SPORTSQUÉBEC

Mikaël Kingsbury et Laurence Vincent-Lapointe remportent les Maurice d’athlètes internationaux de l’année au 46e Gala SPORTSQUÉBEC

20190508IsabelleCharestLaurenceVincentLapointeMichelAllen
Photo Sportcom 
La canoéiste Laurence Vincent-Lapointe, récipiendaire du Maurice d’athlète féminine niveau international, en compagnie d’Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, et de Michel Allen, président du conseil d’administration de SPORTSQUÉBEC.

Montréal, le 8 mai 2019 – Pas moins de 20 lauréats ont été récompensés, mercredi, à l’occasion du 46e Gala SPORTSQUÉBEC, au Centre des congrès Sheraton de Laval. Animée par Louis Morissette, scénariste, acteur et producteur et Émilie Duquette, animatrice et reporter à RDS, cette soirée a permis de souligner et célébrer l’excellence du milieu sportif pour l’année 2018.

Au total, 57 athlètes, entraîneurs, équipes, officiels, bénévoles ont été finalistes dans l’une des 20 catégories, en plus de certains événements de fédérations sportives.

Afin de conclure une éblouissante carrière à titre de directrice générale du Défi sportif AlterGo, poste qu’elle occupait depuis plus de 35 ans avant de récemment prendre sa retraite, Monique Lefebvre a reçu l’hommage Jacques-Beauchamp pour tout le travail accompli au sein de la plus grande organisation multisport annuelle au Canada.

MIKAËL KINGSBURY, ROI DES BOSSES ET DU GALA

La domination de Mikaël Kingsbury en ski acrobatique (bosses) tout au long de la saison 2018 lui a permis de soulever le Maurice de l’Athlète masculin niveau international une fois de plus. Le skieur de Deux-Montagnes remporte ce prix pour une septième année consécutive et force est d’admettre qu’il ne l’a pas volé. Kingsbury a cumulé sept victoires en 10 événements sur le circuit de la Coupe du monde, en plus de décrocher deux globes de cristal. Celui qui a également reçu le trophée Lou Marsh plus tôt cette année, remis à l’athlète par excellence du Canada, a signé la 50e victoire de sa carrière en Coupe du monde, en décembre dernier.

DEUX MAURICE POUR DES CANOÉISTES QUÉBÉCOISES

Le canoë-kayak de vitesse a été à l’honneur dans deux catégories distinctes au cours de cette soirée. Multiple championne du monde en canoë, Laurence Vincent-Lapointe est montée sur scène pour recevoir le Maurice d’Athlète féminine niveau international. La Trifluvienne n’a pas ralenti le rythme en 2018 dans une discipline où la compétition ne cesse de grimper avant son arrivée au programme olympique de 2020. Aux Championnats du monde, Vincent-Lapointe a été médaillée d’or au C1 200 m et au C2 500 m. Elle était également montée sur la plus haute marche du podium à ces deux épreuves à une Coupe du monde disputée au Portugal plus tôt dans l’année.

Une autre canoéiste s’est illustrée sur la scène nationale. Sophia Jensen a mis la main sur le Maurice d’Athlète féminine niveau canadien. 2018 a été une année en or pour la canoéiste. L’athlète de Chelsea a décroché trois titres mondiaux juniors en Bulgarie : C1 200 m, C1 500 m et C2 500 m en compagnie de sa coéquipière néo-écossaise. Trois médailles d’or aux Championnats canadiens de Sherbrooke figurent aussi à son palmarès.

LE VOLLEYBALL BRILLE TROIS FOIS PLUTÔT QU’UNE

En nomination dans six catégories différentes, le volleyball est finalement reparti du gala avec trois Maurice reçus par une athlète, une équipe et une fédération. Marie-Alex Bélanger a gagné celui d’Athlète en sport collectif niveau canadien. Championne du circuit universitaire du RSEQ avec les Carabins de l’Université de Montréal pour une quatrième année de suite, la joueuse de volleyball Marie-Alex Bélanger a été la meilleure marqueuse du circuit universitaire canadien avec une moyenne de près de 4 attaques marquantes par manche. Ses prestations sportives ont été reconnues, ce qui lui a valu le Trophée Jim Thompson d’athlète féminine universitaire de l’année tous sports confondus. Pas surprenant qu’elle se soit taillé un poste au sein de l’équipe nationale.

