Surf des neiges alpin – Coupe du monde

Sébastien Beaulieu surmonte les obstacles

BeaulieuSebastien2018
Canada Snowboard 
Sébastien Beaulieu

Montréal, 23 mars 2019 (Sportcom) – À sa dernière épreuve individuelle de la saison sur le circuit de la Coupe du monde de surf des neiges alpin, Sébastien Beaulieu a eu à conjuguer avec un parcours difficile en raison des chaudes températures. Néanmoins, il s’est dit satisfait de sa 32e place au slalom en parallèle samedi, à Winterberg, en Allemagne.

« J'ai vraiment eu une bonne première descente, ce qui m’a placé en 15e place de mon parcours. Avec les conditions et mon dossard numéro 33, c'était vraiment satisfaisant. À ma deuxième descente, je suis parti deuxième, donc j’ai eu un certain avantage. Derrière moi, seul le dossard 35 a eu une seconde descente. C’était un défi de battre son dossard aujourd’hui », a dit le Sherbrookois, auteur d’un chrono total de 1 min 7,24 s.

Les températures élevées ont ramolli la neige, ce qui a compliqué la tâche des participants. Le parcours était de plus en plus lent après chaque coureur selon le planchiste de 27 ans, qui a été stoppé dans les qualifications.

« Il y avait de grosses ornières et c'était pratiquement un banked slalom à cause de la chaleur », a imagé Beaulieu, alors que ces traces ont été à l’origine d’une erreur, qui lui a coûté de précieuses secondes lors de sa deuxième descente.

« J'ai compressé à la fin d'un des banks et j'ai sauté 3 mètres dans les airs. J'ai atterri et poursuivi, mais je n'étais pas très rapide. J’ai visité la lune avant de revenir sur terre et j'ai perdu beaucoup de temps. Je m'attribue une note de 10/10 pour la manoeuvre! Dommage que le surf des neiges alpin ne soit pas un sport jugé », a-t-il dit en riant.

Même s’il n’a pas encore eu le temps d’analyser toute sa saison, Beaulieu sait qu’il devra apporter des changements l’an prochain.

« J'ai vraiment connu un lent début de saison. Par contre, depuis Pyeongchang, je démontre vraiment que je peux faire partie des plus rapides! J’ai fini troisième de mon parcours trois fois. Si je peux mieux commencer et avoir de meilleurs dossards en début de saison, je n'ai aucun doute que je peux me battre pour un top-10 à chaque course l'an prochain! »

Déception pour Arnaud Gaudet

Aucun Canadien n’a franchi l’étape des qualifications. L’Ontarien Darren Gardner (17e) est passé à 3 secondes d’obtenir son laissez-passer pour les finales. Les Montcalmois Arnaud Gaudet (35e) et Émile Gaudet (47e), l’Ontarien Jamie Behan (49e) et le Montréalais Jules Lefebvre (DNF) étaient également en action.

« J'ai eu une bonne descente sans erreurs, mais ce n'était pas assez vite pour faire le top-32. Je suis déçu, car je ridais très bien en entraînement cette semaine », a indiqué Arnaud Gaudet. Tout comme son coéquipier, Gaudet a connu quelques difficultés en raison de la dégradation de l’état de la piste au cours de la journée.

« Le parcours s'est détérioré très rapidement, donc c'était un gros avantage de partir dans les premiers. Il me reste encore les Championnats italiens, les Championnats autrichiens, les Championnats du monde juniors et deux Coupes d'Europe », a-t-il fait savoir.

L’Autrichien Lukas Mathies a remporté l’or devant l’Allemand Stefan Baumeister. Deux Slovènes se sont affrontés en finale pour le bronze. C’est Zan Kosir qui a été plus rapide que Tim Mastnak.

Dimanche, le Canada sera représenté par deux duos au slalom en parallèle par équipe mixte. Sébastien Beaulieu alliera ses forces à celles de l’Ontarienne Kaylie Buck, tandis que Darren Gardner et Megan Farrell formeront l’autre paire.

« Notre objectif est de passer le premier tour. Nos filles ont encore des croûtes à manger, alors nous partons souvent avec un énorme retard », a conclu le Québécois.