SPORTSQUÉBEC

Dévoilement des finalistes au 46e Gala SPORTSQUEBEC

SportsQuebec_MidiFinalistes
 


Montréal, le 18 avril 2019 – Après l’analyse de plus de 200 candidatures d’exception, les 57 finalistes du 46e Gala SPORTSQUÉBEC ont été dévoilés jeudi dans le cadre du Midi des finalistes.

Récipiendaire respectif des titres d’Athlète féminine et athlète masculin au niveau international l’année dernière, la patineuse de vitesse courte piste Kim Boutin et le skieur acrobatique Mikaël Kingsbury sont à nouveau en lice. Pour ce qui est du bosseur Kingsbury, il pourrait mettre la main sur un septième Maurice d’affilée le 8 mai prochain.

 

Finalistes du 46e Gala SPORTSQUÉBEC

Athlète féminine niveau international
Kim Boutin Patinage de vitesse courte piste
Aurélie Rivard Paranatation
Laurence Vincent-Lapointe Canoë de vitesse

 

Athlète féminine niveau canadien
Simone Boilard Cyclisme sur route
Céleste Dao Golf
Sophia Jensen Canoë de vitesse

 

Athlète féminine niveau québécois
Noémie Beaulieu Triathlon
Adèle Desgagnés Cyclisme sur route et piste
Annabelle Xu Tennis

 

Athlète masculin niveau international
Charles Hamelin Patinage de vitesse courte piste
Alex Harvey Ski de fond
Mikaël Kingsbury Ski acrobatique

 

Athlète masculin niveau canadien
Alexandre Arencibia Judo
Antoine Cyr Ski de fond
David La Rue Patinage de vitesse longue piste

 

Athlète masculin niveau québécois
Émanuel Désilets Athlétisme
Mathias Guillemette Cyclisme sur route et piste
Jérémy Lajoie Triathlon

 

Partenaire-s de l’année
Ariane Bonhomme Cyclisme sur piste
Karol-Ann Canuel Cyclisme sur route
Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu Plongeon

 

Athlète en sport collectif niveau international
Daphnée Gélinas Baseball féminin
Nicholas Hoag Volleyball
Mathieu Roy Softball

 

Athlète en sport collectif niveau canadien
Marie-Alex Bélanger Volleyball
Antoine Jean Baseball
Bianca St-Georges Soccer féminin

 

Athlète en sport collectif niveau québécois
Magali Gagné Soccer féminin
Alexis Gravel Baseball
Ludovic Martin Volleyball

 

Équipe de l’année
Iris – Équipe Québec féminine Ultimate
Titans de Limoilou Volleyball
CAMO Waterpolo

 

Entraîneur-e-s en sport individuel
Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon Patinage artistique
Christine Gillard Cyclisme sur route
Sasha Mehmedovic Judo

 

Entraîneur-e-s en sport collectif
Marilyn Langlois Patinage synchronisé
Rock Picard Volleyball
Mario Pouliot Hockey sur glace

 

Officiel-le niveau international
Michael Drolet Vélo de montagne
Sébastien Gauthier Basketball en fauteuil roulant
Mariepier Malo Basketball

 

Officiel-le niveaux québécois et canadien
Mohamed Lamine Kateb Badminton
Élizabeth Mantha Hockey sur glace
Myriam Marcotte Soccer féminin

 

Action bénévole nationale (Dollard-Morin)
Sophie Bédard Softball – balle rapide
Mario Caron Patinage de vitesse courte piste
Suzanne Fortin Cyclisme sur route

 

Événement canadien
Championnats canadiens 2018 BMX
Triathlon de Gatineau Triathlon
Coupes Québec/Canada – Classiques printanières des GRVCC Vélo de montagne

 

Événement international
Finale de la Coupe du Monde Paracyclisme Route UCI 2018 Paracyclisme
Internationaux de Patinage Canada 2018 Patinage artistique
Championnats du monde courte piste ISU Montréal 2018 Patinage de vitesse courte piste

 

Fédération sportive de l’année
Baseball Québec Baseball
Judo Québec Judo
Volleyball Québec Volleyball

 

Hommage Jacques-Beauchamp
Monique Lefebvre Défi sportif AlterGo

 

Les 57 candidats finalistes se sont démarqués pour la qualité de leurs performances et pour l’ensemble de leurs réalisations accomplies entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018, excluant leurs résultats aux Jeux olympiques de Pyeongchang qui avaient déjà été considérés pour le 45e Gala SPORTSQUÉBEC.

