton (épreuve par équipe) – 11 h et 19 h
Tir à l’arc (épreuve par équipe) – 11 h, arc à poulies /// 15 h, arc recourbé
Curling – Québec c. Ontario (F et H) – 11 h
Judo (épreuve par équipe) – 12 h
Surf des neiges (demi-lune) – 16 h 30
Hockey – demi-finales – Québec c. Ontario – 20 h

Cliquez ici pour regarder la webdiffusion

Cliquez ici pour la liste de la délégation québécoise

-30-

Équipe du Québec
equipeduqc@gmail.com
514-293-6074