Escrime – Coupe du monde

Van Haaster et ses coéquipiers démontrent une belle progression

vanhaastermaximilien
Photo Facebook 
Maximilien Van Haaster

Montréal, 3 mars 2019 (Sportcom) – Le Québécois Maximilien Van Haaster ainsi que ses coéquipiers Blake Broszus et Eli Schenkel ont permis au Canada de se classer 11e à l’épreuve par équipe de la Coupe du monde de fleuret présentée à Le Caire, en Égypte.

Il s’agit d’un résultat très encourageant pour la jeune équipe canadienne à un mois du début de la période de qualification olympique pour les Jeux de Tokyo, en 2020. « Nous sommes satisfaits. Ça fait plusieurs années que nous n'avons pas eu un aussi bon résultat », a dit Van Haaster.

Les jeunes fleurettistes canadiens démontrent que leur progression se passe bien et que l’expérience acquise lors des derniers tournois fait une bonne différence, malgré un manque de constance dans le soutien dont ils bénéficient.

« Notre équipe progresse. Nous sommes dans la bonne direction. Maintenant, il faut que notre fédération trouve du budget pour envoyer un entraîneur avec nous à toutes les compétitions. Je pense que nous aurions pu faire encore mieux cette fin de semaine avec l'encadrement d'un entraîneur », a commenté Van Haaster.

« C'est très rare de voir un pays sans entraîneur. Par exemple, nous étions la seule équipe du top-16 aujourd'hui qui n'en avait pas. »

À leur premier match de la compétition, les Canadiens ont battu les Australiens par la marque de 45-33 dans le tableau de 32. Au tour suivant, ils ont été vaincus par l’Italie 45-23 et ont donc été exclus du tableau principal.

Le trio canadien a ensuite remporté deux de ses trois matchs de classement. Van Haaster, Broszus et Schenkel l’ont emporté 45-43 face à l’Égypte, avant d’être défaits 45-27 par les Britanniques. À leur dernier match de la journée, les escrimeurs du pays ont eu le dessus sur les Brésiliens au compte de 45-41.

« Nos victoires contre l'Égypte et le Brésil ont été nos meilleurs matchs. Nous avons été en mesure de revenir au pointage même si un de nous a eu un relais difficile », a fait savoir le Montréalais.

« Notre victoire contre le Brésil était d'autant plus importante, puisque ce sont nos adversaires principaux pour les Jeux de Tokyo. »