Dans moins d’un mois, 20 d’entre eux repartiront avec un Maurice, dont Monique Lefebvre, qui recevra le prix hommage Jacques-Beauchamp. La soirée permettra également de remettre le prix Dollard-Morin à un bénévole émérite.

Le comité de sélection était constitué de Claudine Douville (RDS), Ann Dow (ex-athlète internationale en water-polo), Lu Bonnet (Institut national du sport du Québec), Côme Desrochers (Excellence sportive Québec et Lévis), Éric Gaudette-Brodeur (Sportcom), Émilie Roy (Excellence sportive Sherbrooke), Donald Dion (ex-entraîneur en plongeon) et de Luc Fournier (SPORTSQUÉBEC).

Le Gala SPORTSQUÉBEC aura lieu le 8 mai au Centre des congrès du Sheraton Laval.

– 30 –

Pour information :

Michèle Demers
Directrice – communications corporatives
SPORTSQUÉBEC
514-268-9528
mdemers@sportsquebec.com

 

Finalistes du 46e Gala SPORTSQUÉBEC

Athlète féminine niveau international

Kim Boutin, patinage de vitesse courte piste
Elle avait connu des Jeux olympiques exceptionnels à Pyeongchang et la suite a été tout aussi impressionnante. À peine revenue de la Corée du Sud, Kim Boutin a remporté le bronze au 1500 m des Championnats du monde disputés à Montréal en plus d’amasser des cinquièmes places au 500 m et au 3000 m. Après une pause de quelques mois, son retour en Coupe du monde a été marquant, alors qu’elle a obtenu une médaille d’argent au 1000 m et une de bronze au 1500 m.

Aurélie Rivard, paranatation
La paranageuse Aurélie Rivard a réécrit le livre des records de la catégorie S10 trois fois en 2018. Elle l’a fait deux fois dans la même journée au 200 m libre à la Série mondiale de Berlin au printemps. Quelques mois plus tard aux Championnats panpacifiques, elle abaissait la marque mondiale au 400 m libre. À ce palmarès s’ajoute une médaillée d’argent au 200 m quatre nages aux Jeux du Commonwealth et une deuxième place au classement général du circuit mondial, toutes catégories confondues.

Laurence Vincent-Lapointe, canoë-kayak de vitesse
Multiple championne du monde en canoë, Laurence Vincent-Lapointe n’a pas ralenti le rythme en 2018 dans une discipline où la compétition ne cesse de monter avant son arrivée au programme olympique de 2020. Aux Championnats du monde, elle a été médaillée d’or au C1 200 m et au C2 500 m. Elle était également montée sur la plus haute marche du podium à ces deux épreuves à une Coupe du monde disputée au Portugal plus tôt dans l’année.

 

Athlète féminine niveau canadien

Simone Boilard, cyclisme sur route
Simone Boilard a brillé à sa dernière présence aux Championnats du monde juniors sur route alors qu’elle est montée sur la troisième marche du podium à la course en ligne et terminé cinquième au contre-la-montre individuel. Sur les scènes canadienne et québécoise, elle a tout raflé sur son passage, accrochant au passage des titres nationaux juniors au contre-la-montre et au critérium et le premier rang au Tour international de la relève de Rimouski.

Céleste Dao, golf
Céleste Dao a démontré qu’elle figurait parmi les meilleures golfeuses juniors au monde. La championne canadienne de cette catégorie s’est classée cinquième au Championnat du monde junior et a obtenu le même résultat à la Coupe du monde junior disputée au Japon. Qui plus est, à ce même tournoi, elle et ses coéquipières de l’équipe canadienne ont été médaillées de bronze à la compétition par équipe.

