Ski alpin – Finales de la Coupe du monde

Difficile dernière sortie pour Marie-Michèle Gagnon

marie-michele_gagnon
GEPA - Twitter: Alpine Skiing Canada 


Montréal, 17 mars 2019 (Sportcom) – Seizième du slalom géant aux Finales de la Coupe du monde de ski alpin, ce qui représentait sa dernière course sur la scène internationale de la saison, Marie-Michèle Gagnon est maintenant soulagée que tout soit maintenant terminé.

« J’avais hâte que ça finisse, a admis la skieuse de Lac-Etchemin. C’était le temps de terminer la saison. Mon ski n’est pas vraiment au niveau que je voudrais qu’il soit. C’est le temps de prendre une pause et de retourner à l’entraînement. »

Samedi, à Soldeu, en Andorre, Gagnon a inscrit un temps combiné de 2 min 28,13 s pour terminer à 4,96 secondes de la gagnante, l’Américaine Mikaela Shiffrin.

Forte d’une avance de 0,59 seconde sur sa plus proche poursuivante en première manche, Shiffrin l’a emporté, malgré qu’elle était l’auteure que du cinquième meilleur chrono de la deuxième descente. Son chrono combiné de 2 min 23,17 s a été suffisant pour signer sa huitième victoire de la saison en slalom. Elle a terminé devant la Néo-Zélandaise Alice Robinson (2 min 23,47 s) et la Slovaque Petra Vlhova (2 min 23,58 s).

Une dure saison

Marquant son retour à la compétition après une absence de plusieurs mois où elle s’est concentrée sur sa réadaptation, la campagne 2018-2019 n’a pas été de tout repos pour Marie-Michèle Gagnon. « Je m’attendais à mieux, surtout qu’avant de me blesser, j’avais vraiment compris des choses en vitesse », a indiqué celle qui s’était tout de même qualifiée à deux épreuves pour les Finales de la Coupe du monde, au slalom géant et au super-G.

Une partie du travail sera toutefois à recommencer. « Je vais faire un « reset » pour me concentrer sur les bonnes choses. »

La skieuse, qui avait subi une luxation de l’épaule gauche et d’une déchirure du ligament croisé antérieur du genou droit en novembre 2017, a notamment remarqué que son retour à la compétition pour des épreuves de vitesse n’était pas le même que lorsqu’elle se concentrait sur les épreuves techniques. « Après une pause, je revenais en force avec le feu aux fesses. Cette fois, j’avais encore le goût d’être là, mais j’avais parfois un blocage mental qui ne me laissait pas attaquer comme j’aurais voulu. »

Si avant le début de la saison, elle se concentrait sur son retour sur neige, cette fois, elle pourra en profiter pour faire davantage de volume à l’entraînement. « Je veux repousser ma zone de confort, tant à l’entraînement physique qu’en ski, ce qui devrait me redonner confiance et me permettre de skier avec beaucoup plus d’intensité la prochaine saison. »

Marie-Michèle Gagnon sera de retour au Québec mardi afin de participer aux Championnats canadiens qui seront disputés au Mont-Édouard. Elle s’accordera ensuite du repos avant de reprendre l’entraînement à la fin du mois d’avril.