Water-polo – Coupe intercontinentale de la Ligue mondiale

Les équipes canadiennes joueront pour le bronze

BekhaziJoelle2018
Photo Twitter/Water-Polo Canada 
Joëlle Békhazi

Montréal, 30 mars 2019 (Sportcom) – Après avoir remporté deux rencontres primordiales vendredi, les formations canadiennes féminine et masculine de water-polo ont dû s’avouer vaincues lors de leurs demi-finales respectives, samedi, lors de la Coupe intercontinentale de la Ligue mondiale de water-polo disputée à Perth, en Australie.

Du côté masculin, les Canadiens affrontaient les Australiens, eux qui étaient toujours invaincus depuis le début de la compétition. L’équipe hôte a poursuivi sur sa lancée en contrôlant la majorité de la rencontre pour finalement l’emporter au compte de 14 à 7 et, du même coup, reléguer le Canada au match pour la médaille de bronze.

« Nous devons donner du crédit à l’équipe australienne qui a joué avec expérience et intensité. Malgré le résultat, nous avons donné un gros effort d’équipe jusqu’à la fin », a mentionné Nicholas Constantin-Bicari, qui a connu une autre bonne performance en marquant deux buts pour les siens.

David Lapins (1), Reuel D'Souza (2), Aleksa Gardijan (1) et Devon Thumwood (1) ont aussi trouvé le fond du filet pour le Canada.

Dimanche, les Canadiens auront tout un mandat, alors qu’ils affronteront le Kazakhstan pour l’obtention de la médaille de bronze. « Maintenant on se concentre sur notre match de demain (dimanche). Ce match sera un défi pour notre groupe et nous devons être prêts à 100% », a confié Constantin-Bicari.

Les Québécois Dusan Aleksic, Jérémie Blanchard, Jérémie Côté, Gaelan Patterson, Aria Soleimani et Mark Spooner participeront également à cet affrontement.

Les Canadiennes impuissantes face aux Américaines

Pour sa part, l’équipe féminine affrontait les États-Unis dans son match demi-finale. Dès les premiers instants de la rencontre, les représentantes américaines ont pris le contrôle en marquant quatre buts et n’ont plus jamais regardé derrière.

Le Canada a tenté une poussée lors du troisième quart en marquant à quatre reprises, mais les Américaines ont tenu le coup pour l’emporter 14 à 7.

Malgré la défaite, c’est une ambiance somme toute positive qui régnait dans le clan canadien. « Même si ce n’est pas le résultat espéré, il y a des éléments positifs à retenir du match. Nous sommes parvenues à marquer sept buts contre les Américaines, ce que peu d’équipes arrivent à faire. Nous avons été agressives à l’attaque, ce qui était un des objectifs. Par contre, nous devons encore travailler quelques éléments en défensive », a indiqué Joëlle Békhazi, auteure d’un but lors de cette rencontre.

Les Québécoises Élyse Lemay-Lavoie (2), Shae Fournier (2) et Krystina Alogbo (1) ont également marqué lors de ce match. C’est la Britanno-Colombienne Hayley McKelvey (1) qui a complété le pointage pour le Canada.

Dimanche, la formation féminine sera de retour à la piscine dans le but de remporter la médaille de bronze, une tâche qui s’annonce ardue, mais qui est à la portée de l’équipe dirigée par Pavlidis Theocharis. Il s’agira d’ailleurs d’une occasion unique d’acquérir de l’expérience pour les joueuses canadiennes.

« Demain, nous jouerons pour une médaille contre la Chine. Ces opportunités sont excellentes pour l’équipe puisqu’elles nous permettent d’apprendre et d’évoluer dans des matchs à haute intensité », a conclu Békhazi.

Les Québécoises Amanda Amorosa et Axelle Crevier seront aussi de l’alignement de départ du Canada.