Sophia Jensen, canoë-kayak de vitesse
2018 a été une année en or pour la canoéiste Sophia Jensen. L’athlète de Chelsea a décroché trois titres mondiaux juniors en Bulgarie : C1 200 m, C1 500 m et C2 500 m en compagnie de sa coéquipière néo-écossaise. Trois médailles d’or aux Championnats canadiens de Sherbrooke figurent aussi à son palmarès.

 

Athlète féminine niveau québécois

Noémie Beaulieu, triathlon
Classement du circuit provincial, Championnat québécois, Jeux du Québec, Noémie Beaulieu a tout raflé sur son passage en 2018. La Gatinoise a démontré l’an dernier qu’elle serait assurément à surveiller au cours des années à venir.

Adèle Desgagnés, cyclisme sur route et piste
Cette cycliste excelle tant sur la route que sur la piste. Aux Championnats canadiens juniors et des moins de 17 ans sur piste, Adèle Desgagnés a remporté 9 médailles dans ces deux catégories. Quelques mois plus tard, dans le cadre des nationaux sur route, la jeune athlète a été surclassée dans la catégorie junior pour remporter le titre national à la course en ligne en plus de finir quatrième au contre-la-montre.

Annabelle Xu, tennis
En 2018, la scène québécoise féminine junior du tennis a été dominée par Annabelle Xu. La joueuse s’est imposée aux Championnats provinciaux en simple tant à l’extérieur qu’en salle dans la catégorie des 14 ans. Elle a aussi été surclassée dans la catégorie des 16 ans et moins et cela ne l’a pas empêchée de remporter des titres québécois en simple et en double.

 

Athlète masculin niveau international

Charles Hamelin, patinage de vitesse courte piste
Pour la première fois en 15 ans sur la scène internationale, Charles Hamelin a remporté le seul titre qui manquait à son palmarès : celui du champion du monde au cumulatif. Non seulement il a réalisé cet exploit à Montréal, il est le premier Canadien à décrocher ce titre mondial depuis Marc Gagnon en 1998. Lors de ce week-end de rêve, Hamelin a aussi été médaillé d’or au 1000 m et au 1500 m.

Alex Harvey, ski de fond
Fait rare pour un fondeur, Alex Harvey peut être médaillé tant aux épreuves de sprint qu’à celles de 50 kilomètres. L’athlète est à nouveau monté sur plusieurs podiums de Coupe du monde en 2018 en plus d’avoir fini troisième au classement général du Tour de ski, démontrant une fois de plus qu’il est un athlète complet.

Mikaël Kingsbury, ski acrobatique (bosses)
S’il est une fois de plus mis en nomination dans cette catégorie, c’est parce qu’il domine son sport comme pas un. Mikaël Kingsbury a cumulé 4 victoires en Coupe du monde en 2018, des globes de cristal en 2018 en plus d’avoir reçu le Trophée Lou Marsh remis à l’athlète par excellence au Canada.

 

Athlète masculin niveau canadien

Alexandre Arencibia, judo
Malgré son jeune âge, le judoka Alexandre Arencibia s’impose déjà face à des adversaires plus âgés et expérimentés que lui. L’année 2018 a été marquée par une médaille de bronze aux Championnats du monde junior (moins de 81 kg), même s’il était encore de catégorie cadet. Ajoutons aussi qu’il est monté sur la troisième marche des Championnats canadiens seniors.

Antoine Cyr, ski de fond
Antoine Cyr a excellé aux Championnats canadiens juniors alors qu’il a remporté les épreuves de 10 kilomètres classique et de 30 kilomètres classique. Aux Championnats du monde juniors, il a cogné à la porte du top-10 au 10 kilomètres classique en finissant au 12e rang.

David La Rue, patinage de vitesse longue piste
À ses derniers Championnats du monde juniors, David Larue est monté sur deux podiums : l’or à l’épreuve du départ en groupe et l’argent au 1500 mètres. Dès l’automne 2018, il a remporté le 1500 mètres et a fini troisième au 1000 mètres, des résultats qui l’ont propulsé en Coupe du monde où il a obtenu deux top-20 au 1500 mètres.

