Rugby à sept – Séries mondiales

L’équipe canadienne décorée d’or au Japon

rugby-japon
Rugby Canada 


Montréal, 21 avril 2019 (Sportcom) – Pour la première fois depuis février 2017, les joueuses canadiennes de rugby à sept sont montées sur la plus haute marche du podium d’une étape des Séries mondiales en remportant l’or, à Kitakyushu, au Japon.

Nous avons eu droit à un affrontement chaudement disputé et une fin de rencontre spectaculaire en finale, opposant le Canada à l’Angleterre. Les Anglaises ont été les premières à s’inscrire au tableau indicateur, mais n’ont pas été en mesure de convertir l’essai par la suite.

Bianca Farella, Karen Paquin et leurs coéquipières tiraient de l’arrière 5-0 jusqu’à la toute dernière séquence de la partie, où elles étaient en possession du ballon. Elles ont remonté le terrain, puis la capitaine Ghislaine Landry a terminé l’action en marquant entre les poteaux. Cette dernière a ensuite réussi le converti, faisant 7-5 en faveur des siennes. « Ça a demandé du caractère et une grande confiance collective. Définitivement un effort d’équipe! » a fait savoir Paquin.

Les Canadiennes ont signé six victoires en autant de parties, cette fin de semaine. Après avoir vaincu l’Espagne, la Chine et l’Australie, samedi, la formation canadienne a disposé de la Russie 17-14, en quarts de finale.

En demi-finale, les Canadiennes ont rapidement pris l’avance sur les Américaines pour avoir le dessus 24-12. « Le déroulement de la rencontre a fait en sorte que nous avons pu reposer celles qui avaient joué plus de minutes, en plus de donner de l’expérience aux plus jeunes joueuses », a expliqué Paquin, de retour au jeu après avoir subi une blessure au genou, en 2017.

Cette victoire du Canada a permis au pays de décrocher sa troisième médaille du calendrier. Plus tôt durant les Séries mondiales, les joueuses avaient remporté le bronze à Glendale et l’argent à Dubaï, avant de se classer cinquièmes, à Sydney.

Sur une note individuelle, Karen Paquin est satisfaite de son retour au jeu, elle qui a cumulé quinze points.

« J’avais très peu d’attentes. Il y a évidemment du polissage à faire, mais je suis très contente pour un premier tournoi, a confié l’athlète de Québec. Je souhaite travailler sur des éléments ici et là, ce qui n’est pas surprenant puisque ce sont tous des aspects que j’avais moins travaillés en situation de jeu. »

Encore une fois, la Montréalaise Bianca Farella a eu un rôle important en totalisant 30 points durant le tournoi. Elle occupe présentement le premier rang pour les essais marqués cette saison avec un total de 24.

La prochaine étape des Séries mondiales aura lieu les 11 et 12 mai, à Langford, en Colombie-Britannique.