Égale Action

Dévoilement des récipiendaires du 14e Gala Femmes d’influence en sport

EgaleAction
 


Montréal, le 9 mai 2019 – Les femmes et le sport étaient à l’honneur hier au 14e Gala Femmes d’influence en sport au Québec d’Égale Action qui a eu lieu au Sheraton Laval. Parmi les quinze finalistes présentes hier, cinq d’entre elles ont reçu le trophée Femme d’influence 2018 pour leur implication exceptionnelle, du niveau local à international, au cours de l’année. En nouveauté cette année, Égale Action a également récompensé une organisation sportive québécoise s’étant démarquée par ses actions pour donner plus de place aux femmes dans son sport.

C’est en compagnie d’Émilie Duquette, ex-étudiante athlète en soccer et depuis 2015, Commentatrice et reporteur à RDS, de l’invitée d’honneur Guylaine Dumont, ex-olympienne en volleyball de plage, ambassadrice de l’Esprit Sportif et cofondatrice de Sport’Aide et des membres de leur conseil d’administration, qu’Égale Action a récompensé les six récipiendaires de cette 14e édition. Égale Action était également honoré de recevoir Isabelle Charest, tripple médaillée olympique et ministre déléguée à l’Éducation et responsable de la Condition féminine ;

La première récipiendaire honorée de la soirée, Meghan Jasmin (Montréal) dans le Volet Jeunesse, est une ambassadrice de sa discipline. Elle met ses talents sportifs au service de la cause du baseball féminin dans la province. Elle a eu l’occasion d’inspirer de nombreuses jeunes filles, et ce, notamment, lors de la tournée du baseball féminin et lors d’événements de promotion du baseball dans la région de Montréal.

« Je suis vraiment surprise et très contente. Pour moi [ce trophée] prouve que mon implication porte fruit et que ça va aider les jeunes filles à aimer le sport, autant masculin que féminin. C’est une grande fierté. »

Le trophée du Volet Régional a été remis à Maria Izquierdo (Montréal) pour son implication à titre d’administratrice de talent dans le monde de l’escalade depuis plus de 30 ans. Présente depuis les prémices organisationnelles de la discipline, elle a beaucoup travaillé pour faire de l’escalade un sport institutionnalisé. Elle travaille depuis de nombreuses années au développement provincial de l’escalade et a ainsi fondé le premier OBNL de soutien au développement local de l’escalade.

« C’est un grand privilège, je suis vraiment honorée. On ne fait pas ça pour ça, mais c’est toujours très agréable d’avoir de la reconnaissance et j’espère que ça va donner le goût à d’autres femmes d’aller dans cette direction. »

Le Volet Provincial a félicité le travail de Rachèle Béliveau (Montréal), entraîneure d’exception et d’expérience, ayant vécu en 2018 sa 28e saison avec les Marlets, l’équipe féminine de volleyball de l’Université McGill. Elle a d’ailleurs atteint un record en commençant sa saison avec la 600e victoire de sa carrière! Ce record fait de Rachèle la 3e entraîneure au Canada à atteindre ce quota de victoires dans une ligue universitaire.

« Honnêtement, je suis un peu surprise, mais il y a beaucoup de travail derrière ces victoires, c’est l’accumulation de plusieurs petites victoires. C’est un travail de longue durée, mais en réalité pour moi ça a passé très vite toutes ces années. »

Nathalie Séguin (Montréal et Québec), récipiendaire pour le Volet National-International, est entraîneure-chef des équipes provinciale et nationale masculines de goalball. Elle brille sur la scène internationale comme étant la seule femme entraîneure d’une équipe masculine nationale en goalball. Nathalie est aussi entraîneure du volet para-athlétisme au Club d’athlétisme de l’Université Laval.

« C’est quand même difficile de percer dans le sport au féminin, donc obtenir cette reconnaissance c’est comme une validation que je suis dans la bonne direction. Et le fait que le goalball et le para-athlétisme soient présents dans un grand Gala comme ce soir, c’est très intéressant. »

Pour le Volet Organisation de l’année, c’est Baseball Québec qui a été récompensé. Baseball Québec met depuis quelque temps son expertise organisationnelle au service de la parité femme/homme. C’est ainsi qu’en 2018, plusieurs actions ont été mises en place pour développer la pratique féminine. Toutes ces actions conjointes ont permis l’augmentation impressionnante de 19% du membership féminin entre 2017 et 2018.

« Je suis vraiment super fière de Baseball Québec. […] Je pense que c’est une bonne tape dans le dos pour dire de continuer, même si ce n’est pas toujours facile, même si ça ne va pas tout le temps comme on veut, chaque petit pas est récompensé et c’est vraiment une reconnaissance pour toute l’équipe! » – Julie Gosselin, vice-présidente de Baseball Québec.

Dernière récipiendaire de la soirée, Andrée Martin (Montréal) a reçu le Prix Reconnaissance. Travail, dévouement et passion sont des termes qui définissent la longue carrière sportive d’Andrée Martin. Cette infatigable ambassadrice du tennis depuis près de 50 ans a aidé à façonner le monde du tennis tel qu’il existe aujourd’hui. Son passage dans le monde du tennis n’est pas passé inaperçu, et c’est ainsi qu’au cours de sa carrière elle a développé un programme de détection des talents, amené les clubs de tennis intérieur à développer des programmes de haute performance et bâti un programme Sport-études qui existe encore aujourd’hui.

« Je me sens très bien et je trouve qu’il y a tellement de femmes inspirantes, qui croient en leur sport, qui croient qu’avec le sport ça crée des valeurs, c’est bon pour la santé, pour le social, pour créer des amitiés, pour l’intelligence. […] Je suis très contente de savoir que la ministre Charest croit vraiment à l’importance d’offrir des programmes parascolaires aux étudiants, parce qu’il faut que les enfants fassent du sport, c’est essentiel pour leur bien-être et leur développement social.»

Cette 14e édition du Gala d’Égale Action a, encore cette année, confirmé l’importance de féliciter les filles et les femmes qui se démarquent dans le monde du sport en réunissant plus de quatre-vingts invité-es pour célébrer le travail exceptionnel de ces femmes d’influence.

« C’est un honneur pour moi d’honorer ces femmes d’influence parce que je crois vraiment à l’importance que les femmes prennent leur place dans le sport et au niveau des entraîneures et des dirigeantes. Le fait d’honorer aussi des femmes que ça fait plus de 50 ans qui sont dans leur sport, c’est de beaux modèles et je veux que ça continue et que les jeunes femmes sortent du sport avec une confiance et une estime d’elles-mêmes pour ensuite faire leur place et grandir dans des rôles décisionnels. Il y a aussi un lien avec Sport’Aide, l’organisme que j’ai créé, alors ça me touche beaucoup d’être ici ce soir. » – Guylaine Dumont.

« Pour moi c’est une occasion de dire merci, parce que je pense que mon chemin a été tracé par des femmes d’influence dans le sport. J’ai eu des modèles et on parle beaucoup de modèles pour que les filles et les femmes évoluent et veuillent évoluer davantage dans le sport. […] C’est donc un privilège pour moi d’être ici ce soir et de pouvoir les reconnaitre. Si en tant qu’ancienne athlète et désormais politicienne, je peux faire en sorte que les jeunes filles vont rêver, c’est pour moi une fierté et je trouve très important d’honorer ces femmes ce soir. » – Isabelle Charest.

-30 –

Joanie Dubé
Coordonnatrice au développement et communications
Égale Action
514-252-3114 poste 3543
jdube@egaleaction.com