 

Athlète masculin niveau québécois

Émanuel Désilets, athlétisme
Course de haies, saut en hauteur, pentathlon, peu importe les disciplines de l’athlétisme, Émanuel Désilets sort du lot. Aux Championnats nationaux jeunesse, il a été médaillé d’or au 100 m haies des moins de 16 ans en plus de recevoir le Trophée Jack-Stenhouse remis au meilleur athlète masculin. À cette même rencontre, il a réalisé un record des Championnats et le record québécois des moins de 16 ans. Quelques semaines plus tôt, c’est aux Jeux du Québec qu’il s’était illustré en remportant l’or au saut en longueur avec un record des Jeux à la clé.

Mathias Guillemette, cyclisme sur route et piste
Que ce soit sur la route ou sur la piste, le cycliste Mathias Guillemette a excellé partout en 2018. Celui qui en était à sa dernière année chez les cadets est monté sur 13 podiums en 15 épreuves, a remporté les quatre courses de sa catégorie aux Championnats québécois sur piste et a été triple médaillé d’or en quatre épreuves aux Jeux du Québec.

Jérémy Lajoie, triathlon
Ce triathlète a non seulement brillé sur la scène québécoise, mais il s’est aussi démarqué à l’étranger. Triple médaillé d’or aux Jeux du Québec de Thetford Mines, Jérémy Lajoie a remporté plusieurs étapes de la Coupe Québec en catégorie jeunesse, ainsi que des courses en Floride et une en Australie.

 

Athlète en sport collectif niveau international

Daphnée Gélinas, baseball
À sa deuxième présence à la Coupe du monde de baseball, Daphnée Gélinas a brillé en finale pour la médaille de bronze alors qu’elle a frappé un coup de circuit bon pour 3 points. Cette frappe a aidé l’équipe canadienne à défaire les Américaines 8-5 en 10 manches. À ce tournoi, la joueuse d’avant-champ a maintenu une moyenne au bâton de .409 et a été nommée la joueuse la plus utile à son équipe.

Nicholas Hoag, volleyball
Nicholas Hoag excelle au volleyball tant dans l’équipe canadienne que sous les couleurs de son club professionnel dans la Superlega italienne. Au Championnat du monde, il a aidé l’équipe canadienne à se classer en 9e place en plus d’avoir été sélectionné 15 fois en matchs de la Ligue des nations.

Mathieu Roy, softball
Mathieu Roy a cumulé les médailles d’or en softball l’an dernier. Le joueur de Saint-Henri-de-Lévis a été médaillé d’or aux Championnats canadiens de balle rapide 2018 en plus d’avoir été nommé dans l’équipe d’étoiles du tournoi. Sur la scène nord-américaine, il est aussi monté sur la plus haute marche du podium au Championnat du monde de l’International Softball Congress de ligue semi-professionnelle nord-américaine avec la formation des Gremlins de New York.

 

Athlète en sport collectif niveau canadien

Marie-Alex Bélanger, volleyball
Championne du circuit universitaire du RSEQ avec les Carabins de l’Université de Montréal pour une quatrième année de suite, la joueuse de volleyball Marie-Alex Bélanger a été la meilleure marqueuse du circuit universitaire canadien avec une moyenne de près de 4 attaques marquantes par manche. Ses prestations sportives ont été reconnues, ce qui lui a valu le Trophée Jim Thompson d’athlète féminine universitaire de l’année tous sports confondus. Pas surprenant qu’elle se soit taillé un poste au sein de l’équipe nationale.

Antoine Jean, baseball
Lanceur par excellence de la Ligue de baseball junior élite, Antoine Jean a été dominant avec sa moyenne de points accordés de 1,66. L’artilleur gaucher a été appelé en renfort au monticule par l’équipe canadienne en milieu du match de la médaille de bronze au tournoi de qualification de la COPABE, sa première compétition internationale, aidant son équipe à l’emporter 5-3 et finir sur la troisième marche du podium.