Pour sa part, la troupe de volleyball des Titans du Cégep Limoilou a été nommée Équipe de l’année. Cette dernière a été un véritable rouleau compresseur en 2018. Elle a remporté tous ses tournois, tant ceux scolaires que civils et tant aux Championnats québécois au RSEQ qu’au Championnat canadien de l’Association du sport collégial. Menée par leur entraîneur de longue date Rock Picard, l’équipe des Titans est en train de créer une dynastie dans le volleyball québécois.

Question de boucler la boucle, Volleyball Québec a décroché le titre de Fédération sportive de l’année. 2018 a avant tout été marquée par le 50e anniversaire de Volleyball Québec, mais aussi par des réalisations administratives concrètes comme l’organisation d’un premier colloque des entraîneurs, la création de l’Académie Volleyball Québec et la mise en place d’un camp de mini-volley. Sur le terrain, Volleyball Québec compte désormais sur les services de trois entraîneurs à temps plein. Mentionnons également que huit athlètes profitent d’un soutien au Centre régional d’excellence en volleyball de plage, un organisme unique en son genre au pays.

MARIE-FRANCE DUBREUIL ET PATRICE LAUZON RÉCIDIVENT

Pour une troisième année consécutive, Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon ont remporté le Maurice d’Entraîneur en sport individuel. Dubreuil et Lauzon excellent autant à titre d’entraîneurs que lorsqu’ils formaient un couple en danse sur glace. Leur travail a transformé Montréal en pôle d’excellence mondial du patinage artistique qui attire aujourd’hui des dizaines d’athlètes de partout dans le monde. Parmi cette liste, on retrouve les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir et les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron. Ces deux duos sont montés sur les deux premières marches du podium en danse sur glace aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

Voici la liste complète des lauréats du 46e Gala SPORTSQUÉBEC dans leur catégorie respective :

  • Monique Lefebvre (hommage Jacques-Beauchamp)
  • Laurence Vincent-Lapointe, canoë de vitesse (Athlète féminine niveau international)
  • Sophia Jensen, canoë de vitesse (Athlète féminine niveau canadien)
  • Noémie Beaulieu, triathlon (Athlète féminine niveau québécois)
  • Mikaël Kingsbury, ski acrobatique (bosses) (Athlète masculin niveau international)
  • David La Rue, patinage de vitesse longue piste (Athlète masculin niveau canadien)
  • Émanuel Désilets, athlétisme (Athlète masculin niveau québécois)
  • Karol-Ann Canuel, cyclisme sur route (Partenaire-s de l’année)
  • Daphnée Gélinas, baseball féminin (Athlète en sport collectif niveau international)
  • Marie-Alex Bélanger, volleyball (Athlète en sport collectif niveau canadien)
  • Magali Gagné, soccer féminin (Athlète en sport collectif niveau québécois)
  • Titans du Cégep Limoilou, volleyball (Équipe de l’année)
  • Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon, patinage artistique (Entraîneur-e-s en sport individuel)
  • Mario Pouliot, hockey sur glace (Entraîneur en sport collectif)
  • Michael Drolet, vélo de montagne (Officiel-le niveau international)
  • Mohamed Lamine Kateb, badminton (Officiel-le niveau québécois et canadien)
  • Sophie Bédard, softball (Action bénévole – Prix Dollard-Morin)
  • Triathlon de Gatineau (Événement canadien)
  • Championnats du monde de patinage de vitesse courte piste ISU 2018 de Montréal (Événement international)
  • Volleyball Québec (Fédération sportive de l’année)

-30-

Pour information :

Michèle Demers
Directrice – Communications corporatives
SPORTSQUÉBEC
514-268-9528
mdemers@sportsquebec.com

Kariane Guimont
Chargée de projets – Communications
SPORTSQUÉBEC
438-870-4647
kguimont@sportsquebec.com