Patinage de vitesse sur courte piste – Championnats du monde

Kim Boutin et Samuel Girard médaillés d’argent au 1500 m

kim boutin
Twitter/PVC 


Montréal, 9 mars 2019 (Sportcom) – Les Québécois Kim Boutin et Samuel Girard ont tous les deux décroché une médaille d’argent au 1500 m, samedi lors des Championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste à Sofia, en Bulgarie.

Kim Boutin a été la première Canadienne à recevoir une médaille au cours de la journée. La Sherbrookoise a complété la course en 2 min 29,803 s, soit 0,062 s de plus que la championne, la Coréenne Choi Min Jeong.

La Sherbrookoise a donc monté d’une marche sur le podium du 1500 m depuis l’an dernier, où elle avait décroché le bronze devant ses partisans, à Montréal. Cette médaille d’argent représente son meilleur résultat en carrière aux mondiaux. « Ça a été une super de belle course! J’ai vraiment coursé comme je voulais et je suis bien satisfaite de comment ça s’est passé », a déclaré Boutin.

Pour sa part, la Montréalaise Alyson Charles a été stoppée en quarts de finale et a terminé 39e.

Au relais 3000 m, la formation canadienne composée de Kim Boutin, Kasandra Bradette, Camille de Serres-Rainville et Alyson Charles s’est qualifiée pour la finale. « Ça n’a pas été un relais qu’on a apprécié, a avoué Kim Boutin. Oui on s’est qualifiées, mais par contre, on a fait quelques erreurs et c’est sûr et certain qu’on va arriver beaucoup plus en forme et plus préparées pour la finale. »

L’argent pour Girard

Du côté des hommes, Samuel Girard a conclu son 1500 m de la même façon que Kim Boutin, soit avec une médaille d’argent au cou. Le patineur saguenéen a stoppé le chronomètre à 2 min 31,685 s, tout juste derrière le Coréen Lim Hyo Jun. L’an dernier, Girard s’était classé sixième lors de cette épreuve.

« Ça a été une médaille bien gagnée », a qualifié Girard, alors que la course a demandé plus d’énergie que prévu. Une collision a déplacé les matelas protecteurs qui entourent la piste, si bien que le personnel n’a pas été en mesure de les replacer, forçant ainsi l’arrêt de la course, par sécurité.

« J’étais quand même assez fatigué lorsqu’on a repris la course puisque j’avais mené plusieurs tours dans la première course, a expliqué le patineur saguenéen. J’ai voulu surprendre les autres participants en reprenant l’avance et ça a fait en sorte que j’étais bien placé pour terminer la course dans le top-3 », a-t-il ajouté.

Bien qu’il ait été le troisième à franchir la ligne d’arrivée, une pénalité donnée au Coréen Hwang Dae Heon a fait en sorte que Girard a grimpé d’un échelon.

Steven Dubois a également pris part à cette finale et a terminé au pied du podium en raison d’un temps de 2 min 31,814 s.

À la défense de son titre de champion du monde, Charles Hamelin était pour sa part a pris le sixième rang pour conclure l’épreuve au 14e échelon.

Rappelons que lors des mondiaux de 2018, disputés à Montréal, Charles Hamelin avait été sacré champion du monde après avoir notamment remporté l’or sur 1000 m et 1500 m

Pour ce qui est du 500 m, aucun Canadien n’a été en mesure de se qualifier pour la finale. Samuel Girard a été le meilleur des siens, lui qui s’est classé deuxième lors de la finale B. Charles Hamelin et Steven Dubois se sont tous les deux fait barrer la route en quarts de finale pour terminer respectivement 11e et 19e.

Au relais 5000 m, les Canadiens ne se sont pas qualifiés pour la finale. « Ça a été difficile. On exécutait bien notre relais et on était en deuxième place durant plusieurs tours. Je pense qu’on a été trop patients avant de tenter des dépassements et les autres pays en ont profité », a conclu Samuel Girard, qui était jumelé à Charles Hamelin, Pascal Dion et Charle Cournoyer.

Les Championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste se poursuivent dimanche avec la tenue du 1000 m et des finales du relais 3000 m et 5000 m.