Bianca St-Georges, soccer
La joueuse de Saint-Félix-de-Valois est sortie du lot dans la première division de la ligue de soccer de la NCAA. En effet, la porte-couleurs de la West Virginia University a été nommée athlète de l’année avec les meilleures notes scolaires. Sur le terrain, elle a été retenue dans deux équipes d’étoiles d’entraîneurs de différentes conférences.

 

Partenaire-s de l’année

Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu, plongeon
Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu ont uni leurs forces à plusieurs occasions afin de faire briller le plongeon canadien, en 2018. À leur deuxième saison en duo, les Québécoises ont remporté deux médailles d’argent et deux de bronze au 3 m synchro des étapes du circuit des Séries mondiales.

Ariane Bonhomme, cyclisme sur piste
Malgré son jeune âge, la cycliste Ariane Bonhomme a réussi à se tailler un poste au sein de l’équipe canadienne de poursuite sur piste, une des meilleures formations au monde. Le quatuor canadien a fini quatrième aux mondiaux de 2018 et a décroché une médaille de bronze à la Coupe du monde de Berlin. Bonhomme et ses coéquipières sont aussi montées sur la troisième marche du podium aux Jeux du Commonwealth de Gold Coast.

Karol-Ann Canuel, cyclisme sur route
Athlète d’exception, Karol-Ann Canuel a été un rouage important dans la deuxième place de sa formation Boels Dolmans au contre-la-montre par équipe de Championnats du monde de cyclisme sur route. Quelques semaines plus tôt, elle et ses coéquipières remportaient la Coupe du monde de Vagarda, en Suède.

 

Athlète en sport collectif niveau québécois

Ludovic Martin, volleyball
Ludovic Martin a été un des éléments clés dans la réussite de l’équipe de volleyball des Titans de Limoilou qui ont remporté tous leurs tournois en 2018, tant sur la scène québécoise que canadienne. Sur le plan individuel, le passeur a été nommé dans les équipes d’étoiles de la ligue du RSEQ et du Championnat canadien de l’Association du sport collégial, ainsi que l’athlète par excellence à ce tournoi canadien.

Magali Gagné, soccer
Dire que Magali Gagné est une joueuse de soccer offensive n’a rien d’exagéré.  En seulement 26 rencontres, elle a inscrit 48 buts, soit le plus haut nombre, toutes ligues confondues au Québec. En compagnie de ses coéquipières du club Lakeshore U15, elle a remporté le Championnat de la Ligue de Soccer Élite du Québec et à la deuxième place du Championnat canadien des clubs des moins de 15 ans, compétition où elle a été la meilleure marqueuse du tournoi.

Alexis Gravel, baseball
Alexis Gravel est un joueur de l’équipe de baseball du 3L de la Rive-Nord (division 1) dans la Ligue de développement Midget AAA qui a connu du succès en 2018. L’artilleur a été nommé meilleur lanceur aux Jeux du Québec et à la Classique Claude-Raymond, en plus d’avoir permis à l’équipe du Québec de finir au cinquième rang des Championnat canadiens des moins de 15 ans.

 

Équipe de l’année

CAMO, équipe féminine senior, water-polo
La formation montréalaise féminine senior CAMO a été sacrée championne de la Ligue majeure des Championnats canadiens de water-polo au terme de sa saison qui a été marquée par une seule défaite.  Une victoire qui a été pleinement satisfaisante pour cette équipe qui a su rebondir après sa défaite en finale un an plus tôt. Au tournoi Omnium CAMO, la troupe de l’entraîneur-chef Alexandre Pratte avait également été médaillée d’or

Iris – Équipe féminine du Québec, ultimate
Meilleure formation féminine senior d’Ultimate, l’équipe IRIS a participé au Championnat du monde des clubs où elle a pris le 13e rang. Dans le tableau éliminatoire de ce tournoi disputé à Cincinnati, les joueuses de l’Iris sont passées bien près de vaincre la troisième équipe favorite. Quelques semaines plus tard, lris mettait la main sur le titre de championne canadienne après n’avoir subi aucune défaite.

