Natation artistique – Séries mondiales

Trois médailles canadiennes d’entrée de jeu à Pékin

2019_NatationArtistique
Photo Facebook/Natation artistique Canada 
Équipe nationale senior 2019

Montréal, 4 mai 2019 (Sportcom) – Le Canada, Jacqueline Simoneau en tête, est monté sur trois podiums, samedi, au premier jour des Séries mondiales de natation artistique de Pékin. La Montréalaise a remporté l’or en solo et duo technique, ainsi que l’argent en équipe technique.

Malgré sa victoire, Simoneau (88,3898 points) n’était pas pleinement satisfaite de sa prestation en solo où elle a devancé sa plus proche rivale, l’Ukrainienne Oleksandra Burdova (84,0224 points), par plus de 4 points.

« Les éléments (du programme) sont de plus en plus solides, sauf que ce n’est pas encore parfait. J’ai fait une erreur majeure dans un de mes derniers éléments et c’est sûr que je peux la corriger rapidement, car je la fais rarement. Il y a encore deux étapes des Séries mondiales et j’ai du temps pour m’améliorer. »

La Canadienne Halle Pratt a obtenu 84,5970 points, mais elle n’a pas été classée, car seul le meilleur résultat de chaque pays était retenu au classement final.

En duo technique, Jacqueline Simoneau a fait équipe avec Claudia Holzner (87,7402 points, Kirkland) et elles ont fini au sommet devant les Françaises Charlotte et Laura Tremble (85,6091 points). Andrée-Anne Côté (Saint-Georges) et Halle Pratt (83,8484 points) étaient aussi du concours.

« C’est une meilleure performance que celle de la semaine dernière (à Tokyo). Les erreurs de synchronisme ont été corrigées », a analysé Simoneau.

Finalement, à la compétition par équipe technique, la formation chinoise a fait une première apparition sur la scène mondiale depuis longtemps et sa prestation lui a permis de finir au premier rang devant l’équipe canadienne formée de Simoneau, Côté, Holzner, Pratt, Rebecca Harrower (Kirkland), Camille Fiola-Dion (Rimouski), Audrey Joly (Saint-Eustache) et Emily Armstrong.

« C’est l’équipe chinoise A et c’est rare qu’elle est présente à des compétitions internationales, à l’exception des Jeux olympiques. En fait, c’est la première fois que nous les voyons depuis les Jeux olympiques de Rio, a commenté Simoneau. Elles sont très fortes, très synchronisées, elles nagent à l’unisson et leurs chorégraphies sont plus complexes qu’avant. »

Les Chinoises ont présenté leur routine tout juste avant les Canadiennes et c’est du coin de l’œil que ces dernières ont pu les voir à l’œuvre.

« Nous sommes restées calmes et concentrées et les jeunes ont bien performé malgré cette pression. Nous avons eu notre meilleur pointage à cette épreuve et c’est un signe que nous sommes compétitives. C’était une bonne occasion de comparer notre routine à la leur et en tant que nouvelle équipe », a conclu la vétérane de la formation canadienne.

Les résultats officiels n’étaient pas disponibles au moment d’écrire ces lignes.

L’étape chinoise des Séries mondiales de natation artistique se poursuit jusqu’à dimanche.