Ski para-alpin – Finales de la Coupe du monde

Frédérique Turgeon quatrième dans des conditions difficiles

TurgeonFrederique
Roger Witney, Canada Alpin 
Frédérique Turgeon

Montréal, 20 mars 2019 (Sportcom) – Après avoir remporté un total de quatre médailles d’argent en Espagne la semaine dernière, Frédérique Turgeon était de retour en action, mercredi, à l’occasion des Finales de la Coupe du monde disputées à Morzine, en France. C’est dans des conditions difficiles que la Québécoise a pris le quatrième rang lors de la première épreuve de slalom debout.

« Les conditions de neige ne favorisent pas vraiment mon ski. C’est particulièrement difficile de rester en piste lorsque la neige est molle et très granuleuse, surtout sur un seul ski », a confié la skieuse de Candiac.

Turgeon a donc été prudente lors de ses deux descentes pour signer un temps cumulatif de 1 min 58,23 s et prendre le 4e échelon de cette compétition.

« Ce matin, j’ai décidé de ne pas attaquer le parcours. Au final, je suis quand même déçue de ma décision parce que je n’aime pas cette mentalité de skier sans intensité, simplement pour terminer. D’un autre côté, c’est ma première mauvaise journée de la saison, ce qui n’est pas mal!  Ça devait arriver un jour ou l’autre », a-t-elle poursuivi.   

La Française Marie Bochet a signé un chrono cumulatif de 1 min 43,89 s pour remporter la médaille d’or de cette première épreuve de slalom debout. L’Allemande Anna-Maria Rieder (+5,10 secondes) et la Canadienne Alana Ramsay (+6,93 secondes) ont respectivement pris les deuxième et troisième rangs.

Jeudi, l’athlète de 19 ans sera de retour sur la piste française avec un objectif bien précis en tête : remporter le Globe de cristal.

« Demain, ça ira mieux, j’en suis certaine! J’espère remporter le Globe de cristal en slalom, donc mon but est de me pousser et de skier avec volonté et intensité. Je veux être fière de moi et de comment je terminerai l’année. Je ne veux pas regretter de ne pas avoir donné mon maximum », a conclu Turgeon.