Titans de Limoilou, volleyball
L’équipe de volleyball des Titans de Limoilou a été un véritable rouleau compresseur en 2018. Elle a remporté tous ses tournois, tant ceux scolaires que civils et tant aux Championnats québécois au RSEQ qu’au Championnat canadien de l’Association du sport collégial. Menée par leur entraîneur de longue date Rock Picard, l’équipe des Titans est en train de créer une dynastie dans le volleyball québécois.

 

Entraîneurs-e-es en sport individuel

Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon, patinage artistique
Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon excellent autant à titre d’entraîneurs que lorsqu’ils formaient un couple en danse sur glace. Leur travail a transformé Montréal en pôle d’excellence mondial du patinage artistique qui attire aujourd’hui des dizaines d’athlètes de partout dans le monde. Parmi cette liste, on retrouve les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir et les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron. Ces deux duos sont montés sur les deux premières marches du podium en danse sur glace aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

Christine Gillard, cyclisme sur route
Rare femme dans le milieu plutôt masculin des entraîneurs de cyclisme sur route, Christine Gillard supervise les carrières de deux des plus beaux espoirs du cyclisme québécois et canadien : Simone Boilard et Pier-André Côté. La première a été médaillée de bronze à la course en ligne des Championnats du monde juniors, tandis que le second a remporté deux étapes au dernier Tour de Beauce.

Sasha Mehmedovic, judo
Sasha Mehmedovic est un ancien athlète qui a su communiquer sa passion à titre d’entraîneur de l’équipe nationale féminine senior de judo. En poste depuis 5 ans, il a notamment mené Christa Deguchi à une médaille de bronze chez les -57 kg. Il s’agissait de la première fois de l’histoire qu’une Canadienne était médaillée aux mondiaux. Une autre protégée de Mehmedovic, Jessika Klimkait (-57 kg) a remporté l’or au Grand Chelem d’Osaka.

 

Entraîneurs-e-es en sport collectif

Marilyn Langlois, patinage synchronisé
Seule entraîneure canadienne certifiée niveau 5 du PNCE en patinage synchronisé, Marilyn Langlois entraîne des équipes juniors et seniors des Suprêmes de Saint-Léonard qui se sont démarquées sur la scène internationale, dont les Championnats du monde, où elles ont fini dans le top-5. Plusieurs pays et le Cirque du Soleil ont fait appel à son expertise afin de repousser les limites de ce sport.

Rock Picard, volleyball
À la barre des Titans du Cégep Limoilou, Rock Picard a mené ses protégés à remporter tous ses tournois en 2018, allant de celui du RSEQ à celui du Championnat canadien collégial de volleyball. La qualité de son travail a été reconnue au-delà des cercles du volleyball comme en fait foi le prix d’excellence en entraînement de l’Association canadienne du sport collégial ouvert aux entraîneurs de tous les sports.

Mario Pouliot, hockey
Remporter la Coupe Memorial est l’objectif ultime de tout entraîneur de hockey junior au Canada et c’est l’exploit qu’a réalisé Mario Pouliot à la tête du Titan d’Acadie-Bathurst en 2018. Avant d’accéder à la finale, l’entraîneur avait soulevé la Coupe du Président, le trophée remis à l’équipe championne des séries éliminatoires de la LHJMQ.

 

Officiel-le niveau international

Michael Drolet, vélo de montagne
Michael Drolet gravite dans les hautes sphères du vélo de montagne depuis déjà plusieurs années. Il a supervisé une équipe de 12 officiels aux Championnats du monde de 2018 tant aux épreuves de cross-country qu’à celles de descente. La même année, il a été président du collège des commissaires à huit courses du calendrier international.

Sébastien Gauthier, Parasports Québec
Signe qu’il est un arbitre respecté, Sébastien Gauthier a été l’officiel en chef à la finale masculine du Championnat du monde de basketball en fauteuil roulant en 2018. Celui qui avait joué le même rôle en finale des Jeux paralympiques de Rio et du Championnat du monde de 2014. Ceci étant dit, il ne délaisse pas non plus les matchs de niveau québécois où on peut encore le voir souvent sur les parquets.

