Cyclisme sur route – Tour des Flandres et Tour de Langkawi

Membre de l’échappée du jour au Tour des Flandres, Hugo Houle termine fatigué et fier

HouleHugo_Astana
 
Hugo Houle

Montréal, 7 avril 2019 (Sportcom) – « Ça a été une des meilleures performances en puissance de ma carrière ! » a déclaré le cycliste Hugo Houle (Astana Pro Team) après le Tour des Flandres, dimanche, en Belgique.

Après une dizaine de kilomètres, le cycliste originaire de Sainte-Perpétue a décidé d’aller de l’avant et de prendre l’échappée en compagnie de trois autres coureurs, soit Damien Touzé (Cofidis), Kenneth Van Rooy (Sport Vlaanderen-Baloise) et Jesper Asselman (Roomport-Charles).

« Ça a été long avant qu’on nous laisse partir pour de bon, donc ça a roulé fort pendant environ 30 kilomètres, a indiqué Houle. Nous avons été en tête pendant 180 kilomètres pour finalement être rattrapés après le mur de Grammont. »

Bien que la fatigue ait eu le dessus sur le Québécois par la suite, ce dernier est satisfait du déroulement de sa journée.

« C’est un des plus beaux parcours, alors j’étais vraiment content d’être devant et de me faire voir avec toute la foule. Stratégiquement, ça a été difficile de se relayer dans l’échappée, car nous étions seulement quatre à s’échanger la tête », a-t-il expliqué.

Une fois rattrapé par le peloton. Houle a tenté d’aider ses coéquipiers, mais a il été distancé dans la deuxième montée du Vieux Quaremont pour finalement franchir l’arrivée au 85e rang.

L’Italien Alberto Bettiol (EF Education First) a signé la première victoire de sa carrière. Le deuxième cycliste à compléter les 270 km du Tour de Flandres a été le Danois Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step), quatorze secondes plus tard.

Hugo Houle a été le deuxième meilleur de l’équipe Astana, alors que le Belge Laurens De Vreese s’est classé au 72e échelon. Le Québécois a également remporté une bourse de 5000 euros pour avoir gagné le sprint du Vieux Quaremont; montant qu’il a remis à une fondation de la Belgique aidant les cyclistes victimes d’accident durant leur réadaptation.

De son côté, Antoine Duchesne (Groupama-FDJ) a bouclé le top-100 à 8 minutes 46 secondes du vainqueur. Son coéquipier français Arnaud Démare a été le mieux classé de sa formation en étant le 28e à franchir la ligne d’arrivée.

« Ça a été une drôle de course où je m’en suis tiré pas trop bien, mais pas trop mal non plus, a jugé le cycliste de Saguenay. Je n’ai pas pu être un grand acteur de la course et peu après la barre des 200 km, je me sentais assez cuit et plus capable de suivre le rythme. »

Selon lui, il aurait été difficile de connaître un meilleur sort dans cette course qui comporte pas moins de 17 montées. « Je n’avais juste pas les jambes. C’est tellement dur de faire face à tous ces enchaînements que ça devient vite compliqué quand tu n’es pas top », a-t-il ajouté.

Tour de Langkawi

Trois Québécois étaient en action, dimanche, à la deuxième étape du Tour de Langkawi, en Malaisie.

Émile Jean (Floyd’s Pro Cycling) a été le meilleur canadien en étant le 18e à franchir les 200 kilomètres séparant les villes de Senawang et de Mallaka. Charles-Étienne Chrétien (Interpro Cycling Academy) a pris le 69e rang, tandis que Nicolas Zukowsky (Floyd’s Pro Cycling) a terminé 76e.

Les trois cyclistes québécois ont conclu le parcours dans le même temps que celui du gagnant, Mohd Hariff Saleh, de la Malaisie.

Les cyclistes reprendront la route lundi pour la troisième étape de la course, de Muar à Putrajaya, sur une distance de 192,6 km.