Water-polo – Coupe intercontinentale de la Ligue mondiale

Victoire et défaite des équipes canadiennes en fin du tour préliminaire

Waterpolo
 


Montréal, 28 mars 2019 (Sportcom) – Les équipes canadiennes féminine et masculine de water-polo ont conclu leurs matchs de la ronde préliminaire de la Coupe intercontinentale de la Ligue mondiale sur des notes différentes, jeudi, à Perth (Australie). Les femmes ont signé une victoire de 16-4 contre l’Afrique du Sud, tandis que les hommes ont baissé pavillon 13-10 contre le Japon.

Les Canadiennes terminent ce premier tour avec une fiche de 2-1, alors que leurs compatriotes masculins ont remis une carte de 1-2.

Élyse Lemay-Lavoie a été la vedette offensive dans le camp des gagnantes, jeudi, avec 4 buts inscrits.

« Notre début de rencontre était moyen, mais nous avons continué à travailler et ensuite, nous avons été plus fortes en deuxième demie. Nos tirs et nos passes étaient plus précis et en plus, nous avons amélioré notre défense », a soutenu la Montréalaise en entrevue à la Fédération internationale après la victoire contre les Sud-Africaines qui n’ont pas été en mesure de marquer dans les deux derniers quarts.

Krystina Alogbo, Amanda Amorosa, Joëlle Békhazi, Axelle Crevier et Shae Fournier sont les autres Québécoises de l’équipe canadienne qui affrontera les Japonaises en quart de finale.

Plus tôt dans le tournoi, les Canadiennes avaient vaincu le Kazakhstan 13-4 et perdu 13-9 contre l’Australie.

Du côté masculin, les Canadiens ont été défaits 9-8 à leur premier match alors qu’ils étaient opposés aux Australiens. À leur deuxième affrontement, ils ont facilement vaincu les Sud-Africains 18-4.

Face au Japon jeudi, le Canada était toujours dans le coup à la mi-rencontre alors que le pointage était de 4-4. C’est au troisième quart que les éventuels gagnants ont commencé à creuser l’écart avec 5 buts inscrits contre 2 pour le Canada.

La troupe de Pino Porzio a réussi à déjouer le gardien japonais 4 fois au dernier quart, sauf que les Japonais en ont fait autant.

« Nous savions que ce serait un match difficile », a reconnu le gardien canadien Dusan Aleksic. « Les Japonais forment une équipe rapide et intelligente. Notre début de match n’était pas si mal, sauf qu’ensuite, ils ont facilement pu marquer dans les contre-attaques et nous n’avons pas été en mesure d’égaler le pointage. Ils ont joué leur jeu et nous nous sommes fait avoir, même si nous n’avons jamais abandonné. »

Dusan Aleksic, Jérémie Blanchard, Nicolas Constantin-Bicari, Jérémie Côté, Reuel D’Souza, David Lapins, Aleksa Gardijan, Gaelan Patterson, Aria Soleimani, Mark Spooner et Sean Spooner sont tous les Québécois membres de l’équipe canadienne masculine.

« Nous sommes une jeune équipe et ce match est formateur. Il faut juste que nous travaillions des détails pour être plus rapides dans nos réactions ». a conclu le gardien.

En quart de finale vendredi, les Canadiens se mesureront aux Chinois.