Mariepier Malo, basketball
Seulement cinq arbitres féminines au Canada détiennent la qualification niveau FIBA et Mariper Malo est la seule de ce nombre qui est issue du Québec. Son parcours l’a menée aux Championnats du monde seniors ainsi qu’à plusieurs tournois de sélection continentale, tant en Europe qu’en Amérique.

 

Événement international

Finales de la Coupe du monde de paracyclisme sur route UCI 2018, Baie-Comeau
Un total de 200 athlètes de 29 pays ont fait le voyage à Baie-Comeau pour participer aux Finales de la Coupe du monde de paracyclisme sur route UCI l’an dernier. L’événement a attiré des retombées économiques de plus de 3 millions de dollars seulement pour la région de la Côte-Nord. Preuve que l’événement a été un succès, la Coupe du monde sera de retour à Baie-Comeau en 2019 et elle sera la seule course du circuit présentée à l’extérieur de l’Europe.

Internationaux de Patinage Canada 2018, Laval
La toute nouvelle Place Bell a accueilli l’un des six arrêts des Grands Prix de patinage de patinage artistique de l’ISU en octobre dernier. Il s’agissait de la première fois en 15 ans que l’élite mondiale du patinage artistique se réunissait au Québec. L’événement a permis au patinage artistique de rayonner partout au Québec et aussi de roder l’équipe qui sera en place pour l’organisation des mondiaux de 2020 qui auront lieu à Montréal.

Championnats du monde de patinage de vitesse courte piste ISU 2018, Montréal
Présentés à guichets fermés seulement quelques semaines après les Jeux olympiques de Pyeongchang, les Championnats du monde de patinage de vitesse courte piste ISU ont non seulement fait vibrer la foule réunie à l’Aréna Maurice-Richard, mais aussi les milliers de téléspectateurs qui ont pu regarder les épreuves en direct à la télévision. Le titre de champion du monde toutes distances de Charles Hamelin et les derniers tours de piste de Marianne St-Gelais auront été parmi les faits saillants de ce week-end de compétition.

 

Événement canadien

Championnats canadiens de BMX, Drummondville
Drummondville a été la capitale canadienne du BMX le temps d’un week-end en 2018 alors qu’elle a accueilli les Championnats canadiens ainsi qu’une étape du circuit de la Coupe Canada. L’augmentation des participants aux nationaux de 2018 a été fulgurante en comparaison avec celle de l’année précédente et la webdiffusion des épreuves a été un élément supplémentaire au succès de la compétition.

Coupes Québec/Canada – Classiques printanières des GRVCC, vélo de montagne, Baie-Saint-Paul
Le Genévrier n’est pas qu’un camping paisible à Baie-Saint-Paul. C’est aussi le grand rendez-vous du printemps pour les amateurs de vélo de montagne depuis 20 ans. En 2018, près de 1000 participants aux trois épreuves de la Coupe Canada qui étaient au programme et près de 10% étaient des coureurs de l’extérieur du pays

Triathlon de Gatineau, Gatineau
La 27e édition du Triathlon de Gatineau a été l’hôte des Championnats des athlètes des Forces armées canadiennes. Près de 1000 athlètes de niveau élite ou de groupe d’âge se donnent rendez-vous au Parc du Lac Leamy à tous les ans pour cette course dont les profits sont remis au Club Espoir, le club local de triathlon des jeunes de Gatineau.

 

Fédération sportive de l’année

Baseball Québec
Baseball Québec a vu son nombre de membres être à la hausse pour une 11e année consécutive en 2018. Une grande partie de cette hausse est attribuable au baseball féminin et une tournée des régions a assurément contribué à cette forte progression. Formation des entraîneurs, programmes d’initiation sont aussi d’autres actions qui ont été mises de l’avant afin de faire la promotion du baseball.

Judo Québec
Deux athlètes de Judo Québec ont été des médaillés à des Championnats du monde en 2018 : Alexandre Arencibia aux mondiaux juniors et Priscilla Gagné en parajudo. Une nouvelle entraîneure provinciale adjointe s’est greffée à l’équipe de Judo Québec. Sur les tatamis, les judokas ont terminé au premier rang des provinces aux Championnats canadiens et l’Omnium du Québec a accueilli plus de 1000 participants, ce qui en fait une compétition de niveau continental.

Volleyball Québec
L’année 2018 a avant tout été marquée par le 50e anniversaire de Volleyball Québec, mais aussi par des réalisations administratives concrètes comme l’organisation d’un premier colloque des entraîneurs, la création de l’Académie Volleyball Québec et la mise en place d’un camp de mini-volley. Sur le terrain, Volleyball Québec compte désormais sur les services de trois entraîneurs à temps plein. Mentionnons également que huit athlètes profitent d’un soutien au Centre régional d’excellence en volleyball de plage, un organisme unique en son genre au pays.

 

Officiel-le niveaux québécois et canadiens

Mohamed Lamine Kateb, badminton
Du niveau international au provincial, Mohamed Lamine Kateb a arbitré des matchs de badminton à tous ces niveaux en 2018. Il a supervisé des affrontements de demi-finale aux Championnats du monde junior et des matchs à tous les tours de l’Open d’Autriche. Parallèlement à sa carrière en bordure des terrains, il est membre de quatre comités chez Badminton Québec.

Élizabeth Mantha, hockey
L’arbitre de hockey Élizabeth Mantha est sur les patinoires de toutes les ligues en importance au Canada. Elle a œuvré dans la Ligue canadienne féminine à titre d’arbitre en chef et aussi dans les matchs de niveau universitaire et collégial. L’officielle a aussi arbitré des matchs des ligues masculines Midget AAA, collégial et junior AAA.

Myriam Marcotte, soccer
Myriam Marcotte fait partie des six arbitres féminines qui ont le statut d’arbitre national au soccer canadien. Elle a été quatrième officielle dans des matchs de la United Soccer League (USL), une ligue professionnelle masculine. Parmi les autres tournois où elle a été en action, on retrouve celui de la Concacaf U15 et les finales des Championnats canadien et québécois universitaires féminins. Myriam Marcotte a aussi offert des sessions de formation à la relève dans le cadre Jeux du Québec.

 

Action bénévole nationale / Prix Dollard-Morin

Sophie Bédard, softball
Bâtisseuse, pionnière, les qualificatifs que la communauté québécoise du softball a pour Sophie Bédard ne manquent pas. En plus d’avoir fondé le programme d’excellence chez Softball Québec, la bénévole a fait profiter de son expertise en gestion et en comptabilité à la fédération québécoise. En novembre dernier, c’était au tour de Softball Canada de reconnaître sa contribution en la nommant à titre de bâtisseuse à son Temple de la renommée.

Mario Caron, patinage de vitesse courte piste
Bénévole dans la communauté du patinage de vitesse de Sherbrooke depuis bientôt 25 ans, Mario Caron est un des piliers dans l’organisation de compétitions en Estrie. Non seulement les jeunes peuvent prendre part à des épreuves grâce à son travail, ils pourront aussi patiner dans un environnement plus sécuritaire dans un aréna de Sherbrooke qui comptera bientôt une patinoire sans bande. Signe que le travail de M. Caron est apprécié de tous, il a été nommé bénévole de l’année à la Fédération de patinage de vitesse du Québec et à Patinage de vitesse Canada en 2018.

Suzanne Fortin, cyclisme sur route
Membre du comité organisateur du Tour de l’Abitibi depuis près de 15 ans, Suzanne Fortin a travaillé d’arrache-pied afin d’assurer la pérennité de cette prestigieuse course par étapes juniors qui fêtera son 50e anniversaire en 2020. Le travail bénévole de la présidente du comité organisateur a d’ailleurs été récompensé par les fédérations québécoise et canadienne.